Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

La liturgie traditionnelle sera à la base de la renaissance de la mission

La liturgie traditionnelle sera à la base de la renaissance de la mission

Communiqué de Paix Liturgique :

Pour la trentième fois, nous nous sommes retrouvés devant la nonciature apostolique, de 12h à 12h 45, ce samedi 26 février 2022.

Nous nous sommes réjouis de l’exception qui a été faite pour la Fraternité Saint-Pierre et, semble-t-il, pour les autres instituts Ecclesia Dei, d’utiliser le rituel et le pontifical traditionnels dans leurs églises propres et, avec la permission de l’évêque, en d’autres lieux.

Mais nous n’acceptons pas que l’ensemble des prêtres diocésains et religieux disposés à célébrer traditionnellement soient soumis aux restrictions et interdictions de Traditionis custodes. Il importe à ce propos de savoir qu’aujourd’hui, sur ordre du pape, toutes les demandes de permission de célébrer la messe traditionnelle, qui émanent essentiellement de jeunes prêtres, transmises par les évêques à la Congrégation pour le Culte divin, sont systématiquement refusées par elle.

Le but recherché est de réduire la liturgie traditionnelle à des lieux réservés et à des communautés spécialisées (parmi lesquelles la FSSPX), mais d’éviter qu’elle ne se répande dans les diocèses, dans les paroisses, dans les maisons religieuses. On a voulu bloquer l’immense élan de croissance qui avait été permis par Summorum Pontificum.

La divine Providence ne permet le mal que pour qu’advienne finalement un plus grand bien. Traditionis custodes, déclaration de guerre à la lex orandi traditionnelle de l’Eglise, a paradoxalement montré qu’elle était d’importance centrale. Nous savons pour notre part que la liturgie traditionnelle sera à la base de la renaissance de la mission, de la résurrection des vocations, du renouveau de l’enseignement du catéchisme. Devant la nonciature apostolique, et dans toutes les pieuses manifestations parisiennes, les « veilleurs » que nous sommes ne demandent rien d’autre pour la liturgie traditionnelle que la liberté !

Partager cet article