Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

La France invente “camarade” au féminin : plus de mademoiselle, de nom de jeune fille ou d’épouse

Toutes les femmes au même gabarit? Ca donne ça en Chine :

Fac
et ça ailleurs :

Bka
Un pas de géant supplémentaire vient d'être fait par le gouvernement Fillon : "mademoiselle", "nom d'épouse" et "nom de jeune fille" vont disparaître des formulaires administratifs et donc de la vie de la Cité.

Mesdames, l’État l'a décidé pour vous : vous ne porterez plus le nom de votre mari, "le nom du Père" de vos enfants. Vous serez connue uniquement sous votre nom de jeune fille, votre mariage n'ayant plus aucun impact sur la vie de la Cité et sur la société :

"Le terme "mademoiselle", ainsi que le "nom de jeune fille" ou le "nom d'épouse", devraient disparaître des formulaires administratifs, selon une nouvelle circulaire des services du Premier ministre, datée d'aujourd'hui.

Rappelant que "par le passé, plusieurs circulaires ont appelé les administrations à éviter l'emploi de toute précision ou appellation de cette nature", le document souligne que "ces préconisations méritent aujourd'hui d'être réaffirmées et prolongées pour tenir compte des évolutions de la législation".

Les formulaires déjà imprimés pourront toutefois être utilisés "jusqu'à épuisement des stocks", est-il encore précisé".

Le bienheureux Jean-Paul II a écrit sur la dignité de la femme et sur les faux combats que les sirènes d'aujourd'hui initient pour mener les femmes à leur perte :

"De nos jours, la question des « droits de la femme » a pris une portée nouvelle dans le vaste contexte des droits de la personne humaine. Eclairant ce programme constamment déclaré et rappelé de diverses manières, le message biblique et évangélique sauvegarde la vérité sur l’« unité » des « deux », c’est-à-dire sur la dignité et la vocation qui résultent de la différence et de l’originalité personnelles spécifiques de l’homme et de la femme. C’est pourquoi même la juste opposition de la femme face à ce qu’expriment les paroles bibliques « lui dominera sur toi » (Gn 3, 16) ne peut sous aucun prétexte conduire à « masculiniser » les femmes. La femme ne peut – au nom de sa libération de la « domination » de l’homme – tendre à s’approprier les caractéristiques masculines, au détriment de sa propre « originalité » féminine. Il existe une crainte fondée qu’en agissant ainsi la femme ne « s’épanouira » pas mais pourrait au contraire déformer et perdre ce qui constitue sa richesse essentielle. Il s’agit d’une richesse énorme.

Dans la description biblique, l’exclamation du premier homme à la vue de la femme créée est une exclamation d’admiration et d’enchantement, qui a traversé toute l’histoire de l’homme sur la terre. Les ressources personnelles de la féminité ne sont certes pas moindres que celles de la masculinité, mais elles sont seulement différentes. La femme – comme l’homme aussi, du reste – doit donc envisager son épanouissement personnel, sa dignité et sa vocation, en fonction de ces ressources, selon la richesse de la féminité qu’elle a reçue le jour de la création et dont elle hérite comme une expression de l’« image et ressemblance de Dieu » qui lui est particulière" (Mulieris dignitatem, 15 août 1988; Lourdes).

Rfc1

Partager cet article

24 commentaires

  1. C’est bien « la droite » qui refuse l’esprit soixante-huitard qui est au pouvoir, n’est-ce pas ?

  2. les médias n’en feront pas la publicité, et de toute façon les électeurs sont prisonniers du monopole UMP PS. Il ne prend aucun risque notre bon catholique de premier ministre.
    Peut-être une réaction de la conférence épiscopale… J’en doute

  3. les Chinoises ressemblent à des danseuses du Crazy Horse du nouvel an sur le service public télévisuel…
    Les autres ressemblent à des paquets de linge sale, ou à des ballots de chiffon

  4. Et voilà! la “droite” se couche encore lamentablement devant les revendications idéologiques des “féministes”. Il est vrai que tout est discrimination…
    Pour un aperçu de ce qui nous attend voir la très claire chronique de Clémentine Autain (porte parole du front de gauche) sur France Culture la semaine dernière entre autre:
    http://www.franceculture.fr/emission-les-idees-claires-de-clementine-autain-les-idees-claires-de-clementine-autain-2012-02-13

  5. Notre premier Ministre est à fond pro Gender ! et certainement très peu catholique !

  6. C’est dingue…
    Et à quand la suppressions des cases, car finalement, c’est humiliant de se déclarer homme ou femme…

  7. Bon, et bien j’écrirai Madame X née Y !

  8. Retour aux origines de la République et de l’idéologie socialo-communiste avec toujours la même dialectique : “citoyen” ou “camarade”. On prend les mêmes et on recommence.

  9. Et malgré cette énième trahison, on lira et entendra toujours certains électeurs de “droite” nous montrer leur intention de voter Sarkozy dès le premier tour car “vous comprenez si Hollande passe ce sera pire, la fin du monde et gan gna gna”, sans envisager une seule fois qu’Hollande ne serait pas obligatoirement “pire”, bien que très mauvais, sans songer un seul instant que Sarkozy est battu d’avance, (à ce que je crois!), qu’il n’a aucune chance face à Hollande au second tour. Et qu’il a une chance sur deux de ne même pas être au second tour…
    Et dans cette triste perspective, il faut donc préparer l’avenir, une stratégie à long terme, en faisant un autre choix, je vous laisse deviner…
    La fausse droite a presque toujours été pire que la gauche…

  10. Et si, pour mettre tout le monde d’accord, on ne désignait plus les personnes que sous un numéro (genre celui de la sécu, sans le 1 ou le 2, car ce serait discriminant !)…
    Au moins la perte d’identité serait totale ! Il n’y aurait plus aucun rattachement à un sexe, à un prénom (et le risque d’avoir un rattachement à un saint patron), à un nom de famille, à un mari, etc…
    Bref, le Meilleur des mondes !
    Enfin libre et sans entraves, et sans attaches, et sans racines, et sans repères, et sans …
    Des sortes de matière tournoyant dans un univers désincarné ! LE rêve ! (en tout cas, pour ces idéologues !!!!!!!!)

  11. Aucune différence entre droite et gauche, leur purin sort du même tonneau. Ce genre de balancier droite-gauche ne sert qu’à pièger les pigeons, tout comme les Girondins, les Jacobins, le Marais, la Montagne et autres machins le faisaient pendant l’horreur d’une profonde nuit de l’esprit : la révolution dite française.

  12. Ils y a qq années ils ont permis à la femme de garder son nom de jeune fille, maintenant ils veulent nous l’imposer !
    Mais ils nous font braire !
    Ils n’en ont pas marre ? Nous si !
    Ils ne veulent pas nous laisser un peu tranquille ?
    En ces périodes de crise économique et au bord d’une guerre Israël Iran, ils n’ont rien de mieux à faire ?
    Si ils ont autant besoin d’activisme à qq mois des élections, qu’ils s’occupent des monts et merveilles qu’ils nous vendent dans leur programme (la fin du chômage, la réforme de l’EN, tout ça tout ça), et qu’ils nous laissent nous appeler comme bon nous chante.

  13. Cette droite est à vomir.

  14. Donc on ne fera plus de différence entre couples mariés ou pas, et toute la législation rattachée au mariage sera de facto rayée de la carte… Remarquez que s’il n’y a plus de mariage, cela règle la question du mariage des homosexuels…
    @ duth, Sardou le chantait déjà en 1975:
    Je m’appelle W 454.
    J’habite au 4000 de la rue 44.
    Mon pays, il est Ià : c’est le F. 48,
    Situé sur la planète A.G. 1908.
    Le soir du 34 14 8037,
    Je me marie avec L.N. 317.
    Nous partons en voyage pour S.K. 49
    Dans un X 2002 presqu’à l’état 9.
    Vous pouvez nous écrire à M.H. 400
    2 500 000 avenue 1 800.
    Je m’appelle W comme n’importe qui
    Mon père s’appelait Z, mais c’était un génie.
    Un de mes grands aïeux lui s’appelait Blanchard,
    Pierre Amédée Gontran Timoléon Edouard.
    ll habitait la France, un tout petit pays
    Situé sur une étoile, maintenant refroidie.
    Les rues portaient des noms bizarres et malaisés,
    Lafayette, Vaugirard ou bien Champs-Elysées.
    Pour lui téléphoner on faisait Turbigo,
    Louvre, Elysée, Balzac ou bien Trocadéro.
    Les uns étaient du Nord les autres de l’Hérault.
    Les gens de ce temps-là étaient des rigolos.
    C’était presqu’en 2000.
    C’était l’année 0.

  15. Et oui “Malloy”, je l’avais suggéré dans un commentaire précédent : plutôt que le mariage homosexuel je préfère la suppression pure et simple du mariage civile, tout le monde à égalité et le mariage uniquement religieux pour ceux qui veulent.
    Mais je m’étais fait huer par nombre de lecteurs du SB !

  16. […]

  17. …. “Jouez violons, sonnez crécelles” :
    http://www.youtube.com/watch?v=DYBc2DTtAdw

  18. L’homme à un cerveau pour réfléchir ?
    Chez les vaches il faudra aussi supprimer génisse …
    Quelle connerie, et dire que certains on fait des “grandes études”, ou ne doit-on pas dire du formatage de cerveau, niant toute intelligence. Quand je disais à mes chefs : “diplôme ne veut pas dire intelligence” et je savais pourquoi je le disais…, j’étais dans le vrai ?
    Et oui ! La connerie des diplômés est inexorable !
    Heureusement, il y a quelques exceptions, mais les Français, qui ne réfléchissent pas trop, n’en veulent pas au pouvoir !

  19. @Tonio :
    Vous faites une grossière erreur, malheureusement extrêmement répandue : les femmes n’ont jamais eu besoin d’être autorisées à “garder leur nom de jeune fille”. C’est même l’inverse : c’est l’utilisation de nom du mari qui est autorisée, ce n’est qu’un usage, une coutume relativement récente. Les femmes, comme les hommes, n’ont qu’un seul nom qui est leur nom de naissance. La preuve en est que pour tous les actes officiels, chez le notaire par exemple, les femmes mariées doivent impérativement signer de leur nom de jeune fille, qui est leur seul nom officiel.
    Pour ce qui est de supprimer “mademoiselle”, pourquoi pas ?
    Vous semblez méconnaître les situations humiliantes que peut vivre une femme, disons de plus de trente ans, quand elle doit préciser qu’elle est célibataire : sourires moqueurs, ricanements, voire réflexions désobligeantes…
    Cela dit, la réforme proposée est particulièrement absurde, et ne va faire que compliquer les choses. Personne ne va rien y comprendre !

  20. Avec ses guignoleries d’ignares, il faudra revoir ses classiques jusqu’à l’absurde:
    c’est la grande “Madame” qui fit tonner le canon de la Bastille lors de la Fronde alors que Madame (la petite?) était avec le Roi…
    On modifiera de fait la lettre célèbre de Madame de la Fayette à propos du pauvre Lauzun.
    Sans compter que l’on en pourra plus dire
    bonjour Mademoiselle, au revoir Madame
    Pire , la Comédie française perd ses actrices et les Maisons d’éducation de la Légion d’Honneur, leurs pensionnaires.

  21. En URSS, ils avaient supprimé le nom de jeune fille, seul restait pour les femmes mariées leur nom d’épouse. Est-ce mieux ? Elles perdaient leur identité.
    De toute façon, comme on ne sait plus quoi inventer pour aller dans le sens du vent, on se prend les pieds dans le tapis…

  22. …Mesdames…Mesdemoiselles…c’est à nous de réagir….je suis Madame…..X ou Y…Z…Née de mon père Monsieur…et de Madame ma mère son épouse née….ayons le courage de nos opinions…nous ne lui avons rien demandé à ce mec….catho…sans blague….!

  23. …aller dans le sens du vent…ambition de feuille morte…

  24. La législation, depuis des années, donnait à toute femme le choix de se faire appeler “Madame” ou “Mademoiselle”, quel que soit son état de vie, sans avoir à expliciter les raisons de son choix. Seul le nom patronymique est légal, le nom d’alliance n’est que d’usage.
    Mais l’administration avait souvent ses propres habitudes…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services