Bannière Salon Beige

Partager cet article

Institutions internationales

La France va t-elle bombarder la Libye?

Sk Jean-Dominique Merchet le croit :

"Si le Conseil de sécurité des Nations-Unies approuve, dans les heures qui viennent, une résolution ferme sur la Libye, le droit international permettra de déclencher des opérations militaires. Leur nature exacte reste à définir, même si l'on sait qu'elles seront aériennes. La France sera au premier rang.

L'affaire pourrait ne pas traîner et un raid aérien peut être déclenché très vite, pour montrer à Kadhafi la détermination de la communauté internationale alors que ses troupes se rapprochent de Benghazi, la capitale des insurgés.

On entre clairement dans une logique de guerre. Et la différence entre la guerre et les exercices, c'est qu'à la guerre l'ennemi réplique à sa manière. Mieux vaut s'attendre à quelques surprises. Quant à penser que quelques frappes aériennes suffiront à débander l'armée libyenne ou à contraindre Kadhafi à la reddition, c'est sans doute faire preuve d'un optimisme déraisonnable".

Partager cet article

19 commentaires

  1. J’ai entendu Fillon ce soir qui parlait effectivement d’un engagement, si les NU se mettaient d’accord. Mais il a bien spécifié que ce serait à la Ligue Arabe d’agir.
    Je suis étonnée de lire une information fausse sur le salon beige.
    [Qu’y a t-il de faux? Une question et une réponse au conditionnel… Lahire]

  2. Nous n’avons pas à intervenir, ce serait une ingérence dans un pays étranger, sans parler des conséquences qui seraient désastreuse pour la France.
    [23h30 : Je crois savoir que c’est trop tard… Lahire]

  3. Autant je me serais opposé à une intervention violant le droit international (à moins que la France agisse en cohérence avec son dédain du droit international et quitte l’ONU), autant j’approuve tout à fait une intervention française conforme au droit international. Certes, je ne me fais aucune illusion sur les résultats de long terme de cette opération (rien ne changera en Libye, à vue humaine, ou alors cela changera mais ce sera pire), mais Kadhafi a décidément une trop sale gueule. Et puis ce territoire, des croisades aux Forces Françaises Libres, nous rappelle de beaux souvenirs militaires à nous français !
    Alors, en avant ! Montjoie Saint-Denis !

  4. Mais dans quelle galère allons-nous nous engager ? Tout ceci est dément ! Kadhafi n’a plus besoin de ses avions et de ses hélicoptères : ses chars et ses canons lui suffisent…
    Va-t-on attaquer aussi les chars et les canons ? Ce serait la seule solution…

  5. Deux pays européens semblent particulièrement déterminés à semer les graines d’une guerre aux conséquences imprévisibles en Lybie : la France et le Royaume Uni – les deux seuls pays européens directement gouvernés par des dirigeants appartenant à la tribu. A noter que leur acharnement et leur rage pour aller bombarder un pays qui est en train de régler ses affaires internes sont partagés par la même flopée de personnalités éminentes qui défendirent il y a peu le violeur pédophile Polansky.
    Nous n’avons aucune sympathie pour Khadafi, mais s’il fallait aller le bombarder et raser de près son pays, c’était après les attentats contre le vol d’Air Afrique et contre celui de Lockerby. Alors là, oui, il fallait que le poing de fer tombe sur lui pour le faire taire à tout jamais.
    Mais aujourd’hui, que l’on ne vienne pas nous raconter que l’intervention a pour but de défendre des « populations civiles » soumises à un tyran, car de ces populations jusqu’à ce jour on s’est toujours contrefoutus.
    Enfin, il faut s’y résoudre, spectateurs que nous sommes condamnés à être dans nos belles démocraties, voici une nouvelle aventure militaire aux buts obscurs qui s’annonce, et l’on ignorera certainement longtemps sinon à jamais les tractations entre nations qui permirent ce coup d’éclat prévu d’avance, puisque déjà hier nous avions la composition de la force de frappe aérienne qui allait être lancée contre l’Ignoble.
    Dans cette affaire, hormi ce qui précède, deux choses nous dérangent profondément : premièrement, que la diaspora se serve de nos soldats, de notre matériel militaire, et du nom de la France pour mener ses guerres ; et, secondement, que sur cette terre on ne puisse plus être chez soi chez soi, que ce soit dans sa famille au sein de laquelle peuvent intervenir sous n’importe quel prétexte assistantes sociales, pyschologues et magistrats, pas plus que dans son propre pays, car enfin, ce qui se passe en Lybie regarde les Lybiens et seulement les Lybiens.

  6. Le sale petit gosse de sarko va pouvoir enfin jouer à la petite guéguerre avec ses petits joujous, il en meure d’envie depuis longtemp , sa famille va-en-guerre américano-mondialiste va-t-elle lui donner l’autorisation de se défouler.Et après elle lui demandera de rentrer bien sagement à la maison et laisser les grandes personnes s’arranger entre elles.Et la France dans tout cela?

  7. De la “zone d’exclusion aérienne” on est passé aux frappes … c’est une déclaration de guerre à la Libye sans le dire .

  8. P………. mais c’est pas vrai ! Il aura même réussi à faire éclater une guerre dans laquelle personne, à part les Anglais, ne veut aller. Et y aller avec quoi ? Nous n’avons plus d’Armée. Et avec quel argent ? Nous sommes ruinés. Et pour gagner quoi ? Tous ces gens ne peuvent pas nous piffrer. Si, avec beaucoup de chance, Kadhafi devait tomber, ils nous mettrons dehors à coups de pied au c… Il se prend vraiment pour G.W.Bush sauf qu’il n’en a pas les moyens. C’est aux arabes de régler les problemes des arabes. Pourquoi est-ce aux contribuables français de payer pour régler leurs problèmes alors que leurs “amis”, riches à milliards ne bougent pas le petit doigt. C’est à eux de payer, pas à nous.

  9. Des indices multiples laissent à penser que la Libye n’était pas étrangère à divers attentats commis sur des territoires non libyens: personne ne bouge vraiment.
    La Libye explicitement exerce du chantage en retenant en otage des infirmières de nationalité non-libyenne: c’est tout juste un murmure qu’on entend.
    Des Libyens “parlent” aux Libyens: aux armes citoyens de tous les pays occidentaux!
    Messieurs les Onusiens, vous savez qu’on reconnaît un chef à ce qu’il dit “suivez-moi” et non “en avant, allez-y les gars”: vous serez évidemment aux commandes des bombardiers?

  10. Comme le disait un general français apres une piteuse defaite lors de la 1° guerre mondiale:
    “l’ennemi n’a pas coopéré…”.

  11. Cataclysmes, guerres, nations contre nations, etc.
    Tout s’accélère ces derniers temps on dirait.
    La Providence utilise même un petit excité athée sans envergure pour accomplir l’œuvre de Dieu.

  12. Va-ton trahir notre ami?
    Pour comprendre, lisez donc le document suivant, qui est l’accord de coopération dans le domaine de la défense entre la République française et la Jamahiriya arabe libyenne, signé à Tripoli le 25 juillet 2007 par Bernard Kouchner, alors
    Ministre des affaires étrangères et européennes et le Décret no 2007-1446 du 9 octobre 2007 portant publication de l’accord de coopération dans le domaine de la défense et du partenariat industriel de défense entre la République française et la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste, signé par François Fillon et Nicolas Sarkozy:
    http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=20071010&numTexte=13&pageDebut=16585&pageFin=16586

  13. le moindre missile faut 50000 euros, une paille

  14. en fait, la résolution autorise tous les actes de guerre contre l’armée libyenne.
    Ce qui était abominable contre Sadam Hussein devient tout à fait normal contre le colonel Kadhafi, qui ne faisait plus parler de lui, ne développait plus d’armes de destruction massive, et ne parlait plus d’Israël. En revanche, lorsque l’Iran islamiste a massacré son propre peuple, le président américain a refusé de condamner, et aucune menace militaire ne s’est fait entendre. Comme si le président Obama soutenait tout ce qui est islamistes, anti occidentale et surtout anti israélien, pour mener une guerre que lui ne peut pas mener pour des raisons de politique interne. Pourtant, l’Iran est 10 mille fois plus dangereux que la Libye de Kadhafi.
    Deux poids deux mesures dans le droit international : autant dire que ce dernier a fini d’exister
    À noter enfin que la France est incapable d’agir militairement sans les États-Unis. Et que je ne suis pas sûr que tous les rebelles libyens soient de purs démocrates amoureux des droits de l’homme

  15. enfin, il n’a jamais été prouvé que le colonel Kadhafi s’en était pris délibérément à la population civile avec son aviation et son artillerie, pas plus qu’il avait l’intention de le faire. La résolution de l’ONU se base sur un fait inexistant

  16. C’est tout de même curieux cette façon très française de brûler ce qui a été adoré il y a encore peu… (cf. la visite du “Guide” à Paris).
    Plus curieux encore est l’absence de relai des médias français face à la menace du fils d’ycelui de révéler le financement de la campagne de M. Sarkozy par des fonds lybiens…
    Mais sans doute me posè-je les mauvaises questions!

  17. Voici la partie du texte sur l’intervention aérienne, qui part du présupposé que le colonel Kadhafi s’en prend systématiquement est volontairement à sa population civile non armée, ce qui n’est pas prouvé.
    En théorie, il s’agit uniquement de protéger les civils. Mais pas en pratique comme nous l’avons vu avec la déclaration du gouvernement. Chose intéressante, les rebelles sont visiblement considérés comme des civils, des civils armés…
    Étant donné que les rebelles ne sont pas une armée régulière, il n’y a pas par définition de zones militaires rebelle, mais uniquement des zones civiles. Le concept est intéressant. On retrouve l’exigence récente de l’application du droit de la guerre aux combattants sans uniforme. Le droit de la guerre n’a donc plus beaucoup de sens
    Une perle de la résolution : “Réaffirmant son ferme attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’intégrité territoriale et à l’unité nationale de la Jamahiriya arabe libyenne”
    résolution 1973(…) “Protection civile
    4. Autorise les États Membres qui ont adressé au Secrétaire général une notification à cet effet et agissent à titre national ou dans le cadre d’organismes ou d’arrangements régionaux et en coopération avec le Secrétaire général, à prendre toutes mesures nécessaires, nonobstant le paragraphe 9 de la résolution 1970 (2011), pour protéger les populations et les zones civiles menacées d’attaque en Jamahiriya arabe libyenne, y compris Benghazi, tout en excluant le déploiement d’une force d’occupation étrangère sous quelque forme que ce soit et sur n’importe quelle partie du territoire libyen, et prie les États Membres concernés d’informer immédiatement le Secrétaire général des mesures qu’ils auront prises en vertu des pouvoirs qu’ils tirent du présent paragraphe et qui seront immédiatement portées à l’attention du Conseil de sécurité;
    5. Mesure l’importance du rôle que joue la Ligue des États arabes dans le maintien de la paix et de la sécurité régionales et, gardant à l’esprit le Chapitre VIII de la Charte des Nations Unies, prie les États Membres qui appartiennent à la Ligue de coopérer avec les autres États Membres àl’application du paragraphe 4;
    Zone d’exclusion aérienne
    6. Décide d’interdire tous vols dans l’espace aérien de la Jamahiriya arabe libyenne afin d’aider à protéger les civils;
    7. Décide également que l’interdiction imposée au paragraphe 6 ne s’appliquera pas aux vols dont le seul objectif est d’ordre humanitaire, comme l’acheminement d’une assistance, notamment de fournitures médicales, de denrées alimentaires, de travailleurs humanitaires et d’aide connexe, ou la facilitation de cet acheminement, ou encore l’évacuation d’étrangers de la Jamahiriya arabe libyenne, qu’elle ne s’appliquera pas non plus aux vols autorisés par les paragraphes 4 ci-dessus ou 8 ci-dessous ni à d’autres vols assurés par des États agissant en vertu de l’autorisation accordée au paragraphe 8 dont on estime qu’ils sont dans l’intérêt du peuple libyen et que ces vols seront assurés en coordination avec tout mécanisme établi en application du paragraphe 8;
    8. Autorise les États Membres qui ont adressé aux Secrétaires généraux de l’Organisation des Nations Unies et de la Ligue des États arabes une notification à cet effet, agissant à titre national ou dans le cadre d’organismes ou d’arrangements régionaux, à prendre au besoin toutes mesures nécessaires pour faire respecter l’interdiction de vol imposée au paragraphe 6 ci-dessus et faire en sorte que des aéronefs ne puissent être utilisés pour des attaques aériennes contre la population civile et demande aux États concernés, en coopération avec la Ligue des États arabes, de procéder en étroite coordination avec le Secrétaire général s’agissant des mesures qu’ils prennent pour appliquer cette interdiction, notamment en créant un mécanisme approprié de mise en œuvre des dispositions des paragraphes 6 et 7 ci-dessus;” (…)
    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/03/18/le-texte-de-la-resolution-sur-le-libye_1494976_3212.html#ens_id=1481986

  18. En juin 41 aussi les communistes français ont été les plus virulents dans la “resistance” aux nazis pour tenter de faire oublier que quelques jours auparevant ils collaboraient encore avec le monstre fasciste, pacte germano-sovietique oblige !

  19. en tout cas, très bon coup pour Sarkozy, pour le moment, qui va rester plus que jamais dans la course, les élites françaises étant obsédées par “la grandeur de la France dans le monde” plus que par les conditions de vie quotidienne des Français. Et une bonne partie des Français qui s’imaginent plus intelligents quand ils répètent ce que disent les élites devraient suivre.
    Il sera battu quand même

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]