La nature totalitaire de la démocratie moderne

Renaissance catholique a publié les actes de sa 17e université d'été, intitulée "La Démocratie peut-elle devenir totalitaire ?". Historiens, universitaires, philosophes, journalistes, hommes de
sciences et de convictions, onze intervenants apportent son éclairage. Voici un extrait de l'intervention de Michel de Jaeghere :

"
DTelle est donc la démocratie moderne :

  1. Un système constitutionnel fondé sur la désignation des gouvernants par les gouvernés, et dont les tenants considèrent qu'il est seul légitime.
  2. Un régime politique où la loi est l'expression de la volonté de la majorité. Où cette volonté n'a pas de limite. Où il lui appartient de définir librement le juste et l'injuste, le Bien et le Mal.
  3. In fine, une idéologie qui tend au totalitarisme par la destruction de toutes les sociétés naturelles qui ne tiennent pas leur origine de l'élection, et entravent la toute-puissance de l'Etat qu'a légitimé l'élection : la dictature du fait majoritaire, le règne de l'opinion telle que la conditionne une minorité agissante."