Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / Pro-vie

La nécessité de la prière dans le combat actuel

Communiqué de Renaissance catholique :

"Participation en très nette
augmentation par rapport aux années précédentes
à la 22e Marche de
prière pour la vie et la famille
organisée conjointement cette année, le 20
octobre, par l’Association Catholique des Infirmières et médecins (ACIM), SOS
Tout-Petits, Renaissance Catholique, Laissez-les-Vivre SOS Futures Mères et
Notre-Dame de Chrétienté.

Dès le départ, sur le parvis de la basilique
Notre-Dame-des-Victoires à Paris de nombreux ecclésiastiques et membres ou
sympathisants des associations organisatrices
étaient présents : père
Damien-Marie (Fraternité de la Transfiguration), chanoine Trauchessec (ICRSP),
abbé Le Coq (FSSP), abbé Perrel (IBP), abbé Pagès (diocèse de Paris), frère
Nicolas (Riaumont)… C’est le père Damien-Marie qui prit la parole au départ
pour rappeler le sens surnaturel de cette marche de prière et de réparation.

Manifestement alors que le
gouvernement ne semble pas renoncer à sa volonté de légaliser le mariage pour
les couples homosexuels, les marcheurs souhaitaient par leur présence et leurs
prières défendre la loi naturelle et rappeler les droits de Dieu sur la
société. 

Majoritairement constituée
de jeunes gens et de jeunes filles, la foule s’est rendue, sans incident, à la
basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, récitant le chapelet et chantant des
cantiques. Chacun a pu noter la tenue
et le sérieux de la colonne. Il s’agissait effectivement de prier pour la Vie
et non de commenter l’actualité ou de se livrer à quelques mondanités.

Le Salut du Saint-Sacrement de clôture, présidé par
le chanoine Trauchessec assisté de l’abbé Lecoq, s’est déroulé dans la
basilique du Sacré-Cœur de Montmartre comble, aimablement mise à la disposition
des marcheurs par le Père Laverton, son recteur. Jean-Pierre Maugendre,
président de Renaissance Catholique rappela en conclusion, avec vigueur, la
nécessité de la prière dans le combat actuel à mener contre ceux qui
s’attaquent à la vie et à la famille
. En effet les adversaires de la loi
naturelle, qui est l’autre nom de la loi de Dieu, sont en fait les complices
plus ou moins conscients de celui qui est menteur et homicide depuis le
commencement. Contre lui les moyens simplement naturels seront toujours
insuffisants.

Le report du débat parlementaire sur la
dénaturation du mariage n’est cependant qu’une pauvre victoire eu égard aux
enjeux
. Le combat continue en interpellant les élus (maires, députés,
sénateurs), en signant les pétitions idoines, en encourageant les autorités
ecclésiastiques à la fermeté, en participant aux manifestations à venir, tout
particulièrement celles organisées par Civitas le 18 novembre et le Collectif
En Marche pour la vie le 20 janvier. La Providence a voulu que la première de
ces manifestations publiques contre la dénaturation du mariage et pour le
respect de la vie soit une démarche de prière
. C’est ainsi un gage d’espérance
et de victoire que d’avoir imploré, avant toute autre démarche, le pardon et
l’assistance du Sacré-Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en lui."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services