Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi

La liberté religieuse concerne le droit des croyants de prendre part à la vie publique.

Jeanne Smits a traduit l'allocution de Mgr Charles Chaput, archevêque du diocèse de Philadelphie, aux Etats-Unis, faite à Madrid à un groupe de jeunes Américains au cours d'une session sur la liberté religieuse. Extraits :

C"La liberté religieuse signifie de pouvoir rendre librement le culte de notre choix. C’est aussi la liberté de prêcher, d’enseigner, et de pratiquer notre foi ouvertement et sans crainte. Mais c’est encore davantage. La liberté religieuse concerne le droit des croyants, des chefs et des communautés religieuses de prendre vigoureusement part à la vie publique.

La liberté de religion suppose deux choses.

Premièrement, la « liberté de religion » suppose que les êtres humains disposent de leur libre arbitre comme faisant partie de leur dignité humaine fondamentale. Et parce qu’ils peuvent raisonner et choisir librement, ils seront souvent en désaccord sur la nature de Dieu et le meilleur chemin pour le connaître. Certaines personnes choisiront de ne pas croire en Dieu du tout – et ils ont un droit à leur incrédulité.

Deuxièmement, la « liberté de religion » suppose que les questions à propos de Dieu, de l’éternité et du but de la vie humaine sont véritablement d’une importance vitale pour le bonheur des hommes. Et par conséquent, les gens doivent avoir la liberté de rechercher et de vivre pleinement les réponses qu’ils trouvent à ces questions fondamentales, sans l’immixtion du gouvernement.

La liberté de religion ne peut coexister avec une liberté qui serait une absence de religion. Le fait d’écarter de force la foi religieuse de la sphère publique d’une nation et de ses débats publics ne sert pas la démocratie. Cela ne sert ni la tolérance ni le pluralisme véritables. Mais aboutit au contraire à imposer une sorte d’athéisme d’Etat officieux. Pour le dire autrement, si nous empêchons les Eglises chrétiennes ou d’autres communautés religieuses de prendre une part active à la vie civique de notre nation, nous imposons en réalité une nouvelle forme d’intolérance sponsorisée par l’Etat : une religion sans Dieu.

Le degré de liberté religieuse dont jouissent les hommes dépend de l’endroit où ils vivent. Quelque 70 % de la population mondiale vit dans des pays qui restreignent sévèrement le droit de pratiquer la religion. Cette réalité déplaisante n’a fait que s’aggraver. Le soi-disant « Printemps arabe » qui a eu lieu cette année a reçu une couverture médiatique importante. Mais peu a été dit du fait que les troubles dans les pays musulmans ont également créé une situation très dangereuse pour les chrétiens et les autres minorités religieuses en Afrique du Nord et au Proche Orient. […] Nous devons aussi nous rappeler que la liberté religieuse n’est pas seulement assiégée dans des endroits comme la Chine, la Corée du Nord, et bien des pays musulmans. Elle est également menacée dans les environnements traditionnellement libres comme le sont les Etats-Unis et l’Union européenne. […] Aux Etats-Unis, nos batailles à propos de l’avortement, de la vie de famille, du « mariage » homosexuel et d’autres questions sensibles ont provoqué des calomnies publiques féroces et des menaces de procès non seulement envers les catholiques, mais aussi contre les mormons, les évangéliques et les croyants d’autres dénominations. Et à peu d’exceptions près, les médias ont eu tendance à recouvrir ces questions sensibles d’un manteau tissé d’ignorance, de paresse et de parti-pris à l’encontre de la foi chrétienne traditionnelle."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!