Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

La mort est devenue obscène

La mort est devenue obscène

Valeurs actuelles a passé deux jours dans un service de soins palliatifs, à la clinique Sainte-Élisabeth à Marseille. Extrait :

Alors qu’est à nouveau relancé le débat sur l’euthanasie, on interroge ces soignantes dont les mains faites pour soigner pourraient être contraintes, si une loi venait à passer, de donner la mort. « Il arrive bien sûr que des patients formulent cette demande. Mais lorsque l’on parvient à cibler la douleur et que la souffrance s’apaise, ils ne sont plus si pressés de partir ! La pulsion de vie est très forte », nous rétorque Évelyne.

Parce qu’elle va à l’encontre des valeurs de nos sociétés tournées vers la jouissance et le dynamisme, parce qu’elle est devenue une affaire personnelle, parce qu’elle est l’aveu même d’un échec de la médecine, la mort est obscène et doit être éludée sinon cachée. « Tant que le tabou demeure, les débats sur l’euthanasie reviendront au galop, comme si elle était la solution “finale” au problème que serait la mort. Cet interdit est indispensable tant il est un merveilleux stimulant, nous obligeant à répondre sans cesse aux besoins profonds des malades. Il est comme ces berges qui enserrent le fleuve et l’empêchent de devenir marécage », conclut le Dr Tesson.

Partager cet article

5 commentaires

  1. la République aime la mort et veut la répandre.
    elle s’ apprête à faire bien pire qu’un fameux caporal d’ Outre Rhin.
    tous les malades, tous les vieux, tous les handicapés , ont vocation à être traités comme Vincent Lambert , martyr de la folie criminelle républicaine;

  2. Cette république , née dans un effroyable bain de sang – qui n’a rien à envier aux horreurs nazies ! – n’engendre que la mort dans tous les domaines : religieux , physiques , et psychiques ! ! ! Seul un sursaut de l’église pourrait apporter quelque espoir … Mais quand on voit la façon dont ce ” pape ” François la dirige , l’espoir diminue tous les jours un peu plus ………

  3. “Ma bonne Line, ne crains rien, je m’occupe de tout, c’est juste une petite piqûre de rien du tout, comme pour le Covid, pas besoin de rappel, tu ne sentiras rien…”

Publier une réponse