Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / L'Eglise : Vie de l'Eglise

La pédophilie fut une des armes des nazis contre les prêtres

Lu ici :

"Dans le cadre de leur lutte contre l’Eglise
catholique, les nazis utilisèrent des affaires de pédophilie afin de la
décrédibiliser. Goebbels organisa toute une campagne de presse autour
de procès faits à des ecclésiastiques. Les extraits de son Journal nous
renseignent sur les desseins poursuivis par la hiérarchie nazie.

Les passage suivants sont tirés de :
Joseph Goebbels, Journal, 1933-1939, Paris, Tallandier, 2007

29 mai 1936
Mercredi soir : départ avec le Führer pour Kiel. Grands procès de mœurs
contre des prêtres catholiques. Tous article 175. le Führer pense que
c’est une caractéristique de l’Eglise catholique
(p.300)

11 octobre 1936
Coblence. L’ambiance est bonne mais la misère sociale est grande,
particulièrement chez les vignerons. Influence de l’Eglise en baisse
spécialement en raison des procès chez les franciscains. J’apprends à ce
sujet des détails horribles. Une porcherie, comme il est dit dans le
Livre. Voilà bien l’Eglise catholique – une bande de pédérastes !
(p.327)

2 avril 1937
Appel téléphonique du Führer : il veut déclencher les hostilités contre
le Vatican. Les procès de Coblence vont commencer. Là dessus en guise
d’ouverture, un horrible crime sexuel commis sur un jeune garçon dans un
couvent belge. J’expédie aussitôt de Berlin un envoyé spécial qui part
pour Bruxelles et mènera là-bas son enquête. Les curés ne comprennent
pas notre patience et notre mansuétude ? Ils vont apprendre à connaître
notre rigueur, notre dureté et notre implacabilité.
(p.404)

30 avril 1937
La presse s’en prend maintenant très violemment à la perversité dans les
Eglises. On emploie des arguments massues. Mon signal a donc déclenché
le concert infernal. Ça commence à mal tourner pour les curés. Les
procès dévoilent eux-mêmes les ignominies les plus atroces. C’est le
pilori !
(p.409)

12 mai 1937
Les procès contre les curés prennent une tournure de plus en plus
insensée. Ce sont maintenant les vicaires généraux et les évêques qui
sont impliqués, directement ou indirectement. L’évêque Preysing a fait
une déclaration en chaire contre notre polémique de presse. Je m’en
occupe maintenant puis je vais lui administrer une raclée à l’étourdir".

Partager cet article

13 commentaires

  1. Très bizarrement ceux qui demandent la démission de Sa Sainteté, sont souvent les mêmes qui soutenaient très récemment un grand cinéaste rattrappé par la justice. Au demeurant un ministre de la République, toujours en exercice a eu également quelques problèmes pour des écrits apparemment autobiographiques et vantant son amour pour les jeunes garçons. Enfin dans les années 70, il me semble que chez les intellos et une certaine presse, la pédophilie était un must. Pour terminer il me semble qu’aux Etats-Unis, ce scandale rapporte des millions de dollars aux avocats et il n’est pas sûr que les victimes le soient toutes réellement, business is business. Cela n’excuse pas ceux qui ont fauté mais sont ils plus coupables que les éducateurs ou les enseignants ?

  2. Satan se déchaine pendant cette année du sacerdoce! Serait-ce son chant du cygne?…

  3. l’histoire est donc bien un éternel recommencement, merci pour votre historique.Cela pourra, on espère ouvrir les yeux à ceux qui ne comprendraient pas l’époque que l’on traverse.

  4. A la question de Roland sur le chant du cygne de satan, franchement et sans hésitation je réponds oui. Nous ne sommes pas loin du fond du gouffre. Le déchainement contre Benoit XVI apparait de plus en plus comme un échec médiatique retentissant. Il est réconfortant de voir la diversité des signatures sur l’appel à la vérité.On peut espérer.

  5. Ecologie primant sur l’Homme, eugénisme, euthanasie, avortement, malthusianisme débridé… Peu importe que le contenu soit le même pourvu qu’on ait modernisé l’étiquette semble-t-il !

  6. pour « l’appel à la vérité », je ne suis pas persuadé que tous les signataires recherchent la même vérité en soutien complet avec le Saint Père. Certains recherchent un vérité mais laquelleIls recherchent sans doute une vérité comme par ex Alain Tincq qui signe « l’appel pour la vérité » puis
    http://www.lemonde.fr/opinions/article/2010/04/09/face-aux-abus-sexuels-la-desolation-et-le-pardon-du-pape-ne-suffisent-pas_1331295_3232.html

  7. Les républiques islamiques existants, je me demande pourquoi les catholiques -ou les chrétiens en général- n’ont pas crée leur(s) propre(s) Etat(s).
    Avec les lois divines primant sur les lois humaines, pas d’avortement, d’euthanasie, de sexe avant le mariage, de divorce, d’homosexuels…un monde parfait pour des chrétiens parfaits !
    Un(des) pays dans le(s)quel(s) vous vous sentiriez bien.
    Ca peut sembler débile comme idée, comme question…mais les musulmans l’ont fait. Pourquoi pas vous ?

  8. « Mon signal a donc déclenché le concert infernal. » écrit Joseph Goebbels.
    Le dernier mot est particulièrement bien trouvé…

  9. En suivant le lien
    12 mai 1937 (…) « Nous devons faire plier les Eglises et en faire des servantes de notre cause. Le célibat doit également disparaître. Les biens de l’Eglise seront saisis ; aucun homme ne devra étudier la théologie avant l’âge de 24 ans. Nous les privons ainsi de leurs meilleurs recrues. Il faut dissoudre les ordres religieux et retirer aux Eglises l’autorisation d’enseigner. C’est ainsi seulement que nous les réduirons en quelques décennies. Ensuite, elles viendront nous manger dans la main. (…) (p.414-415) »
    Quelle actualité dans ce journal d’il y a plus de soixante-dix ans!
    Les deux dernières phrases décrivent bien le rêve qui est poursuivi, et qui s’obstine à ne pas devenir réalité.

  10. @Eloise: non, votre idée n’est pas débile, mais plutôt naïve peut-être.
    Les catholiques ne désirent pas rester entre « parfaits », d’ailleurs aucun homme n’est parfait. Tous, excepté la Ste Vierge sont marqués du péché, même les plus grands saints.
    La vocation des catholiques est justement d’être « le sel de la terre », une lumière pour le monde.
    Evidemment, plus le gouvernement et les lois d’un Etat se rapprochent de la loi divine, plus les catholiques s’en réjouissent car ils comprennent que, via cela, les hommes peuvent se rapprocher de Dieu. Mais, selon les catholiques, la forme idéale de gouvernement n’en d’ailleurs pas forcément la même: certains prônent une république vraiment laïque, d’autres l’avènement d’un royaume chrétien, etc.
    En tout cas, je trouve que votre commentaire a le mérite de faire ressortir une des différences entre catholiques et musulmans sur leur place dans la société.

  11. Merci Arwen pour votre réponse.
    Je tiens d’abord à m’excuser pour mon commentaire précédent qui n’avait absolument rien à voir avec le sujet du post…mais ça m’est venu à l’esprit d’un coup et il fallait que ça sorte avant que je ne l’oublie…!
    D’ailleurs, il y a, je pense, une différence essentielle entre les affaires pédophiles des 30’s et les affaires actuelles : Hitler, en son temps, voulait discréditer la religion chrétienne afin de mieux imposer le national-socialisme. De plus, n’étant pas très informée, j’imagine que la plupart des accusations de l’époque étaient fausses…
    Aujourd’hui, les actes pédophiles sont avérés, et relatés, logiquement, dans la presse. Cette même presse -et la population- se demandent comment de telles dérives ont pu arriver dans une institution religieuse, et comment éviter que de telles choses se reproduisent à l’avenir, et c’est normal.
    De mon point de vue d’athée, personne ne cherche à décrédibiliser l’Eglise catholique, elle le fait assez bien toute seule.
    Qui fait le plus de mal à l’Eglise, entre des journalistes qui font leur boulot, et des prêtres, sensés propager la bonne parole de votre Christ, qui s’en prennent à des enfants ?
    Voyez-vous, ça me débecte, par exemple, de lire sur ce site (ou d’autre du même genre) que la majorité des prêtres s’en étant pris à des garçons, alors ils sont homosexuels, alors le lien entre homosexualité et pédophilie est évident. Et quand j’entends après que la religion chrétienne véhicule les notions d’amour, de respect, de tolérance, que vous parlez de « Vérité »…j’ai du mal à adhérer…
    Au lieu de vous en prendre à un festival annuel ou il n’y a jamais eu de débordements, aux homosexuels, qui ne demandent qu’à ce que la devise de notre pays soit respectée (surtout la partie « Egalité »), à un site internet (MSN, pour ne pas le citer) pour qu’il retire de sa page d’accueil des photos de femmes qui s’embrassent, j’ai envie de vous dire de vous en prendre d’abord au(x) ver(s) qui attaque(nt) votre Pomme et qui font qu’elle pourrit de l’intérieur.
    En espérant que mon commentaire soit publié, bonne journée à tous.
    [Bien sûr que votre commentaire sera publié : il est courtois, bien écrit et pose de vraies problématiques.
    Avant de laisser la parole aux lecteurs, je vous demanderais simplement : pourquoi voudriez-vous que l’on ne s’en prenne qu’à certains fautifs et pas à tous? Nul ici ne prend fait et cause pour les fautifs avérés (pour l’instant, nous n’en sommes qu’aux rumeurs ou qu’aux suspicions, laissons faire la justice) et toutes les fautes avérées sont blâmées : que ce soit celles de prêtres ou d’autres que vous citez. L’Église, une et sainte, est composée de pécheurs et s’en prend à toutes les causes du mal. Et elle est la seule à le faire. Lahire]

  12. Les Nazis sont des révolutionnaires qui se sont inspirés de doctrines antichrétiennes et hostiles à tout ce qui représente le caractère sacré de l’Eglise. N’oubliez pas qu’Hitler avait une grande admiration pour les sans-culottes de 1793 et que pour lui, la persécution des catholiques était primordiale dans l’Allemagne de 1933 à 1945, en même temps que le judaïsme et certaines églises protestantes.
    Hitler détestait la religion chrétienne. Je peux encore vous dire qu’il a ouvert des camps pour exterminer les chrétiens, les juifs et les protestants hostiles à sa politique. De même, en 1944-1945, il s’est inspiré de Carrier pour organiser dans la Baltique les grandes noyades à bord de bâteaux commerciaux (cargos, pâquebots).
    L’Arcona, un navire qui jadis faisait les liaisons entre l’Allemagne et les pays nordiques envoyât par le fond des milliers d’innocents (catholiques, juifs, Soviétiques, Polonais, etc…)… Tout cela parce qu’Hitler admirait Robespierre et sa clique de fous furieux qui exterminait les Vendéens.
    Pour les Nazis, les catholiques étaient des « brigands » comparables à ceux de la Vendée…
    Révolutionnaires et nazis = même combat !

  13. L’Église a résisté à la tyrannie nazie, elle résistera au monde sans Dieu qui veut la détruire.

Publier une réponse