Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

La liturgie traditionnelle redonne vie au Carmel

La liturgie traditionnelle redonne vie au Carmel

Alors que des carmels ferment un peu partout et que certain, comme celui, emblématique, de Lisieux où vécut saint Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte-Face, ne survivent que grâce aux vocations venues d’ailleurs, le Carmel d’Alençon connaît une croissance inédite :

De dix, en 2019, elles passeront à 17 sœurs carmélites en janvier 2022. La jeune postulante de 20 ans, arrivée il y a huit jours, sera bientôt suivie de quatre autres, à peine plus âgées, des françaises et une allemande. Au XXIe siècle, ce choix de vie radicale étonne autant qu’il émerveille. Un phénomène que la mère Prieure attribue à la fois à l’actualité du charisme de l’ordre carmélitain ainsi qu’à la décision prise en 2007 par sa communauté d’adopter la liturgie traditionnelle.

Pour accueillir ces nouvelles vocations, il a fallu hâter les travaux du Carmel qui a déménagé en 2019 du centre d’Alençon à 8km de la ville, plus au calme, transformant les dépendances (écuries) en lieux conventuels et entamer la construction d’une chapelle plus grande ! Les soeurs lancent un appel :

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services