Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

La modernité n’a rien à opposer à l’islam

Lu sur les 4vérités-islam :

"Les Occidentaux ne sont vraiment devenus des contemporains et rien que des contemporains quand ils se sont affranchis des traditions, obligations et mode de vie qui avaient rythmé le temps de leur civilisation : départ des campagnes, abandon de toute activité agricole, détachement des liens familiaux, négligence des règles de savoir-vivre et de civilité, abandon des rites religieux. Ce mouvement s’est accompli de façon progressive de la fin du XVIIIe siècle à la fin du XXe siècle. Les Occidentaux se sont mis à vivre dans un éternel présent avec comme seul horizon individuel la satisfaction de leurs désirs, bien soutenus par la publicité, le marketing et la société de consommation.

I Voilà que depuis une dizaine d’années, en pleine Europe, apparaît un retour du temps, une dé-contemporanéité. Elle est véhiculée par l’islam qu’il est inutile d’appeler radical. L’islam est, en soi, une vision radicale de l’humanité. S’appuyant sur la marginalité des populations musulmanes en Europe et sur un refus de plus en plus grand de celles-ci de s’intégrer dans les sociétés européennes, l’islam donne à ces populations un nouvel horizon qui dépasse le présent, par le biais du ramadan. Cette obligation religieuse forte, contraignante pour l’activité, la santé et même l’hygiène, est suivie par un nombre croissant de personnes. Elle fait même l’objet d’une nouvelle pression sociale, comme en témoignent les incidents de l’été.

Suivre le ramadan ne signifie pas ne pas vouloir les biens matériels que propose la modernité (on parierait que même une partie des caïds, trafiquants et autres racailles suivent scrupuleusement le ramadan), mais bien plus radicalement le refus de la société contemporaine elle-même et de son absence de perspective historique. En pratiquant le ramadan, les musulmans reprennent leur histoire et s’engagent à en renouveler la chaîne. Ils constituent ainsi un noyau d’altérité radicale qui sera demain en mesure de bouleverser la société et d’en prendre les commandes. Pourquoi ? Parce que les non musulmans n’auront rien à leur opposer, que leurs chaînes (dans les deux sens) de télévision, leur matérialisme repus et leur multiculturalisme béat."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

7 commentaires

  1. En Europe, l’islam est l’échec du christianisme.

  2. En France, c’est le jacobinisme tueur des cultures populaires imprégnées de christianisme et des langues qui les véhiculaient, qui a créé le grand vide que l’école laïque et relativiste de FERRY (Jules, pas l’autre) a encore amplifié.
    La crise de l’Eglise en plus, et tout l’espace français, mental comme géographique, est devenu pour l’Islam un espace facile à conquérir et occuper.

  3. pg : Parfaitement d’accord avec vous et j’ajoute que l’amplification du phénomène tient aux médias et auX pouvoirS réunis pour chanter les mensonges des prétendues vertus de l’islam aux antipodes de notre culture dans sa généralité et dans ses aspects particuliers ou locaux.
    Serons-nous comme en 1968, ou en 84, à l’aube d’une descente des millions de Français dans la rue pour faire cesser et le matraquage permanent et l’inversion ?
    Je crains que non et que rien ne puisse plus empêcher la situation de crise qui se profile.
    Sourds et aveugles, j’en connais tant et tant.
    Nous sommes bien seuls…

  4. Pour aller dans le sens de pg et Ethos, il serait temps que la conférence épiscopale ainsi que le Vatican restaurent les règles catholiques d’alimentation d’avant le concile, ainsi que toute la tradition symbolique du catholicisme, véritable lien entre le ciel et la terre. Et que les catholiques aient désormais une solide éducation religieuse. Je lance un appel solennel en ce sens

  5. L’Occident a l’autorité de la raison universelle de l’homme à opposer.
    Il est nécessaire d’observer que la violation des droits naturels de l’homme par un certain clergé n’est pas étrangère à la crise religieuse de l’Occident.
    L’idéologie cléricale se dirige contre le droit des catholiques à la liberté religieuse et des citoyens à la culture de leur pays. Il existe un totalitarisme certain dans la mentalité cléricale française.
    Heureusement, nous avons pour antidote, la doctrine infaillible du Saint Siège.
    Ce genre de discours déprimant et faux me semble à éviter.
    Sans l’Occident l’humanité tombe dans un véritable obscurantisme, dans une nuit définitive et sans remède ;car je ne vois pas ce qui pourrait remplacer la culture occidentale des droits de l’homme, dans le monde, culture vivifiée par la doctrine de l’Eglise romaine.
    [C’est pourquoi j’ai titré “la modernité”, qui a renié ce qui fonde l’Occident. MJ]

  6. “l’islam donne à ces populations un nouvel horizon qui dépasse le présent, par le biais du ramadan. ”
    Question: les Musulmans de France suivent-ils le ramadan de leur plein gré où le font-ils sous la “contrainte” crée par l’encadrement islamique qui règne dans leur environnement et les cités où ils habitent ?

  7. Bien vu, Serge, ce genre de texte est un sous-produit de la propagande islamique.
    La liberté religieuse doit être respectée par tous, y compris par les catholiques ou les musulmans entre eux.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services