Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis / Pays : International / Pays : Russie / Pays : Turquie

La Macédoine, nouveau Kosovo ?

La Macédoine est un des derniers verrous qui s'opposent vaille que vaille à la molle invasion migratoire et aux menées de l'Empire. Cette résistance ne devrait hélas pas tarder à être balayée. Intéressante analyse de Stratediplo, dont nous reproduisons un passage.

Comme si cette situation ne portait pas assez de risques de déstabilisation, l'Union Européenne a intimé au gouvernement macédonien d'annuler les élections législatives qu'elle avait elle-même exigées. Le motif de cette intimation n'est pas seulement que l'opposition n'a aucune chance de l'emporter dans la situation de crise multiple actuelle, mais qu'on cherche des thèmes politiques forts pour mobiliser et manipuler les foules de manoeuvre qui constituent toujours, dans les scenarii bien préparés de "révolution de couleur", la couverture et le véhicule des petits commandos professionnalisés (par Otpor) banalisés, chargés des provocations d'escalade de la violence, des éliminations physiques ciblées puis de l'escorte et la mise en place du futur pouvoir.
De leur côté, les populations européennes sont préparées à l'issue inéluctable par leurs médias qui, comme d'habitude, commencent par remplacer l'expression "gouvernement macédonien" par "régime Ivanov", puis l'accusent de la pire des infâmies, celui d'être "soutenu par Poutine". Ce n'est d'ailleurs pas faux, puisque le gouvernement russe, toujours respectueux de la légalité internationale et de la souveraineté des pays tiers, s'interdit de soutenir les mouvements internes "d'opposition" violente, c'est-à-dire de déstabilisation armée, et continue son dialogue diplomatique avec le gouvernement légal de tous les pays du monde, y compris d'ailleurs ses ennemis (Géorgie ou Turquie par exemple). Pour leur part, les Etats-Unis ont aussi clamé que les élections sont inopportunes et la presse annonce que les pays de l'OTAN menacent la petite Macédoine de "sanctions", langage essentiellement destiné à faire savoir au monde qu'un jugement a été rendu et que le pays est mis au ban des nations, bien qu'on ne compte pas prendre le temps de déterminer et appliquer la moindre sanction.
La déstabilisation est en cours et prévue pour être conclue rapidement. Trois pions sont en place, les foules de manoeuvre Otpor au centre, les unités albanaises supplétives de l'OTAN au nord, et la division asiatique venue à pied de Turquie au sud. Les carottes de la macédoine sont cuites.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Autre pays en cours de déstabilisation : l’Algérie. En France, il suffit d’écouter les interventions de BH Levy pour connaitre la suite du plan sioniste.
    Actuellement il lance un appel pour soutenir les organisateurs de la manifestation qui s’était tenue le 17 avril à Paris, en commémoration du 36e anniversaire du printemps berbère. Cet événement fait référence à la révolte identitaire qui avait secoué en 1980 la Kabylie, région montagneuse et frondeuse située à l’Est d’Alger. Présidé par Ferhat Mehenni, le MAK est un mouvement politique non reconnu en Algérie exigeant l’instauration d’un Etat kabyle. Fondé en juin 2001 au milieu de la révolte de la population contre le pouvoir central d’Alger pendant le «printemps noir» de Kabylie, ce mouvement est loin de faire l’unanimité au sein même de la population de la région. Pour preuve, Hocine Aït Ahmed, héros de l’indépendance algérienne et originaire de Kabylie, a toujours reçu le soutien massif de la population pour la défense de ses idéaux et entre autres, la défense de l’unité de la nation algérienne. Décédé le 23 décembre dernier, les Algériens ont été des dizaines de milliers à lui rendre hommage dans son village natal d’Aït Yahia (Tizi-Ouzou), où il a été inhumé.
    http://news360x.fr/bhl-appelle-a-partition-de-lalgerie-soutenant-lindependance-de-kabylie/

  2. Diviser pour mieux régner…..
    Le 19 mars 2016, au colloque CIVITAS, Youssef Hindi, écrivain, donnait une conférence abordant « la Guerre, l’Immigration et le Terrorisme en Europe.» On pouvait en conclure que le choc des civilisations ne pouvait bénéficier qu’à une idéologie politique bien ciblée.
    https://www.youtube.com/watch?v=DmoumNun6Bg

  3. Ce qui reste du christianisme une fois l’Islam arrivé :
    https://www.youtube.com/watch?v=nZP0ExmJ9a0

  4. Et un jour, la France nouvelle Macédoine ?

  5. Mais justement, les Francs-Maçons de Soros n’auraient pas à s’amuser tellement si cela était fait ici chez nous, ou en Espagne, ou en Allemagne.
    Ils choisissent toujours des pays qui sont “en quête d’identité nationale”. Traduction, des pays qui n’existaient que dans la tête de certains à l’époque du Romanticisme.
    “Pour eux, la Patrie semble n’être qu’une idée ; pour nous elle est une terre. Ils l’ont dans le cerveau ; nous, nous l’avons sous les pieds, c’est plus solide !” disait Charette.
    Demain au tour de la Bosnie, de la Moldavie, la Biélorussie …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services