Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La mairie de Paris découvre le vandalisme

Depuis le lancement à Paris en juillet 2007, 18 000 vélos ont été dégradés et plus de 8 000 volés. Guidons tordus, paniers arrachés ou vélos totalement rouillés après un séjour prolongé dans la Seine : le vandalisme des Vélib' à Paris et en proche couronne a atteint un niveau inédit. Albert Asséraf, directeur général stratégie-études et marketing de JCDecaux, déclare :

«C'est bien simple, en moyenne, chacun des 20 000 Vélib' parisiens a été remplacé au moins une fois».

La note est salée puisque, entre mi-2007 et août 2009, ces actes de vandalisme ont coûté 8,5 millions d'euros. À l'avenir, il a été décidé que la municipalité versera une contribution de 400 euros par vélo lorsque 4 à 25 % du parc sera vandalisé.

Partager cet article

6 commentaires

  1. ces choses là sont imprévisibles …il y a des “cycles” selon les saisons et des vandales selon les ostrogoths qui pédalent !

  2. Il y a fort long temps dans mon pays les Pays Bass les Provos dans les années 60 ont reussi de demarrer un plan vélo blanc qui fut gratuit bien entendu. ça n’a pas duré long temps parce que les velos furent aussi volé ou carement foutu dans les caneaux.
    étonnant que 45 ans plus tard on commence les mêmes erreures.
    Carel Wijngaards

  3. il faut créer une taxe supplémentaire pour que les parisiens puissent subvenir aux vélos cassés ou volés
    vélo volé
    vélo volé
    vélo volé
    etc

  4. Wijngaards
    Vous n’aviez pas compris que nous les français faisions tout mieux que les autres ?

  5. Gardez bien présent à l’esprit qu’initialement, le contrat ne devait rien coûter à la ville de Paris.
    Maintenant, on taxe les parisiens, sans leur demander leur avis, et, y compris ceux qui n’ont pas recours aux vélos mis en location sur la voie publique.
    Si j’ajoute que l’implantation des stations s’est faite systématiquement au détriment des places de stationnement des voitures – allez à Lyon pour comparer – vous comprendrez que la coupe déborde.

  6. Ils sont tous contents. La preuve c’est qu’ils veulent instaurer le même système avec des voitures !

Publier une réponse