Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Italie

La GPA malgré elle

Le ministère italien de la Santé a annoncé le lancement d'une inspection dans un hôpital romain après la révélation par la presse d'un échange d'embryons entre deux couples dans le cadre d'un processus de fécondation assistée. L'erreur a eu lieu le 4 décembre, quand  quatre couples différents se sont soumis dans l'hôpital Sandro Pertini à Rome à une fécondation assistée. Une femme s'est retrouvée enceinte de jumeaux conçus in vitro par un autre couple. L'erreur a été découverte quand la mère avait atteint le 3e mois de grossesse et avait fait un test pour détecter d'éventuelles maladies génétiques. 

Pour rappel, l'Eglise exclut tout recours à ce type de fécondation :

"En ce qui concerne le traitement de l’infertilité, les nouvelles technologies médicales doivent respecter trois valeurs fondamentales: a) le droit à la vie et à l’intégrité physique de tout être humain depuis la conception jusqu’à la mort naturelle ; b) l’unité du mariage qui implique le respect mutuel du droit des conjoints à devenir père et mère seulement l’un à travers l’autre ; c) les valeurs spécifiquement humaines de la sexualité, qui «exigent que la procréation d’une personne humaine doit être poursuivie comme le fruit de l’acte conjugal spécifique de l’amour des époux »."

Partager cet article