Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

La mafia, persona non grata pendant la Semaine Sainte en Calabre

Les évêques remettent la main sur les processions en imposant des règlements très stricts : 

"plusieurs diocèses ont émis des règles pour l’organisation et le bon déroulement des processions religieuses. Leur objectif : éviter les infiltrations par les clans de la N’Drangheta.

« Ces derniers, écrit Luca Kocci dans la revue Adista, utilisent les manifestations de piété populaire pour affirmer leur visibilité, leur prestige et leur domination sur le territoire. » Notamment, en portant eux-mêmes les statues de la Vierge et des saints, ou en imposant des arrêts et des inclinations à des endroits stratégiques.

Dans le diocèse d’Oppido Mamertina-Palmi (Rc), à Tresilico, l’été dernier, après l’inclination de la statue de la Vierge des Grâces devant la maison d’un boss de la mafia, Mgr Francesco Milito a ainsi décidé de suspendre les processions.

À l’approche de Pâques, période riche en processions, le prélat a levé son interdiction tout en accompagnant sa décision d’un « Guide pour les célébrations, les exercices pieux et les processions de la Semaine sainte ». Outre des indications théologiques, liturgique et pastorale, le texte contient des normes pratiques pour empêcher les infiltrations (…)

Encore plus détaillé, le règlement diocésain pour les processions publié par l’évêque de Mileto-Nicotera-Tropea, Mgr Luigi Renzo, ne se limite pas à la Semaine sainte. L’évêque de Mileto a en effet déjà été plusieurs fois confronté à des affaires d’infiltration par la N’Drangheta : en 2010, à l’occasion de la procession de l’Affruntata (procession très populaire en Calabre), l’évêque lui-même a bloqué le char de la Vierge et du Christ ressuscité dans l’église, exigeant une sélection plus rigoureuse des porteurs. L’irritation de la mafia locale s’est d’ailleurs manifestée quelques jours plus tard avec des coups de projectiles sur la porte du prieur de la confrérie du Très Saint Rosaire, organisateur de la fête… (…)

« Avec le nouveau règlement, de telles situations ne devraient plus se reproduire », explique le journaliste. Outre l’approbation du parcours et des arrêts par le conseil paroissial, ainsi que la sélection des porteurs parmi des personnes de confiance, il est précisé que « les personnes adhérant à des associations condamnées par l’Église ou dont le procès ou la condamnation pour association mafieuse est en cours sans qu’elles aient donné de signe de repentance », ne peuvent participer à la procession.

« Par ailleurs, tout chantage pour porter les statues est proscrit, ainsi que les collectes d’argent, ou encore les arrêts devant des habitations ou des personnes, sauf s’il s’agit d’hôpitaux, de maisons de soin ou de malades. »

Un chapitre entier est consacré à la seule procession de l’Affruntata. Les fidèles sont ainsi invités à ne pas « se laisser déposséder de ce qui appartient à leur patrimoine religieux le plus authentique, en le laissant entre les mains de gens peu scrupuleux qui n’ont rien de chrétien et pratiquent une religion à l’envers, offensant ainsi le vrai christianisme populaire. »

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. Bravo, courageux!

  2. La vierge s’inclinant devant un parrain de la mafia…
    Rien ne vous aura été épargné, Seigneur Jésus !

  3. Nous avons notre maffia moins exotique..elle dirige le pays…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!