Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

La Manif Pour Tous : J-10

Deux ans après le succès populaire et politique de sa dernière grosse mobilisation, La Manif Pour Tous invite les familles de France à battre le pavé parisien pour stopper la casse de la famille et lancer un appel à la reconstruction de la famille.

Avenir de la société, premier lieu de solidarité et refuge pour les plus vulnérables, la famille tient une place privilégiée dans le cœur des Français. Pourtant, jamais la famille n'a été autant attaqué par un président de la République que pendant le quinquennat de François Hollande : mariage et adoption pour les couples de même sexe, diffusion du genre à l'école, laisser-faire sur les contournements de la loi en matière de filiation bidon, réduction du quotient familial, fin de l'universalité des allocations familiales, réduction du congé parental, diminution des APL, individualisation programmée de l'impôt avec le prélèvement à la source… 

L

PMA, GPA, genre à l'école, nominations au CCNE, liberté éducative…

Et après tout ça, François Hollande veut poursuivre jusqu'au bout de son mandat la destruction de la famille avec une avancée vers la PMA « sans père » qu'il a promis l'été dernier face au lobby LGBTI (Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transsexuels etIntersexe).

La publication hier au Journal Officiel des nouveaux membres du CCNE (Comité Consultatif National d'Ethique) est inquiétante car le Président de la République cherche à obtenir une majorité en faveur de la PMA « sans père » au sein de cette institution qui s'est toujours opposée à cette pratique indigne qui consiste à faire volontairement des orphelins de père. En modifie donc la composition du CCNE, François Hollande cherche à passer en force.

Même constat d'inquiétude concernant le scandale de la GPA (Grossesse Par Autrui), c'est à dire les mères porteuses. Malgré les déclarations fracassantes de Manuel Valls, en marge de la dernière « manif pour tous », la France continue de fermer les yeux sur cette pratique de marchandisation du corps de la femme et de l'enfant. La manifestation du 16 octobre intervient 5 jours avant l'expiration du délai permettant à la France de faire appel de sa condamnation par la CEDH (Cour Européenne des Droits de l'Homme) pour refus de transcription à l'état civil d'acte de naissance d'enfants issus de GPA payées par des couples français à l'étranger. Accepter cette transcription, c'est encourager le business sordide de ces usines à bébé où les droits des femmes sont bafoués et piétinés.

L'inquiétude des familles est également vive en ce qui concerne la diffusion du genre à l'école. L'invitation à la vigilance du Pape François a provoqué des dérapages en série du côté du gouvernement, à commencer par le ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud Belkacem. Loin de la lutte utile contre les stéréotypes et clichés, l'enseignement du genre vise à expliquer aux enfants qu'être fille ne signifie pas qu'on sera plus tard une femme et qu'être garçon ne signifie pas qu'on sera un homme plus tard. Prétendre que le sexe biologique est secondaire par rapport au fait de « se sentir » homme ou femme contribue à troubler les enfants. Cet enseignement du genre est aussi inutile que dangereux. Il est surtout idéologique. N'en déplaise à Najat Vallaud Belkacem, un garçon et une fille sont égaux. Ils sont aussi différents. C'est le respect de cette différence que l'école doit enseigner. C'est ce que les parents en attendent. Il y a urgence à restaurer un climant de confiance entre l'école et les parents. Cela ne passera pas par des réforme que celle du college ou celle des programmes scolaires, ni par une restriction de la liberté scolaire en faisant la chasse aux écoles privées.

Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous, déclare :

« PMA « sans père », GPA, genre à l'école, liberté scolaire, casse de le politique familiale : nous appelons une nouvelle fois les familles à réagir et à envoyer un signal fort au gouvernement qui doit stopper ses nouvelles offensives contre la famille. Nos dernières mobilisations ont été des succès populaires et politiques avec notamment le retrait pur et simple du projet de loi Famille et la condamnation de la GPA par Manuel, même s'il faut aujourd'hui passer de la parole aux actes. Manifester est utile est efficace pur défendre la famille et l'enfant ».

« Nous sommes tous unis pour la famille avec le mouvement social né il y a 4 ans. Face à de tels enjeux sur la filiation et l'intérêt de l'enfant, il faut préparer l'avenir et la reconstruction de la famille que des millions de Français appellent de leurs vœux. Nous comptons sur la présence d'élus pour faire enfin gagner la famille. Ils devraient être nombreux ».

Comme lors de toutes les précédentes manifestations, un carré sera mis à disposition des élus et leaders politiques. Ce sera l'occasion pour eux d'exprimer leurs ambitions en matière de politique de la famille, premier lieu de solidarité et refuge des plus vulnérables, à commencer par les enfants.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]