Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

La guerre silencieuse des religieuses d’Italie contre le coronavirus

La guerre silencieuse des religieuses d’Italie contre le coronavirus

L’Eglise donne partout l’exemple de la Charité, de l’amour d’autrui :

Une armée efficace est déployée dans la lutte contre la pandémie de coronavirus: il s’agit de la discrète et presque invisible armée des religieuses, dont plusieurs sont directement affectées par la maladie, partageant le sort de milliers de personnes dans le monde et en Italie. Le service de beaucoup d’entre elles au contact direct de la population les expose particulièrement au risque de contagion, mais, qu’elles soient infirmières ou cloîtrées, qu’elles s’occupent des plus pauvres ou qu’elles viennent en aide aux familles des personnes touchées par la maladie, elles portent toutes deux armes puissantes : la prière et l’amour.

Les congrégations hospitalières sont naturellement particulièrement actives. Ainsi, les Sœurs de Saint-Camille gèrent cinq hôpitaux dans toute l’Italie, à Rome, Trente, Trévise, Brescia et Crémone. Dans ces trois dernières villes, leurs institutions sont chargées d’aider les personnes infectées par le Covid-19, s’exposant donc directement au risque de contagion.

«Dans toutes nos structures, il y a des infirmières qui, en cette période, risquent leur vie avec abnégation» explique sœur Lancy Ezhupara, directrice de l’hôpital Saint Camille de Trévise et secrétaire générale de l’ordre. Mais ses sœurs n’ont pas peur, au contraire : «Nous, les Filles de Saint-Camille, faisons un quatrième vœu, en plus des trois vœux classiques de pauvreté, d’obéissance et de chasteté : celui de servir les malades même au prix de notre vie. Peut-être que dans les années passées, pour beaucoup d’entre nous, le quatrième vœu était devenu un peu flou, mais aujourd’hui il revient avec force à son extrême actualité».

Partager cet article

5 commentaires

  1. Encore aujourd’hui, comme de tout temps, de saintes âmes se révèlent contre les promoteurs de cette crise que je qualifierai de franco-chinoise ( labo de Wuhan financé en parti par un certain Lévy époux de la buse…) .

  2. Le silence assourdissant des médias bien-pensants au sujet de l’action quotidienne de ces saintes femmes est proportionnel à la tempête médiatique sur les affaires de pédophilie qui, à en croire les mêmes médias, ne concernent que le clergé catholique…

  3. Partout, les chrétiens donnent l’exemple et mettent en pratique le “aime ton prochain comme toi-même”.
    Ici ce sont des religieuse qui fabriquent des masques, là ce sont encore des religieuses qui, sans bruit, sans tapage médiatique, aident les malades atteints du corona virus. Et que dire de ce prêtre qui donne son appareil respiratoire à un autre et en meurt.
    J’aimerais bien savoir si les adeptes des autres religions, font de même.

  4. comme pour le premier document, des petites mains silencieuses mais efficacesv
    !
    les plateaux télé foisonnent de gens qui recrachent la bouillie gouvernementale …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services