Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi

La pédophilie : un péché grave

Puisque Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise et par ailleurs responsable de la Cellule de veille de l’Eglise contre la pédophilie, a un peu de mal à savoir si la pédophilie est un péché, rafraichissons lui la mémoire :

CfYJYMrW4AETHmp

Ajoutons à l'adresse de nos sympathiques journalistes qui se sont rués sur la déclaration de Mgr Lalanne que l'Eglise définit également les actes homosexuels comme des péchés.

A ce propos, notre ami Mathieu Parbot réagit à cette affaire de péché médiatique :

"La pédophilie est un péché. Le diable porte pierre… On peut dire que, malgré leur haine contre l’Eglise, certains journalistes arrivent à faire de la bonne théologie morale.

Si l’on comprend que Mgr Lalanne souhaite répondre de manière précise et nuancée, on peut regretter que ses propos ne soit plus nets et sobres. « Que ton oui soit oui, que ton non soit non » nous dit le Seigneur. Cela fait tant d’années qu’en France des évêques ont du mal à affirmer clairement et à haute voix la doctrine de la foi… La situation de crise médiatique que vit l’Eglise en France est enfin l’occasion de se dire qu’il vaut mieux affirmer nettement et sans ambages ce qui est ou ce qui n’est pas. Il y a trois ans, lors des débats sur le mariage pour tous, on a rarement entendu, ni chez les journalistes, ni même chez la plupart des évêques, que l’homosexualité est un péché. Peut-on espérer maintenant que les journalistes cités plus haut en arrivent à de telles affirmations ?

Dans l’Evangile, le Christ n’a pas peur des mots qui disent ce qui est. Il ne craint pas de nommer par son nom l’adultère et de le déplorer ; il ne craint pas de prononcer des paroles et de poser des actes qui « clivent ». « Que ton oui soit oui, que ton non soit non ». Et nous, oserons-nous reprendre les propos du Seigneur, sans arrogance bien sûr, pour exhorter les pécheurs à la conversion ? Ce serait une belle œuvre spirituelle de miséricorde. Comme nous sommes tous pécheurs, il y a de quoi faire pour chacun…

Ne faisons pas de la Maison de Dieu une maison de trafic, de manipulation des mots, d’aggiornamento intempestif.

Il est heureux que, malgré les malheurs du temps, le peuple chrétien reprenne conscience de la gravité du péché. 

En cette année de la miséricorde où l’Eglise se rappelle la bonté de Dieu et la promesse du salut pour tous, les canards boiteux et leurs journalistes semblent annoncer le printemps du dogme."

Mgr Lalanne a publié ce communiqué rectifiant ses propos :

"La pédophilie, dans tous les cas, est un péché objectivement grave, « un crime atroce qui offense Dieu et blesse la dignité de la personne humaine créée à son image » (Benoît XVI).

La question difficile qui se pose pour chaque cas, c’est le degré de conscience et donc de responsabilité de celui qui commet des actes aussi atroces.

Dans tous les cas, l’acte est gravement condamnable. C’est une faute qui doit être sanctionnée car l’on ne peut jamais laisser faire ce qui blesse aussi profondément et aussi durablement un enfant.

Je sais, pour avoir rencontré, écouté et accompagné des victimes et leurs familles, que leur souffrance est très profonde et durable."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services