Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Valeurs chrétiennes : Culture

La Grande Muette retrouve la parole

SLe Colonel Guillaume de Jerphanion, ancien du 13e RDP et ancien commandant du 6e Régiment de génie, a publié un ouvrage qui vise à mieux faire connaître notre armée de terre (un chapitre s’intitule d’ailleurs « la grande muette n’est plus ce qu’elle était »).

Ce livre "Soldats de France – L'armée au cœur de la Nation", fait partie des 4 livres écrits par des militaires qui ont été sélectionnés pour le prix "La plume et l'épée" ! Le jury a attribué à ce livre une mention spéciale, « en forme de reconnaissance pour un travail très approfondi et sur un domaine aux enjeux premiers ». La remise a lieu samedi 06 décembre en la mairie de Tours, le maire étant président du jury.

Cet ouvrage se présente sous la forme d'un abécédaire de l'armée de terre au cœur de la nation : B comme budget familial, J comme journalistes, W comme whisky et autres substances, Z comme zéro mort… Le but est de faire connaître l'armée de terre aux civils ignorants (l'armée pour les nuls) des traditions, us et coutumes, mode de vie et autres particularités des militaires.

A la lettre M, se trouve donc un chapitre consacré à cette grande Muette, parfois plus timide qu'aphone pour parler d'elle, de sa façon de vivre, de son organisation, de ses manoeuvres…

"Combien de fois, nous autres militaires, lisons-nous, voyons-nous ou entendons-nous des stupidités, des inepties ou des contrevérités ? Combien de fois nous faut-il expliquer des principes de base à un journaliste désigné au dernier moment – parce que le seul disponible à ce moment-là – pour courvir tel évènement militaire et alors qu'il n'y connaît absolument rien ?

L'inculture actuelle est telle que le cotoyen moyen – tout comme le journaliste de base – ne connaît pas (plus ?) les grades, ne sait pas de quoi sont faites nos journées, n'a aucune notion des relations hiérarchiques qui peuvent exister entre nous. Jamais autant d'idées préconçues et fausses n'ont circulé : le militaire serait logé gratuitement (comme les gendarmes, pour qui ceci est une réalité), nous ne paierions pas d'impôts, les officiers auraient toujours des ordonnances (c'est-à-dire des soldats affectés entièrement à leur service).

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services