Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

« La neige tombait sur le corps du Chartreux »…

« La neige tombait sur le corps du Chartreux »…

L’enterrement d’un moine à la Grande-Chartreuse.

La rencontre avec le monde des Chartreux laisse une trace indélébile en l’âme, parce qu’elle est rare et touche au plus profond du cœur humain. René de Montozon, en des mots ciselés par son regard contemplatif, nous fait partager cet essentiel avec une force extraordinaire.

Quel est le secret de ces moines qui vivent et meurent sans connaître la peur de tout perdre ?

Là-haut, à la Grande-Chartreuse, le silence résonne comme un appel. Saurons-nous l’entendre ?

Le témoignage oculaire devient alors un reportage intérieur, l’histoire de la rencontre entre l’âme humaine et Dieu, dans la simplicité.

Les pages de René de Montozon ont été écrites dans un style inimitable et avec une sensibilité exquise. Albert de Mun, préfacier illustre en son temps, ne s’y est pas trompé. Oui, ce livre est né avec le vingtième siècle au moment où les persécutions républicaines contre les congrégations religieuses et l’Eglise en général réveillaient la ferveur française.

Il nous a paru opportun de rééditer ces lignes au moment où nombreux sont ceux qui cherchent à mieux comprendre les mystères qui entourent la destinée humaine : l’amour, la maladie, la vie, la mort, la joie, la paix trouvent ici un dépassement exceptionnel par, avec et en Dieu. Aujourd’hui encore, puisse le témoignage des chartreux, et plus largement des moines, éveiller au fond des cœurs de célestes appels. Oui, il est bon de scruter les profondeurs du cœur humain pour y trouver la trace de son Créateur. Oui, il est bon de fermer quelques instants les yeux de chair sur l’agitation du monde et de développer notre regard intérieur sur les choses qui demeurent et ne passent pas.

A celui qui ne se tourne vers Dieu pour découvrir les raisons de vivre et de mourir, l’existence humaine apparaît comme un drame inutile, une aventure sans lendemain. Au nom de la destinée de chacun d’entre nous qui est de voir Dieu et de vivre un amour infini, nous vous avons cru bon de montrer cette puissance d’amour qui attire ceux qui ont choisi de rejoindre pour toujours la solitude et le silence de la Chartreuse. Ce faisant, ils nous invitent à préférer la liberté intérieure en lieu et place des sollicitations sans lendemain. Leur exemple nous encourage : oui, la mort est vaincue parce que le Christ est ressuscité.

Guillaume d’Alançon

Disponible en librairie ou ici.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services