Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La novlangue au service de l’idéologie pour mieux enfumer le citoyen

Le Figaro publie l'entretien que lui a accordé Christian Delporte, professeur des universités en histoire contemporaine et spécialiste de la communication politique. L'occasion de (re)découvrir les manipulations par le choix des mots et de s'interroger sur son propre vocabulaire :

"La novlangue politique est une variante de la langue de bois, avec une ambition particulière: enlever tout clivage, donner l'impression de rassembler tous les citoyens. C'est un rideau de fumée. En inventant des mots, il s'agit de faire passer la pilule, de rendre apaisantes des situations désagréables ou impopulaires. C'est masquer par le langage, avec des formules positives, des réalités politiques difficiles pour les rendre acceptables auprès de l'opinion. «Flexibiliser» cache «faciliter le licenciement» par exemple, et «ouverture du capital» signifie «privatiser». Le «pacte de responsabilité» de François Hollande est caractéristique de la novlangue: il ne veut rien dire mais l'association de deux mots puissants et symboliques veut conjurer une réalité négative, en l'espèce masquer une concession faite au Medef (…) 

On utilise d'autant plus la novlangue qu'on est en difficulté. Mais c'est le cas depuis que le pays connaît la crise économique. C'est ainsi qu'est née la plus savoureuse formule: «croissance négative» (…)

La langue de bois a toujours existé en démocratie, avec pour grand principe la loi du contournement, tout l'art des mots qui ne veulent rien dire. Mais comme ils sont désormais insuffisants, on s'ingénie à en inventer de nouveaux qui soient capables de faire pression sur la pensée. À l'enfermer même, car quand le langage s'impose dans l'usage c'est que sa réalité est admise. Tout le débat qui pourrait en découler est muselé. On empêche tout esprit critique. Le «Faire-France» de François Hollande est exemplaire: il nie toute discussion, tout antagonisme – social, ethnique, religieux ou autre – en donnant une coloration patriotique, que ne donnait pas le «vivre-ensemble».

Partager cet article

5 commentaires

  1. D’ailleurs le mot-clé chez tous ces empaffés, c’est “la paix”. Il faut “pacifier” les relations; il faut vivre en “harmonie”; il faut “rassembler”; créer un gouvernement “d’unité nationale”…
    Ouais… Quand ca les arrange !
    En vérité, il faut désormais tout faire sauter : il faut “cliver”; il faut leur dire sur les plateaux de télé qu’une IVG est … un meurtre; il faut leur rentrer dans le lard; il faut dire fermement et fortement qu’on déteste le socialisme
    Voilà.

  2. Bel exemple de langue de bois : le slogan ”On ne lâche rien” de la MPT.
    Je viens de regarder sur Youtube leur dernier clip annoncé sur Twitter pour 19 h. 30 : rien sur l’IVG. On ne lâche ”rien”, sauf sur l’essentiel. Langue de bois typique, et typiquement ecclésiale : la demi vérité.

  3. C’est ainsi qu’on parle aussi d’Interruption Volontaire de Grossesse plutot que d’avortement. La laideur de la procedure est ainsi masquee et la destruction d’un petit enfant innocent n’est pas evoquee. Les Anglo-Saxons vont plus loin (Planning Familial ou Planned Parenthood en Anglais, et autres Marie Stopes). Definition de l’avortement: procedure visant a enlever la grossesse de l’uterus.

  4. Le Figaro parlant de la Novlangue, c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité.
    L’écran de fumé, il est là: inviter un “expert” en novlangue pour:
    1 – faire croire qu’il ne parle pas lui-même en permanence la Novlangue (Le Figaro est même proactif dans l’invention des euphémismes en tout genre)
    2 – Dissuader de lire les vrais experts en Novlangue, ceux qui ont un intérêt à la dénoncer comme Jean-Yves Le Gallou, que le Figaro se garde bien de solliciter.
    Je ne serais pas surpris que Le Monde ou Libération aient eu la même démarche à un moment ou un autre.

  5. “Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots.” Jaurès

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services