Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

La Hongrie bannie de l’UE ? On demande à voir

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"EUobserver titre : « Kroes menace la Hongrie de l’option nucléaire ». Bon, il ne s’agit quand même pas de lancer une bombe atomique sur Budapest. Ce que l’agence de presse appelle l’option nucléaire, c’est l’article 7 du traité européen, qui permet de suspendre un pays de l’UE. C’était hier, lors d’une audition du commissaire Neelie Kroes et du vice-Premier ministre hongrois Tibor Navracsics devant une commission du Parlement européen. Il s’agissait une fois de plus de la nouvelle loi hongroise sur les médias. Neelie Kroes a dit qu’elle espérait que le gouvernement hongrois allait demander au Conseil de l’Europe ce qu’il pense de cette loi et suivre ses recommandations.

« On le fera dans la mesure où ces propositions n’iront pas contre les acquis de la Constitution hongroise », a répondu Tibor Navracsics du tac au tac, déclenchant ainsi le rire (jaune) des membres de la commission : le Conseil de l’Europe doit donner son avis, en mars, sur la nouvelle Constitution hongroise. « Ce n’est pas ce que vous m’avez dit dans mon bureau », réplique Neelie Kroes. « Excusez-moi, madame, mais c’est exactement la même chose », a répondu le Hongrois. Et Neelie Kroes de grommeler qu’elle demanderait à la Commission de « prendre les mesures appropriées », avant de quitter la salle en coup de vent sans saluer personne.

Son porte-parole a confirmé que c’était une allusion à l’article 7. Mais si c’est en effet la Commission qui lance la procédure de bannissement selon l’article 7 (la suspension des droits de vote au Conseil), il faut un accord unanime des 26 autres Etats. Et cela ne peut pas arriver contre la Hongrie. Et donc la Commission ne lancera pas la procédure…"

Partager cet article

5 commentaires

  1. Et comme la Pologne refusera de voter contre la Hongrie, on nous expliquera qu’il faut accorder à la seule commission le droit de suspendre un pays…

  2. Et même si cela était, c’est peut-être mieux pour la Hongrie
    A voir ce que cela a apporté à la Grèce d’être dans l’Europe, parce que (comme la France d’ailleurs) endettée comme elle l’est y compris sur les têtes des enfants par encore entrés dans le marché du travail qui n’existe plus et des enfants à naître qui ne verront peut-être jamais le jour, si ce n’est pas une nouvelle forme d’esclavage, qu’est ce que c’est!

  3. Ce serait une bonne nouvelle.
    Non pas que la Hongrie soit bannie, mais surtout qu’elle sorte de cette Europe là.
    Et avec la Grèce, qui n’aura d’autre choix que de sortir à brève échéance de la zone Euro, ça donnera peut-être enfin au peuples le signal de la Reconquête de leur Liberté…

  4. cela s’appelle de la dictature par des gens qui n’ont aucun droit parce que n’étant pas élu. D’autre part, aux nouvelles qui s’enchaînent de jour en jour, il est temps de fuir ce bateau ivre qu’est l’Europe, gouverné par des gens sans foi ni loi. La gestapo est bien de retour.

  5. Après tout la Hongrie est souveraine et le peuple hongrois soutient pleinement son gouvernement. Il ne faut pas oublier que le parti au pouvoir a été élu à la majorité des 2/3 au parlement. La Hongrie ne gene personnes. Laissez là suivre son chemin.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services