Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Pays : International

La Libye aussi a son après-Sarközy

Un lecteur nous transmet la dernière analyse publiée par Bernard Lugan sur son site l'Afrique réelle.

Elle se termine par les constats et interrogations suivants.

"Quand cela sera fait, il sera alors possible de tirer au clair les curieuses relations que la France de Nicolas Sarkozy entretenait avec les miliciens de cette ville (Misrata, NDPC), eux qui, le 20 octobre 2011, lynchèrent le colonel Kadhafi après l’avoir sodomisé avec une baïonnette, eux qui coupèrent les mains de son fils Mouatassim après l’avoir émasculé et après lui avoir crevé les yeux. Eux qui, auparavant, et alors que Misrata allait tomber aux mains des partisans du colonel Kadhafi, furent sauvés par la seule véritable intervention terrestre directe de l’armée française. L’insolite sollicitude de la France se poursuivit étrangement après la guerre. C’est ainsi qu’Omran Ben Chaaban Osman, un des assassins du colonel Kadhafi, célèbre pour avoir paradé sur le net, le révolver du colonel  à la main, est mort dans un hôpital militaire parisien. Blessé et enlevé par des fidèles du colonel Kadhafi, il fut torturé avant d’être libéré aux termes de ténébreuses tractations. Or, ce fut aux frais du contribuable français que cet assassin fut transporté à Paris par avion sanitaire pour y être soigné. Pourquoi ?

Avec les actions entreprises par le général Hafyar et par le colonel Fernana, une alternative politique nouvelle peut-être plus solide que celle née du « cirque » électoral de l’année 2012 est-elle en train de naître ? Il est naturellement trop tôt pour le dire, mais elle peut constituer un espoir dans un pays dévasté par l’inexplicable guerre que Nicolas Sarkozy et BHL firent au colonel Kadhafi."

Malgré ce genre de méfaits, entre bien d'autres turpitudes, d'aucuns en appelleraient au retour de "Nicolas" en 2017. Cherchez l'erreur.

Lire l'intégralité de l'analyse

Trois ans après le début de l’anarchie qui suivit le lynchage du colonel Kadhafi, une recomposition politique semble se dessiner en Libye à la suite de l’entrée en scène de deux chefs militaires, le général Khalifa Haftar en Cyrénaïque et le colonel Moktar Fernana en Tripolitaine.

En Cyrénaïque, la guerre contre les islamistes radicaux est menée par le premier. En Tripolitaine, celle contre le CNG (Congrès général national, le parlement de transition) dominé par les Frères musulmans et Misrata est conduite par le second. Qui sont ces deux hommes ? Quelles sont leurs forces ? Leur éventuelle victoire pourrait-elle ouvrir la voie à la reconstruction de l’Etat libyen ? Eléments de réponse.

En Cyrénaïque, c’est au début du mois de mai 2014 que le général Khalifa Haftar, a lancé l’Opération dignité contre les milices islamistes tout en rejetant l’autorité du CNG. Appuyées par des avions et des hélicoptères, ses forces ont livré d’importants combats qui ont fait plusieurs dizaines de morts.

Le général Khalifa Haftar est un personnage de tout premier plan. Membre de la tribu des Ferjany dont le fief est la ville de Syrte, ville natale du colonel Kadhafi, il fut, avec ce dernier, un des auteurs du coup d’Etat militaire qui renversa le roi Idriss en 1969. S’il s’est ensuite brouillé avec le bouillant colonel, il n’a en revanche jamais rompu avec sa tribu, ce qui le place au cœur d’une alchimie tribale stratégique située à la jonction de la Cyrénaïque et de la Tripolitaine.

Une dynamique semble actuellement engagée autour de la personne du général Haftar. Ce dernier a rallié à lui Ibrahim Jadran dont les forces bloquent les terminaux pétroliers de Cyrénaïque et qui a déclaré l’autonomie de la région au mois de juin 2013. Originaire d’Ajdabiya, Ibrahim Jadran, adversaire déterminé des Frères musulmans, est soutenu par l’Arabie saoudite qui, à travers lui, combat le Qatar, allié de ces derniers. S’est également rallié au général Haftar le commandant des forces spéciales en Cyrénaïque, le colonel Wanis Boukhamada. Autre soutien de poids, celui des Barasa, la tribu du roi Idriss. Pour mémoire, de l’indépendance en 1951 jusqu’au coup d’Etat de 1969, la Libye fut une monarchie dirigée par les tribus de Cyrénaïque groupées autour des Barasa. Le colonel Kadhafi réussit à se rallier pour un temps la Cyrénaïque en épousant une fille du clan des Firkeche de la tribu Barasa.

Ses adversaires accusent le général Haftar d’avoir des contacts avec la CIA. Il n’est pas impossible que les Etats-Unis aient opéré un retournement en soutenant le général Haftar contre les Frères musulmans, pourtant leurs alliés, car leur politique dans la région est devenue totalement illisible, chaotique et même incohérente depuis l’échec subi en Egypte et en Syrie.

En revanche, il est certain que le maréchal Sissi qui ne veut pas d’un foyer islamiste aux frontières de l’Egypte, va tout faire pour liquider ou aider à la liquidation des poches islamistes de Cyrénaïque dont celles de Derna et de Tobrouk ; c’est pourquoi il soutient le général Haftar.

En Tripolitaine, le dimanche 18 mai, le colonel Moktar Fernana, commandant de la police militaire, a décidé de chasser du pouvoir le CGN dominé par Misrata et les Frères musulmans.

Le colonel Fernana est à la tête d’une alliance de plusieurs milices de l’ouest de la Tripolitaine, dont celles de Zenten et du djebel Nefusa, réunies sous son commandement depuis le mois de février 2013. La milice de Zenten détient Seif al-Islam, le fils aîné du colonel Kadhafi, qui est potentiellement susceptible de reconstituer l’alliance tribale qui avait été construite par son père.

L’intervention du colonel Moktar Fernana était la conséquence de plusieurs événements :

 -       Le15 novembre 2013, à Tripoli, les miliciens originaires de la ville de Misrata avaient ouvert le feu sur une foule réclamant leur départ, faisant plusieurs dizaines de morts et des centaines de blessés.

 -       Le 7 février 2014, le CNG élu le 7 juillet 2012 et qui était arrivé au terme de son mandat, s’auto-prorogea jusqu’au 24 décembre 2014.

 -       Le 11 mars, à l’issue d’un scrutin truqué, le CNG retira sa confiance au Premier ministre Ali Zeidan qui s’enfuit en Allemagne. Abdallah Al-Thani fut désigné Premier ministre intérimaire avant de démissionner après une agression dont il fut la victime tout en continuant à assurer les affaires courantes.

 -       Le 4 mai 2014, le CNG imposa Ahmed Miitig, un Frère musulman originaire de Misrata au poste de Premier ministre, ce qui provoqua l’intervention du colonel Moktar Fernana le 18 mai.

 -       Le 19 mai, le président du CNG, Nouri Abu Sahmain, un Frère musulman, appela à l’aide les milices de Misrata et leur demanda d’assurer la sécurité à Tripoli. Or, les miliciens de Misrata ont contre eux la population de Tripoli, les milices de Zenten, du djebel Nefusa, celle des Warfalla de Tripolitaine et celles des tribus de la région de Syrte qui n’ont pas oublié le traitement ignominieux que leurs membres réservèrent au colonel Kadhafi. Mesurant le danger, et voyant qu’ils ne sont pas de taille à résister à cette coalition, les chefs des milices de Misrata ont, pour le moment, décidé de faire « patte de velours» en se déclarant « neutres ».

Les adversaires de Misrata et des Frères musulmans ne sont pas dupes de la manœuvre ; d’autant plus qu’ils savent que rien ne pourra être entrepris en Libye tant que la puissance de Misrata ne sera pas définitivement détruite. 

Quand cela sera fait, il sera alors possible de tirer au clair les curieuses relations que la France de Nicolas Sarkozy entretenait avec les miliciens de cette ville, eux qui, le 20 octobre 2011, lynchèrent le colonel Kadhafi après l’avoir sodomisé avec une baïonnette, eux qui coupèrent les mains de son fils Mouatassim après l’avoir émasculé et après lui avoir crevé les yeux. Eux qui, auparavant, et alors que Misrata allait tomber aux mains des partisans du colonel Kadhafi, furent sauvés par la seule véritable intervention terrestre directe de l’armée française. L’insolite sollicitude de la France se poursuivit étrangement après la guerre. C’est ainsi qu’Omran Ben Chaaban Osman, un des assassins du colonel Kadhafi, célèbre pour avoir paradé sur le net, le révolver du colonel  à la main, est mort dans un hôpital militaire parisien. Blessé et enlevé par des fidèles du colonel Kadhafi, il fut torturé avant d’être libéré aux termes de ténébreuses tractations. Or, ce fut aux frais du contribuable français que cet assassin fut transporté à Paris par avion sanitaire pour y être soigné. Pourquoi ?

Avec les actions entreprises par le général Hafyar et par le colonel Fernana, une alternative politique nouvelle peut-être plus solide que celle née du « cirque » électoral de l’année 2012 est-elle en train de naître ? Il est naturellement trop tôt pour le dire, mais elle peut constituer un espoir dans un pays dévasté par l’inexplicable guerre que Nicolas Sarkozy et BHL firent au colonel Kadhafi.

Partager cet article

15 commentaires

  1. Enormissime scandale trop facilement évacué par les gros médias qui incitent aux guerres et aux haines sans reelles valides raisons pour les interets de la France .
    On a eut la propagande anti-Saddam, puis anti-Kadhafi, ainsi que anti-Assad et anti-Poutine , sans compter la sempiternelle haine anti-Le Pen .
    Pourquoi les vainqueurs d’élections présidentielles chez nous trouvent normal d’inciter aux haines, aux guerres et terrorisme contre d’autres états légitimes ,en toute impunité ?
    Qui sont les chefs d’états voyous aujourd’hui ? Ceux qu’accusent les médias ou les cyniques accuseurs qui pour des raisons excluant les seuls interets de la France, trouvent normal de vouloir abattre leurs homologues d’autres états ?
    Un sanguinaire terroriste islamiste est protègé par sarkozy après avoir sadiquement torturé, dépecé,assassiné la famille kadhafi !
    Sarkozy aurait recu 50 millions d’euros pour gagner l’élection, en plus d’autres combines malhonnètes pour fausser les comptes électoraux de l’ump .
    Sommes-nous gouverner par des voyous umps qui agissent telle une mafia au détriment de la France et des francais de souche ?

  2. Sans compter que la France (via Thalès et la DCNS) s’apprête à vendre dans la plus grand silence 3 navires (qui n’ont certainement pas été “imaginés” sous Hollande…) avec une technologie “dernier cri” au Qatar dont les milices soutiennent Al Qaeda en Syrie, qui crucifie de pauvres enfants et joue au ballon avec les têtes qu’ils ont coupées….
    Ca continuer longtemps ces relations avec des pays barbares qui ne devraient être mises au ban de toutes les nations ???

  3. C’est l’Europe de la paix ! Après avoir déstabilisé l’Irak, il y eut la Libye ce qui provoqua le chaos dans les autres pays aux alentours, puis la Syrie… Le chef de ce dernier pays risque le Tribunal International s’il utilise des gaz de combat mais si les rebelles le font (et ils l’ont fait) personne ne les menace. Une attitude hypocrite qui vient de cet occident qui a utilisé l’uranium appauvri en Irak alors qu’il est interdit !
    L’uranium appauvri est un sous-produit radioactif. Une fois que la munition à l’UA atteint et frappe sa cible, le projectile commence à brûler à l’impact créant de minuscules particules de matières radioactives U-238. Une fois inhalé, l’UA se loge dans le corps, et émet un rayonnement radioactif indéfiniment. Une seule particule d’UA logée dans un ganglion lymphatique peut dévaster tout le système immunitaire, selon l’expert Britannique en rayonnements:
    http://www.dailymotion.com/video/xfl2cm_l-uranium-appauvri-un-sale-petit-secret_news
    Les 6 liens ci-dessous contiennent des images et des représentations choquantes.
    Lien n°1 : http://www.veteranstoday.com/2010/10/02/gis-brains-fried-by-military-dispensed-nose-candy
    Lien n°2 : http://www.youtube.com/watch?v=K2eCDvKmMLc&feature=player_embedded
    Lien n°3 : http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=2374
    Lien n°4 : http://pubrecord.org/world/5811/depleted-uranium-babies-afghanistan/
    Lien n°5 : http://www.du101.org/09/112995life/1195life1.html
    Lien n°6 : http://www.informationclearinghouse.info/article6143.htm
    Alors faut-il être fier de cette Union Européenne dite symbole de paix ?

  4. Ne faut-il pas voir dans la politique d’Union pour la Méditerranée chère à Sarkhozy la raison profonde de cette inexplicable intervention française contre la libye de Khadafi.
    A noter que les révolutions et le terrorisme agitent les rives sud de la Méditerranée jusqu’en Syrie,tandis que la rive nord est lourdement frappée par la crise économique.
    Seul Idraël semble à l’abri de ces désordres.

  5. La plupart des électeurs de Sarkozy sont des vieux qui n’ont pas internet et sont lessivés-lobotomisés par les médias d’occupation et de propagande. Tout est là.

  6. Je prie DIEU de ne pas mètre sur le dos de la FRANCE, les turpitudes mortifères de la République.

  7. Sarkozy a beaucoup beaucoup de sang sur les mains. Comment ose-t-il encore aujourd’hui vouloir se présenter au suffrage des Fraznçais ?

  8. MagikBus,
    Je salue votre commentaire au combien judicieux et approprié, mais allez au bout de votre constatation et vous aurez la réponse à votre légitime interrogation!
    La question est d’ailleurs ambigüe et pourrait être mal interprétée par un lecteur distrait, ou trop intoxiqué par le médiato-correct:
    “Qui sont les chefs d’états voyous aujourd’hui ?”
    Contrairement a ce qu’on ressasse classiquement en employant cette formule, il est clair que pour vous – comme pour moi d’ailleurs – ce n’est pas l’état qui est en cause mais bien le chef qui est un voyou…
    Je vous en donne volontiers acte.
    Du coup la réponse est claire:
    CE NE SONT PAS DES HOMMES D’ETAT!
    IL suffit de voir où en est rendue la Sarkollandie!
    C’est bien tout le problème…

  9. MagikBus,
    “Sommes-nous gouverner par des voyous umps qui agissent telle une mafia au détriment de la France et des francais de souche ?”
    Bien évidemment.
    Mais les hommes politiques ne sont pas tout.
    Il y aurait beaucoup beaucoup à dire sur les gens qui servent les dirigeants au lieu de servir le pays.
    Si quelqu’un ouvre la boite de Pandore il y aura de grosses surprises sur les allégeances réelles des chef d’état major et autres responsables des services secrets.
    Au niveau des hautes sphères de la sécurité, là où il n’y a pas corruption, il y a incompétence.
    Si on sait que la police est agitée d’affaires de drogue (divisionnaire Neyret incarcéré), prostitution (divisionnaire Lagarde qui prend l’avion pour New York avec les jeunes amies de DSK), viol (un membre de la BRI alcolise une touriste et la viole dans les locaux, et les plantons disent que ça arrive souvent…), dites vous bien que ces histoires existent dans l’armée puissance 10 en raison de leurs missions à l’étranger…
    Que les hommes politiques soient pourris c’est une chose mais il faut réfléchir aux incompétents et corrompus qui tiennent le pays et les forces militaires et policières pour eux.

  10. Le sarkophile ose tout – c’est même à cela qu’on le reconnaît.

  11. Kadhafi est mort comme il a traité les êtres humains, grand, petits, vieux, enfants etc.. Ses crimes sexuels vont bien au delà de l’entendement. Ne nous voilons pas trop la face non plus… Pour ce qui est de la politique, c’est une autre histoire.

  12. Aucun média ne critique sérieusement, au delà du bling bling, la politique de gauche de Nicolas Sarkozy.

  13. @ TMS:
    On veut bien vous croire: avez-vous quelques éléments concrets, quelques liens sérieux, pas du genre false flags fabriqués par la CIA, repris par CNN et copié collé par BFM, voire la DGSE?

  14. Sarkozy a fait liquider Kadhafi pour qu’il se taise définitivement ….
    Un témoin gênant .

  15. Geddafi etait un barbare infidele, mais ca ne justifie pas sa mort. On l’ aurait pris et juge par un tribunal de ses paires second les lois de son pays. Nous ne sommes plus aux temps avant Hammurabi.
    Rosa

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services