Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

La guerre en Syrie se propage au Liban

Le Patriarche Maronite le cardinal Béchara Boutros Raï répond à l'AED. Extraits :

Votre
Béatitude, croyez-vous que la guerre civile en Syrie va se propager au
Liban et conduire à des conflits religieux entre sunnites et chiites ?
Cette année, il y a déjà eu des antagonismes entre les deux groupes
religieux.


RCertainement
. La guerre civile en Syrie entre les Sunnites (majorité)
et les Alawites (minorité) commence déjà à avoir ses répercussions sur
les Sunnites et les Alawites au Liban Nord (Tripoli et Akkar). D’autre
part, les Libanais sont divisés de nouveau entre ceux qui soutiennent le
régime Assad et ceux qui soutiennent l’opposition. En troisième lieu,
le conflit politique en cours au Liban entre les Sunnites (14 mars) et
le Shiites (8 mars) devient plus aigu à cause des événements syriens.

La visite du Saint-Père pourra-t-elle alors avoir lieu ?

Malgré les tensions, la visite du Pape n’est pas compromise. Tous les
Libanais s’y préparent intensément. Les chrétiens du pays attendent
l’arrivée du Saint Père avec une joie immense.

Que peuvent faire les chrétiens au Liban afin d’éviter de nouvelles tensions dans leur pays?

Les chrétiens au Liban doivent être plus unis et reprendre en main leur
responsabilité. Car ils tendent toujours, de par leur culture et
spiritualité, à la paix, aux progrès et aux valeurs de la modernité. Ils
aiment la paix et luttent pour la justice ; ils sont ouverts à la
convivialité et à la collaboration avec les musulmans, sans préjugés ni
arrière-pensées.

[…] L’islamisme va-t-il mettre fin à la présence des
chrétiens au Proche et au Moyen-Orient ?

Jamais ! Les chrétiens sont enracinés dans les pays du Moyen-Orient
depuis 2000 ans, du temps de Notre Seigneur Jésus-Christ et des Apôtres.
Ils ont imprégné les cultures locales des valeurs évangéliques et
chrétiennes. Ils ont leurs institutions de tout genre et une présence
active dans leurs pays respectifs. Cependant, la vie de paix et de
tranquillité leur offre les conditions nécessaires, pour éviter
l’émigration, et pour rester toujours actifs. Les musulmans eux-mêmes
reconnaissent l’importance de la présence des chrétiens pour leurs
qualités intellectuelles, morales et professionnelles et pour leur
fidélité à la loi, à la nation et aux autorités civiles. […]"

Partager cet article