Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture : cinéma

La longue descente aux enfers des agriculteurs

La longue descente aux enfers des agriculteurs

Dans “Au nom de la terre”, Guillaume Canet joue le rôle d’un agriculteur à bout, qui ira jusqu’au suicide. C’est l’histoire du père du réalisateur, Edouard Bergeon. Bouleversant témoignage d’une réalité contemporaine. La spirale sans fin qui conduit un agriculteur par jour à en finir.

Nous assistons aujourd’hui au plus grand plan social qui n’ait jamais existé. Environnement, santé, gastronomie, la disparition des paysans aurait des conséquences irrémédiables. Plus qu’un film… un hommage !

Et si avant de vouloir combattre le dérèglement climatique, on combattait le dérèglement agricole et ses dérives intensives ! Cela nous changerait des glapissements de Greta Thunberg.

L’histoire vraie d’un monde sacrifié qui interroge sur notre modèle de société :

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services