Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

La paix intérieure que le monde ne peut pas nous prendre

Lors de la messe du 1er de l'an, en la basilique Saint-Pierre, Benoît XVI a dit durant l'homélie :

B"[…] En chaque personne, le désir de paix est une
aspiration essentielle qui coïncide, d’une certaine façon, avec le désir d’une
vie humaine pleine, heureuse et accomplie
… L’homme est fait pour la paix qui est
don de Dieu. Tout ce qui précède m’a conduit à m’inspirer, pour ce Message, des
paroles de Jésus-Christ : « Heureux les artisans de paix, parce qu’ils seront
appelés fils de Dieu
» (Mt 5,9) (Message, n. 1). Cette
béatitude « dit que la paix est à la fois don messianique et œuvre humaine
C’est la paix avec Dieu, en vivant selon sa volonté. C’est la paix intérieure
avec soi-même et la paix extérieure avec le prochain et avec toute la création
»
(id. nn. 2 et 3). Oui, la paix est le bien par excellence à invoquer
comme don de Dieu et, en même temps, à construire avec effort.

Nous pouvons nous demander : quel est le fondement, l’origine, la racine de
cette paix ? Comment pouvons-nous sentir en nous la paix, malgré les problèmes,
les obscurités, les angoisses ? La réponse nous est donnée par les lectures de
la liturgie d’aujourd’hui. Les textes bibliques, surtout celui tiré de
l’Évangile de Luc, qui vient d’être proclamé, nous proposent de contempler la
paix intérieure de Marie
, la Mère de Jésus. Pour elle s’accomplissent durant les
jours où « elle mit au monde son fils premier-né » (Lc 2,7), tant
d’événements imprévus : non seulement la naissance de son Fils, mais auparavant
le voyage fatigant de Nazareth à Bethléem, le fait de ne pas trouver de place à
l’auberge, la recherche d’un refuge de fortune dans la nuit ; et puis le chant
des anges, la visite inattendue des bergers. En tout cela, cependant, Marie ne
se trouble pas, elle ne s’agite pas, elle n’est pas bouleversée par des faits
qui la dépassent ; elle considère simplement, en silence, ce qui arrive, le
garde dans sa mémoire et dans son cœur, y réfléchissant avec calme et sérénité.
C’est cela la paix intérieure que nous voudrions avoir au milieu des événements
parfois tumultueux et confus de l’histoire
, événements dont souvent nous ne
saisissons pas le sens et qui nous déconcertent.

[…] Voici, chers frères et sœurs, le fondement de notre paix : la certitude de
contempler en Jésus Christ la splendeur du visage de Dieu Père
, d’être fils dans
le Fils, et d’avoir ainsi, sur le chemin de la vie, la même sécurité que
l’enfant éprouve dans les bras d’un Père bon et tout puissant. […] Rien ne peut ôter aux croyants
cette paix, pas même les difficultés et les souffrances de la vie
. En effet, les
souffrances, les épreuves et les obscurités n’érodent pas mais accroissent notre
espérance, une espérance qui ne déçoit pas parce que « l’amour de Dieu a été
répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné » (Rm 5,
5). […]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services