Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

La nouvelle génération de catholiques décomplexés

Marc Baudriller, auteur des Réseaux cathos (qui parle de votre blog préféré) est interrogé par Sud Ouest. Extraits :

B"Les catholiques ont changé. La génération des moins de 45 ans, forgée
par le « N'ayez pas peur » de Jean-Paul II, est décomplexée
. Elle a
surtout intégré le fait d'être une minorité. Au lycée, quand ils sont
deux ou trois par classe, c'est beaucoup. Le dimanche matin, les cathos
font autre chose que les autres, sont un peu plus structurés sur le plan
philosophique et s'assument parce que l'époque valorise les minorités.


Quelle fut la mobilisation fondatrice de ces nouveaux cathos ?

Clairement, celle contre le lundi de Pentecôte travaillé, voulu par
Raffarin, en 2003
. Derrière, on trouve un chef de PME informatique,
Étienne Neuville, qui décide avec d'autres amis de sa chorale
paroissiale de réagir. Il crée un premier site s'adressant aux cathos,
comprend son erreur, structure son argumentation et lance un second
site, Les Amis du lundi, qui fédère au-delà du religieux : même des
députés comme Mamère le rejoignent. La campagne d'e-mails à une centaine
de parlementaires réussit au-delà des espérances, Neuville est sur
toutes les télés : il défend les pèlerinages, les tournois de foot de
pentecôte, les ferias, etc. La loi est vidée de sa substance. Le succès
sera moins fort lorsqu'il lancera la campagne « Mon dimanche, j'y tiens
», mais fera quand même reculer le gouvernement Fillon sur le travail le
septième jour, en 2008.


Qu'est-ce qui surprend à ce moment-là ?

La rapidité de la mobilisation que permet le Net, mais pas seulement.
Les cathos élaborent des arguments accessibles aux 65 % de Français se
reconnaissant de culture chrétienne, ou cherchent des alliés objectifs. À
chaque fois, et ce fut encore vrai lors du mariage pour tous, ils
exposent les aspects philosophiques, juridiques ou économiques des lois
qu'ils contestent. Au dogme, ils préfèrent retrouver les raisonnements
qui ont conduit aux positions de l'Église.


Parallèlement, les évêques ont aussi réinvesti le champ politique…

Oui, Mgr Lustiger est celui qui a relancé l'aumônerie parlementaire : il
nomme à Sainte-Clotilde Matthieu Rougé, un proche de Mgr d'Ornellas qui
a beaucoup travaillé sur l'éthique liée à l'embryon. L'aumônier
restaure la messe de rentrée parlementaire, organise des débats
mensuels. La communauté des élus catholiques s'y repère. Quand Jean-Marc
Nesme, député inconnu de Saône-et-Loire, et sa collègue sénatrice
Bernadette Dupont écrivent à leurs collègues sous le nom d'« Entente
parlementaire » pour combattre successivement les projets de loi sur
l'adoption ouverte aux homosexuels ou le statut du beau-parent, le feu
prend sur-le-champ. L'Entente parlementaire, ovni politique
trans-Assemblée, recueille plus de 350 signatures sur 900, notamment
dans les rangs de l'UMP. Nadine Morano et l'Élysée capitulent. Les
évêques ont aussi fait passer leurs messages par Matthieu Rougé. Marc Le
Fur ou Hervé Mariton sont déjà là, ce n'est pas un hasard s'ils ont
porté la contradiction à Christiane Taubira. […]

Partager cet article

4 commentaires

  1. Ce texte est en complète contradiction avec les convictions de Franck Abed qui s’est exprimé aujourd’hui sur une radio.
    Selon lui les pétitions et les manifestations ne servent absolument à rien.
    Ce qu’il faut changer c’est le système politique.
    M. Abed n’a pas dit comment faire…

  2. DECOMPLEXES ??? Ah bon parcequ’il y en a qui ont un complexe d’ètre Chrétiens ??? Non mais si on en est là c’est grave ! Mais regardez les juifs sont-ils complexés ? Regardez les musulmans sont-ils complexés ? Réveillez-vous dans votre foi chrétienne témoignez avec le JE CROIS EN DIEU…

  3. Jean Theis,
    Abed est intéressant et fait des vidéos plutôt utiles pour la découverte du milieu, il a des questions intelligentes et a créé une sorte de bibliothèque de personnages et de théories au travers de ses vidéos.
    Ce sont des choses que j’attendais pour ma part car tout le monde n’est pas riverain des bons arrondissement ou des bonnes parroisses parisiennes où certains se rendent en voisin.
    Après il a le droit d’avoir un avis, que comme vous je ne partage pas car il est trop tranché (dans ce cas ce qui compte aussi c’est la création de réseaux et la rencontre de personnes) mais il peut légitimement s’exprimer.

  4. à LUC+ : je suis d’accord qu’il ne faut pas avoir des complexes en tant que cathos, mais il ne faut pas oublier que ces derniers subissent une pression très forte car les médias véhiculent une image ridiculisante à l’égard des cathos. Les juifs et les musulmans n’ont pas à subir une pression de cette envergure.
    Il est très dificile aujourd’hui de se déclarer catho en public (en particulier au travail): tout de suite on te colle une étiquette (bigot ou facho, merci les médias). Résultat : les catholiques ne sortent pas leurs chapelets dans les transport en commun, rarement on voit quelqu’un sortir sa Bible. Mais pour notre défense il faut souligner que l’Eglise catholique en France subit des persécutions systématiques depuis les soi-disants “Lumières” donc ce “travail” depuis plusieurs siècles a porté ses “fruits”.

Publier une réponse