Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : L'Islam

“La haine et la barbarie” : des périphrases pour évoquer l’islam

“La haine et la barbarie” : des périphrases pour évoquer l’islam

L’écrivain britannique Salman Rushdie, qui vit sous protection policière depuis la fatwa lancée en 1988 pour son roman Les Versets sataniques, a été victime vendredi d’une attaque lors d’un événement organisé dans l’État de New York. Un homme a brusquement surgi sur la scène pour égorger Salman Rushdie à son arrivée. L’écrivain souffre d’une blessure au cou. Les faits se sont déroulés à l’institut Chautauqua, au nord de l’État de New York, où le romancier devait livrer un discours.

Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde :

Partager cet article

19 commentaires

  1. MACRON et sa caste qui collaborent à la Révolution nihiliste,
    c’est l’ anti France républicaine qui a transformé le pays des croisades en terre de djihad;
    qui ont importé l ‘Islam en France au nom de principes irrationnels et suicidaires;
    qui offrent des fiefs aux islamistes pour acheter une fragile paix civile.
    à bas la République !
    Dieu et le Roi !

    • Bravo cadoudal ! Vous avez réussi à faire un commentaire sans utiliser le mot “Licra” : Champagne !

      Il est vrai que dans certaines circonstances, cela devient difficile, très difficile !

  2. en islam , c’est simple pour se débarrasser de son voisin chrétien : il suffit de proclamer qu’il a blasphémé (même et surtout si ce n’est pas vrai) et de le faire trucider par le premier venu (qui ne cherchera pas à vérifier si c’est exact), le musulman a toujours raison selon le coran.
    La pakistanaise Asia Bibi en sait quelque chose

    • La France n’est pas parfaite non plus. Nombre de personnes âgées ou pas font l’objet de tentatives de mises sous tutelle, quelquefois aboutissant.
      C’est ainsi qu’on essaie de s’approprier des patrimoines qui font envie.
      Mises sous protection par des organismes tels que l’Apase. Qui connait ce truc ?
      Nos services sociaux font du zèle dans certains cas, ne voient rien ailleurs.
      Des personnes proches ont dû et su résister à des abus, avec des convocations en forme de harcèlement pendant des mois.

  3. On ne lui demandait rien.
    Pensées pour nos prêtres, religieuses, fidèles qui ne sont plus en sécurité dans nos églises.

  4. Quelle hypocrisie dans ce tweet, la grande action du gouvernement contre le terrorisme est la dissolution de Génération Identitaire (M. Darmanin) et d’anéantir le catholicisme qui est un odieux rempart contre la démocratie (V. Peillon).

    • Quel rapport entre Peillon et le gouvernement ?
      Non, on ne lutte pas contre le fascisme islamiste par un fascisme identitaire. Aucune chance d’arriver à un certain apaisement.

      • Se reconnaître dans une identité n’a rien de ‘fasciste” ! Au contraire, c’est aimer son pays, reconnaître son patrimoine, sa culture, son histoire, sa langue, ses moeurs, son art de vivre, et vivre avec ses proches … sachant que tout cela évolue lentement mais en préservant l’essentiel. Mais connaissez-vous tout cela ? Ou préférez vous la soumission à l’Islam ?

        • Une identité n’a rien de fasciste, certes. Mais affirmer la supériorité par rapport aux autres est du fascisme. Le simple fait de parler d’identité fait passer de l’un à l’autre. Il y a confusion entre identité et culture. Défendre une culture n’a rien contre autrui.
          La soumission à l’islam est une hérésie historique : l’islam a été créé afin de soumettre le peuple au calife. Pour faire passer la pilule, les idéologues au profit du califat ont affirmé que le calife était un envoyé de Dieu, c’est-à-dire que la soumission au calife signifiait la soumission à Dieu. On comprend dès lors pourquoi les Musulmans créent sans cesse des califats, et que la riposte occidentale doit être l’observation tatillonne de la démocratie. Ces musulmans ne demandent dès lors qu’une seule chose : affaiblir la démocratie, en utilisant entre autres les partis politiques identitaires, qui veulent séparer les pays des protections légales européennes.
          Cela répond-il à votre dernière question ?

    • Merci chrisfree pour ce rappel concernant l’injustifiable dissolution de “Génération Identitaire” qui n’avait pas fait de mal à une mouche et qui protégeait la France contre l’arrivée de fanatiques en toute illégalité.

      Maintenant Darmanin doit lutter contre les conséquences de cette dissolution. Il faut que chacun le lui rappelle à temps et à contretemps.

  5. Macron ferait mieux de la fermer parce qu’il importe la haine et la barbarie sur notre sol, à la limite c’est normal quand on est soi-même un assassin, avortement vieux traités au remdésivir, interdiction aux docteurs de soigner les gens lors du covid, j’en passe et des meilleures

    • On distingue bien là l’amour de certains chrétiens… Le Chrétien doit suivre la vérité. Lisez la Bible, plutôt que de propager des mensonges : la haine et la barbarie sont avant tout propagées par des immigrés des deuxième et troisième générations, “importés” à l’époque d’un certain général.

  6. La France est responsable de l’état actuel de l’Iran, suite à la prise du pouvoir par l’ayatollah Khomeiny, qui a été accueilli, protégé par notre pays, et a pu faire sa propagande à partir de notre sol, alors que les conditions de son accueil auraient du le lui interdire.

    Dans ces conditions, pleurer sur le sort de Salman Rushdie relève de l’hypocrisie.

    • Auparavant, les États-unis ont cessé de soutenir le Shah d’Iran qui erra, gravement malade, jusqu’à sa mort en Egypte, où sa famille et lui furent accueillis par le président Sadate.
      Pour l’éborgnement, on a su faire en France, voir les Gilets Jaunes.

  7. Je lis : blog de laïcs catholiques… Le Catholique est censé propager l’amour reçu de Dieu. Il n’est pas possible d’être catholique et de propager la haine.
    C’est malheureusement ce que certains intervenants font : une confusion complète entre islam et certains musulmans. Oui, l’islam est 100 % responsable. Mais les musulmans sont avant tout des victimes d’une idéologie, ou plutôt d’un ensemble d’idéologies d’États. Ce n’est pas le Musulman qu’il faut combattre, mais bien cette idéologie fasciste. Ce n’est pas un fascisme qui anéantit un fascisme, mais une observation tatillonne de la démocratie. “MACRON et sa caste qui collaborent à la Révolution nihiliste” : non, Macron est un démocrate. La révolution nihiliste, c’est un peu chacun d’entre nous, parce que la majorité est nihiliste. La haine envers Macron est vaine, il est la marionnette du peuple ignorant, aussi ignorant que les Musulmans.

  8. Ceux qui disent vouloir lutter contre l’obscurantisme (c’est le cas de Macron) ne prennent pas de risque car l’obscurantisme est un terme vague.
    Plus de 100 versets du coran appellent à tuer les non-musulmans.
    C’est donc contre le coran qu’il faut lutter en l’interdisant à la vente au grand public.
    Seuls les universitaires et les étudiants devraient pouvoir le lire, à condition qu’il soit précisé dans la préface que ce livre est une incitation inadmissible à la haine.
    Si on n’a pas le courage de désigner clairement l’ennemi, on ne gagnera pas.

    • Tel n’est pas le problème : le Coran dit tout et son contraire. Il y a bien moins de versets de haine que de versets de tolérance.
      Au contraire, la tradition musulmane est avant tout le problème. Par exemple, c’est elle qui affirme que les versets de paix sont abrogés par les versets de haine, ultérieurs. Les Musulmans quiétistes ne le disent pas, mais n’appliquent pas les versets de haine.
      On nous a bourré le crâne en affirmant que l’islam est une religion, sans jamais avoir vérifié, historiquement, si les conditions de sa création étaient compatibles avec nos définitions du mot “religion”. Comme on dit que l’islam est une religion et que toutes les lois affirment, avec raison, qu’l faut protéger les religions, on ne peut pas interdire la vente ou le don de corans (il est aussi, bien sûr, disponible sur internet). Ce qu’il faut faire, c’est affirmer l’imposture historique : l’islam a été créé comme mouvement politique fasciste, justifié par une religion moribonde, complètement modifiée à cette fin. C’est par l’histoire et la vérité que l’on peut résoudre le problème actuel.

Publier une réponse