Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La honte : l’Assemblée nationale vide pour la dernière séance de la session extraordinaire

AnLes députés ont craqué :

"Un président de séance (le député (EELV) de la 10e circonscription de Paris, Denis Baupin) un ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, et aucun député. C'est ainsi qu'a débuté la dernière séance de la session extraordinaire à l'Assemblée nationale, programmée jeudi 25 juillet à 9h30. 

«Plutôt gênant, alors que l'Assemblée devait entendre un hommage aux victimes de la catastrophe ferroviaire de Saint-Jacques-de-Compostelle», précise "Le Canard Enchaîné". Et l'hebdomadaire satirique de poursuivre : «les fonctionnaires de l'Assemblée ont finalement réussi à rameuter deux malheureuses parlementaires». Les travaux ont donc pu débuter avec une affluence record de quatre personnes dans l'Hémicycle du Palais-Bourbon.

Outre l'hommage rendu aux victimes de la catastrophe ferroviaire espagnole. Et après avoir attendu que des courageux arrivent en renfort, les parlementaires ont dû approuver diverses conventions internationales, le règlement du budget et les comptes de l'année 2012 avant de se pencher sur la thématique des «soins sans consentement en psychiatrie».

Partager cet article

25 commentaires

  1. C’est un outrage cinglant qui a été infligé par la France à l’Espagne.

  2. Ils se foutent vraiment de notre g……….

  3. Les parlementeurs sont de plus de sacrés feignants.

  4. assemblée vide aujourd’hui (ou pas tout à fait vide,ce qui est le lot habituel) finalement, cela ne change pas grand chose, puisque les débats parlementaires ne servent à rien … et encore faut il qu’il y ait des (pseudo)débats!

  5. Quel sera le salarié assez fou pour ne pas venir le dernier jour avant ses vacances, croyant qu’il n’a rien à craindre pour son traitement ou son salaire??? Honte à ces parlementaires,tout bords politique confondu, n’ayant même pas un représentant de chaque groupe inscrit!!!

  6. Il fallait inviter les Loges !

  7. Fallait il une autre démonstration pour démontrer que tout ce décorum n’est plus qu’un rite célébrant l’impuissance, la Vème république est morte.

  8. Bah, c’est cela la démocratie, pourquoi vouloir en espérer plus….
    Une assemblée au complet qui rend hommage à Méric, un voyou mort dans une rixe provoquée par lui, et un hémicycle vide pour voter un budget, sans parler évidemment d’un acte politico-diplomatique par rapport au voisin espagnol.

  9. Un député godillot, ça s’use, ça s’use ! deux députés godillots, ça s’use, ça s’use ! etc. A répéter jusqu’au 577e dépité.

  10. Mais enfin pourquoi on élit des crétins pareils? Pour recevoir leurs indemnités indécentes au regard du travail fourni, ils sont là mais pour le reste…
    Je voudrais savoir le traitement qui me serait réservé si je n’allais au travail qu’un jour par trimestre.
    C’est révoltant et à force de se révolter chaque jour pour une raison ou une autre ils vont prendre une immense claque aux prochaines élections, du moins je l’espère de toutes mes forces.

  11. Et le loi sur l’ouverture de madrassah publique a été voté à la majorité absolue, démontrant ainsi l’adhésion majoritaire du peuple français à l’islam et prouvant aussi à tout les contradicteurs de cette loi qu’elle est parfaitement démocratique et légale.

  12. Pour mémo, le président de l’AN, C.Bartolone était lui aussi absent et remplacé par un vice-président D.Baupin.
    Mais ce qui me semble le plus choquant, c’est que lors de cette dernière séance, a été “discuté” (terme fort inapproprié), – outre le projet de loi de règlement du budget et d’approbation des comptes de l’année 2012 -, “après engagement de la procédure accélérée, une proposition de loi de M. Bruno Le Roux relative aux soins sans consentement en psychiatrie”.
    Consternant.
    Le détail des interventions est sur le site de l’AN comme d’habitude.
    http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2012-2013-extra/20131030.asp#P18361
    Mme Dalloz, M Mariton et Accoyer ont comme souvent été très actifs.
    Mais quelle valeur a un vote obtenu dans ces conditions?

  13. L’image de cet hémicycle déserté est la révélation de ce qu’est devenue l’institution parlementaire : une coquille vide, plus de 90 % des lois étant la transposition des directives communautaires en droit français.

  14. Proposons aux Roms de venir s’installer dans ce local innoccupé… !Ils seront au frais à nos frais…

  15. Les soins sans consentement en psychiatrie sont un sujet pourtant terriblement sérieux qui mériterait une séance plénière…Attention à la “psychiatrisation” des adversaires politiques façon Urss….L’arbitraire existe,nous l’avons rencontré…!

  16. Cela ne choque que les naïfs qui croient encore que les députés servent à quelque chose et ont un pouvoir…
    Cela fait belle lurette qu’une caissière de supermarché a plus de pouvoir qu’un député français : il ne sert que de caisse enregistreuse des diktats de l’Europe… La seule différence avec la caissière est qu’avec leur salaire, on pourrait payer une quinzaine de caissières…
    Et les caissières sont accessibles et aimables.

  17. Internement sans consentement? C’est tout de même très important dans notre société aux derives totalitaires!

  18. Une facon hypocrite de faire voter en catimini des lois iniques sans débats ?

  19. Voilà qui contribue à mettre en évidence que 577 députés, c’est très largement surfait: un député par département serait vraisemblablement suffisant (ou deux par région, si on veut absolument des listes chabada pour être dans l’air du temps).

  20. Comme Hélène : pourquoi avons-nous élu ces crétins ?

  21. ça n’a plus aucune valeur. Ce système est fini. F.I.N.I. !!!

  22. Et à 2 députés, on vote les lois quand même ???
    Pas de quorum ? même à 10% ? (je n’espère plus le 50% qui devrait pourtant être de rigueur)

  23. “l’Assemblée nationale vide pour la dernière séance de la session extraordinaire”
    Vol de la dernière séance de la session extraordinaire à l’Assemblée nationale…
    les dépités se sont fait payer la journée
    sur le dos des citoyens..
    Soit à 250 € par dépités…
    Vol d’un montant de 150 000€ environ…
    l’équivalent par exemple
    du RSA de plus de 330 concitoyens…
    A Cannes ou à Vendôme…ils ont fait mieux…les voleurs!

  24. comment imposer l’écriture d’une nouvelle constitution pour instituer une vraie démocratie ?
    1. Dans le cadre des institutions : par l’élection d’un candidat à la présidence dont le seul programme serait d’initier le changement de constitution, en respectant les grands principes démocratique (ceux qui protègent les citoyens), et de partir ensuite.
    2. Hors du cadre des institutions : par la pression populaire, la mobilisation du nombre autour de cette demande.
    Dans les deux cas, une première étape pédagogique est indispensable. Le problème de l’élection et la centralité du tirage au sort en démocratie doivent être enseignés (ne comptez ni sur les élus, ni sur les médias pour le faire !). Chacun peut et doit comprendre la cause du problème, c’est pourquoi vous devez à votre tour faire passer Le Message, le faire comprendre, débattre, et surtout convaincre autour de vous d’en faire autant pour que le virus de la démocratie se propage.
    Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir.
    – Ce message s’il rassemble des millions de personnes derrière lui peut tout changer – Parce qu’il peut être compris par tous (si vous leur expliquez) – Parce qu’il s’attaque à la cause de tous les problèmes – Parce qu’il ne défend les intérêts de personne en particulier, donc de tous.
    Et surtout, vous l’avez maintenant compris, la seule possibilité de changement c’est de sortir d’un cadre institutionnel qui organise l’impuissance du peuple.
    La plus grande qualité de ce message est peut être aussi son défaut : il est original. Il contredit des évidences ancrées en nous par toute notre éducation (mythe de l’élection, oubli du tirage au sort, sens du mot démocratie) et sera donc refusé par certains par simple réflexe. Conférences d’Etienne Chouard pour plus d’explications.

  25. Je ne crois plus à nos institutions.
    L’assemblée est une volière pleine de perroquets qui ont saisis l’occasion pour aller frayer hors de Paris.
    J’espère que le peuple qu’ils finiront par croiser leur adressera son plus profond mépris.
    Ce sont des pourris et ils le prouvent tous les jours.
    A gerber une fois de plus.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]