La Manif pour tous s'invite au Conseil de Paris

Réunis ce lundi matin à l'Hôtel de Ville pour discuter de la réforme sur les rythmes scolaires, les conseillers municipaux parisiens s'affrontent sur la manifestation contre le mariage pour tous. En début de séance, ils sont revenus sur cette marche puis la droite a fini par demander la démission du préfet de Paris.
Le président du groupe UMP, Jean-François Legaret, a d'abord interpellé le préfet de Paris, Bernard Boucault :

«Vous n'avez pas pris les mesures permettant d'offrir à cette manifestation le parcours et les espaces nécessaires (…). Je vous adresse solennellement les questions suivantes : sur l'ordre de qui et dans quel but avez vous mis en danger la sécurité de manifestants pacifiques en usant de moyens disproportionnés ? Est-ce sur votre injonction que les forces de l'ordre ont usé de violences et ont fait usage de gaz lacrymogène sur des familles et des enfants ?»

Le sénateur UDI Yves Pozzo di Borgo, conseiller du 7e arrondissement, s'est ému d'avoir vu «des enfants gazés» par des policiers.

Le préfet Bernard Boucault a affirmé dans sa réponse que la réaction des forces de l'ordre avait été «proportionnée et mesurée», compte tenu de la «provocation à laquelle ils ont eu à faire face». Le préfet a défendu le comptage des manifestants effectué par les forces de l'ordre.

31 réflexions au sujet de « La Manif pour tous s'invite au Conseil de Paris »

  1. Milan

    Si peu nombreux, mais si agressifs : voilà, pour résumer, ce qu’affirme (paradoxalement) le pouvoir. Du genre à gazer sans sommation, pour simple “provocation” (sic). Une jurisprudence nouvelle qu’on s’attend donc à être appliquée au prochain cortège CGT & co.

  2. Vent de printemps français

    Faudra pas qu’il s’étonne le jour où ça va vraiment péter … quand les français en ont trop marre, ils sont incontrôlables, et on en sera plus au gaz lacrymogène …
    Mépris, provocation, totalitarisme … je ne pense pas que les français admettent cela sans broncher.
    Quid de l’égalité de traitement devant la Loi : les Femen ont-elles été mises en garde à vue après leurs délits à ND de Paris ?
    Ce 2 poids 2 mesures va plaire c’est sûr !

  3. free

    Provocation est-il dit ? Mais alors qu’appelent_ils les gestes que peuvent leur balancer certains “jeunes” (banlieusards) : bras et doigts d’honneurs, vociférations, jets de pierre ? Peut-être une invitation à boire un coup …

  4. jean-marc

    il ne faut pas s’étonner que certains policiers ne se contrôlent plus lorsque des notables encouragent les violences contre les familles en retweetant publiquement qu’ils “ne pleureront pas s’il y a une bombe sur les champs élysées”…sans être poursuivis par les défenseurs de l’ordre public .

  5. ROBIN

    Bonjour,
    En ce qui me concerne j’étais à 5m des CRS en haut de l’avenue Foch, avec mon fils de 7 ans, ainsi que beaucoup de famille, enfants et personnes âgées.
    Le premier gazage a été pour nous, il s’est fait sans prévenir, je crois parce qu’il y a eu un mouvement de foule en avant et qu’à la vue du nombre de manifestants ils ont paniqués; j’imagine qu’ils se disaient que s’ils cédaient du terrain ils étaient perdu ! Du coup gazage pour tous sans distinction …
    Il y aurait beaucoup de choses à dire mais s’ils voulaient bien nous communiquer les vidéos que les hélicos ont prises en nous survolant, on se rendrait compte !!

  6. Olivier

    “La gauche a hué la droite lorsque le mot « gazé » a été prononcé, elle qui a le mot « rafles » à la bouche pour la moindre arrestation de clandestin…” Source: nouvelle de France
    Comment ca se fait que la police ait droit de gazer en plein visage?

  7. Lebasque

    Et s’il osait affronter la délinquance qui explose au lieu de brutaliser des citoyens pacifiques et démocrates, ce rodomond, fier à bras et menteur ?
    Chaque époque a les préfets qu’elle mérite : hier il y a eu Jean Moulin, puis Claude Erignac, et aujourd’hui il y a Bernard Boucaud. Quelle chute….

  8. Clémence

    Nous étions beaucoup sur les champs après la manif pour tous. Tous les milieux étaient représentés, toutes les origines étaient confondues. Nous étions tous unis, ensemble dans cette démarche pour nous exprimer. Nous étions tous pacifistes hier soir, assis (puis allongés pour éviter les gazs lacrymogènes) “on entend pas chanter les policiers” et c’est à ce moment là qu’ils ont reçu l’ordre de sévir ! Mais aucune violence sur les CRS ! Nous étions immobiles mais nous dérangions ce soir là, donc, ils nous on fait violence. Tout le monde a été gazé. Certains se sont retrouvés inconscients après avoir reçu des coups. Ils n’avaient pas à utiliser de tels moyens… NOus n’étions pas armés nous et nous n’avions pas notre mot à dire…

  9. Cosaque

    Oiseau rare,
    C pas Thibaud, c moi, Cosaque.
    Si on a gagné.
    Frigide nous a fédéré et nous convaincu que la France réelle qui s’ignorait à cause de France Intox, est nombreuse et motivée.
    Tout a été fait ds la mesure de la légalité.
    Notre patience est finie.
    Nous sommes env 2 millions à désormais VOULOIR EN DÉCOUDRE. Même Chritine Boutin !
    Hollande a perdu.

  10. gudule

    Voila un ministère qui prévoit 100 000 personnes et qui – selon lui – en compte le triple. Mauvais ces RG ; voilà un plan de manifestation qui prévoit cependant d’ouvrir des axes annexes à partir de 1 200 000, et qui les ouvrent ! pour si peu de personnes attendues ? Qui a prévu quoi ?
    enfin des présents à la manifestation,qui partent tranquillement vers L’Etoile au moment de la dispersion. On les laisse passer – puis soudain on barre la route et on les gaze !
    Ne serait-ce pas un traquenard organisé, pour discréditer et interdire la prochaine manifestation de gens soit-disant “démobilisés” quoique de plus en plus nombreux, excités par ces mensonges et ces denis de justice – à commencer par celui du “comptage”, décidé dans un bureau et très à l’avance ?
    Sous le prétexte de “débordements” de bien peu d’ampleur au demeurant.

  11. Exupéry

    Voila une “transmutation magique”: l’inconsistance légendaire du flamby se transforme en dureté de nerf de bœuf lorsqu’il a en face de lui, pour seuls adversaires,: d’honnêtes familles françaises bien élevées et pacifiques.
    La force des lâches ne s’exerce que face aux désarmés.

  12. Pierre

    Cette ambiance sur les Champs était surréaliste ! Tout le monde était fier d’y marcher, et d’avoir à sa manière foulé aux pieds les interdits de la préfecture. Les gens étaient heureux, laissant derrière les CRS surexcités et leurs gaz. Certains dansaient, d’autres mangeaient. Et puis les policiers ont choisi d’ouvrir le bas de l’avenue à la circulation, malgré le monde. Et là nous étions debout, au milieu des voitures, attendant que les milliers d’autres personnes nous rejoignent…

  13. PK

    D’accord avec Cosaque : cette bavure policière est le chant du signe de la socialie…
    Cela sera sans doute encore long mais rien de tel qu’une amplification de cette bavure pour faire tomber non seulement Walls mais aussi le gouvernement et le président : ILS ONT PERDU en perdant les pédales (si j’ose dire !) en premier…
    Et on les attaque sur leur terrain de prédilection : des socialistes qui font gazer des femmes et des enfants, quelle belle ironie de l’histoire !
    Messieurs les nazis, tirez les premiers !
    C’est fait : la victoire sera pour nous !
    Rendons grâce à Dieu !

  14. Louise

    On a gagné… je n’en sais rien mais en tout cas tout le monde est furieux, prêts à repartir pour un nouveau “round” et dans mon entourage beaucoup de “tièdes” ont fait le déplacement hier. Ce qui est sûr c’est que la colère monte.. de tous les côtés.. Le gouvernement creuse sa propre tombe.

  15. Sam

    J’ai été devant, lors du passage vers la place de l’étoile. Cela s’est passé avec un léger heurt entre manifestant et les gendarmes très peu nombreux comme le montre l’extrait (vers la 1:53 minute): http://www.dailymotion.com/video/xyg4tz_des-debordements-en-marge-de-la-manifestation-anti-mariage-homo-24-03_news.
    Je suis passé par la gauche de la tribune sur la grande armée en remontant sur l’étoile… 30 minutes plus tard, mes 3 trois filles avec ma campagne ont pu passer pour me rejoindre, et cela sans aucune difficulté…
    Cela a duré plus d’une heure et nous n’avions aucune intention de nuisance…
    C’est après nous avons été piégés par le dispositif de l’Etat… une dizaine de camions de CRS est arrivée et au fur et à mesure sur la place de l’étoile derrière la tribune alors que la grande majorité des manifestants présents sur la place ne montrait aucune agressivité, certains discutaient avec les gendarmes et policiers sous l’arc de triomphe (les photos et images que j’ai pris de l’autre côté le prouvent)… Nous avons entendu plusieurs déflagrations (pour dispersion) et un cordon renforcé et en double ligne de CRS s’est déployé derrière la tribune principale, une rangée face à la tribune et une face à la place étoile empêchant ainsi tout lien entre les manifestants de la place étoile et ceux de la grande armée…
    Les CRS ayant coupés toutes possibilités aux manifestants sur la place étoile. Ils se sont avancés de plus en plus du côté de l’avenue Carnot. L’avenue Foch étant fermée par un même type de renfort mais le dispositif de CRS et Gendarmerie a été placé 150 mètres avant d’accéder à la place étoile.
    Cela montre que le dispositif mis en place par la préfecture était mal pensé pour ne pas dire provoquant et qui a conduit à ce débordement!

  16. jpr

    Concernant ces gazages de familles, d’enfants, de vieillards… pacifiques, c’est à se demander si les policiers n’ont pas été suivre récemment un stage auprès des Femen qui, elles, sont des habituées de ce genre de procédés. Cela justifierai le fait qu’elles puissent continuer d’agir et de semer le trouble en toute impunité.
    Quant à l’histoire du boulon (?) lancé (?) sur les forces de l’ordre (le nouvel ordre mondial) et qu’on ne peut nous montrer, il rappelle certaines armes de destruction massive qu’on ne trouva jamais ou encore les armes chimiques de Bachar El Assad qu’on agite devant nous aujourd’hui…
    Mensonges, mensonges.

  17. Marc

    Il y a une erreur dans le texte.
    Bernard Boucault n’est pas préfet de Paris mais préfet de police de Paris.
    Sa fiche Wikipedia :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Boucault
    Le site officiel de la préfecture de police de Paris :
    http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/
    Le préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris est Jean Daubigny
    Sa fiche Wikipedia :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Daubigny
    Le site officiel de la préfecture de la région Ile-de-France, préfecture de Paris :
    http://www.ile-de-france.gouv.fr/
    Il serait bien que les rédacteurs du Salon beige, site réputé fiable et sérieux, se relient avant de publier leur post.

Laisser un commentaire