Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

La mairie de Gesté reprend la démolition de l’église lundi

Lu ici :

"Après
l’arasement du mur pignon de la nef et de la moitié du mur sud de la
nef, il reste à abattre le chœur néogothique, construit par l’architecte
angevin Teissier dont quatre autres édifices sont classés monuments
historiques en Anjou.

Le maire nous avait annoncé en juin que « à la rentrée de septembre, tout sera plat »,
le chœur et le reste de la nef seront rasés. Ne seront conservés pour
le projet de la nouvelle église que le maire espère construire que le
clocher et la crypte située sous le chœur, ainsi qu’un pan du mur nord
de la nef pour soutenir le clocher. Rien ne s’oppose plus au sacrilège
du maire, puisque la justice elle-même a cédé à la force début juillet
avec un argument imparable : puisque les travaux de démolition sont
déjà engagés, le juge conclut qu’ils sont irréversibles et l’urgence est
non de les arrêter, mais de les finir. Les bétonneurs de tous poils
apprécieront. Désormais, au lieu de s’embêter à sauvegarder des vieilles
pierres, un coup de pelle sera vite arrivé et défendu par la justice
qui était censée le condamner. Mais ça, c’était avant. L’association
mémoire vivante du patrimoine gestois (MVPG) opposée à la démolition de
l’église, envisage de se pourvoir en cassation. Mais l’église sera rasée
depuis longtemps quand il lui sera enfin rendu justice.

Presse locale servile, couardise des villageois, mensonges et incompétences de l’Etat
, justice peureuse et incapable de remplir sa mission, démolition au
cours de l’été, passage en force de la mairie : l’affaire de Gesté est
un terrible témoignage de la dérive que connait la France, jusqu’au cœur
de son terroir. Le pays des « Droits de l’Homme » n’a jamais été un exemple pour la Bretagne – surtout à l’époque des colonnes infernales et des « interdit de cracher par terre et de parler Breton ». Surtout à l’heure où il s’agit de sauver une autre église Saint-Pierre, celle de Plouagat dont les habitants doivent voter pour accepter ou refuser la restauration."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services