Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Famille

La Manif pour Tous interpelle le gouvernement

Communiqué de LMPT (pendant que le drapeau de 600m² était déployé place Vendôme, à l'endroit même où de nombreuses Sentinelles viennent veiller chaque jour):

1"Le projet de loi de finances, le
projet de loi famille et d’autres projets en cours d’élaboration
comportent de nombreuses propositions très menaçantes pour la famille.
Après la loi Taubira, le Président et son Gouvernement, véritablement
familiphobes, ne cessent d’envisager des mesures insupportables, alors
qu’ils feraient bien mieux de s’occuper du chômage et de la
paupérisation des Français. Fondement et avenir de la société, la
famille est une valeur refuge plébiscitée, particulièrement en période
de crise. La famille doit être impérativement soutenue. Les sympathisants de La Manif Pour Tous ne lâchent rien !

Poursuivant leur opposition à la
loi Taubira dont ils veulent l’abrogation (sans rétroactivité), ils
exigent du gouvernement des réponses claires sur 5 revendications
majeures. 
Pour faire entendre la voix des familles, La Manif
Pour Tous ouvre aujourd’hui une vaste et nouvelle campagne d’actions. Si
les pouvoirs publics ne répondent pas positivement d’ici fin novembre,
la pression des sympathisants de La Manif Pour Tous ira crescendo !

Ces revendications légitimes sont les suivantes :

1/ ENGAGEMENTS solennels :

    • de ne pas
      libéraliser la PMA
      (Procréation Médicament Assistée) pour les couples de
      femmes et les célibataires et ce, quel que soit l’avis du CCNE modifié
      de façon scandaleuse.
    • d’interdire définitivement la GPA (Gestation
      – ou Grossesse – Pour Autrui, c’est à dire les mères porteuses),
      pratique qui exploite le corps de la femme et fait des orphelins
      biologiques.

    22/ HALTE à l’asphyxie fiscale de la famille.

    La Manif Pour Tous demande au gouvernement de :

      • revenir sur le plafonnement du quotient familial ;
      • renoncer à la suppression de la demi-part fiscale prévue pour tout parent ayant élevé seul un enfant ;
      • renoncer à la fiscalisation des majorations de pension pour avoir élevé 3 enfants ou plus ;
      • tenir son engagement sur la baisse de la TVA sur les produits de consommation courante ;
      • ne pas augmenter la TVA sur les transports ;
      • défiscaliser les heures supplémentaires sur les salaires les plus modestes.

      3/ ABANDON du projet de réforme du congé parental.

      3En l’état, ce projet liberticide
      reviendrait de fait à réduire de six mois la durée de ce congé. Que
      feront les parents de leur enfant compte tenu de la pénurie de solutions
      d’accueil ?

      4/ REFONTE des Temps d'Activités Périscolaires (TAP) à l'école.

      On ne peut refonder l'école sur
      des Projets Educatifs Territoriaux (TEPT) qui se substituent à la
      liberté et au contrôle des parents sur le choix des activités hors
      enseignement et qui ouvrent la possibilité à des associations militantes
      de promouvoir l’identité de genre auprès des enfants.   

      5/ RENONCER, dans la future loi famille, à la création d’un statut du beau-parent, à la création d’une pré-majorité, à laquelle s’oppose une très large majorité de Français et à toute remise en cause de l’adoption plénière pour les couples hétérosexuels.
      La fausse bonne idée du statut du beau-parent affaiblirait le lien
      parents/enfant et le rôle de premiers et principaux éducateurs du père
      et de la mère. D’autres réponses peuvent être apportées pour améliorer
      le quotidien des familles concernées.  

      Les familles attendent du Gouvernement
      des réponses claires et positives sur ces revendications. Les projets de
      loi en cours offrent en effet des opportunités concrètes pour
      reconstruire la cohésion sociale à travers le soutien aux familles. Dans
      le cas contraire, l’indifférence ne pourrait être ressentie que comme
      du mépris à l’égard de  la souffrance de nombreuses familles. Le
      gouvernement porterait à lui seul la responsabilité d'un durcissement de
      l’attente des familles. La Manif Pour Tous prendrait quant à elle ses
      responsabilités en appelant à de nouvelles manifestations
      ."

      Partager cet article

      Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

      Paramètres de confidentialité sauvegardés !
      Paramètres de confidentialité

      Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


      Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

      Refuser tous les services
      Accepter tous les services
      [name="url"]
      [name="url"]