Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La France éclatée

De Cyrille Henrys, Vice-président de l'Alliance royale :

Castabé- Cholesterol & démocratie"M. Macron a été largement élu à la tête de l’État. Sa légitimité semble totale. Il n'en est rien. Il n'a pas rassemblé les Français. D'ailleurs, en dehors des quelques milliers de personnes présentes au Louvre, on n'a pas senti de liesse populaire. Si l'on croise les résultats officiels du ministère de l'Intérieur avec le sondage réalisé pour comprendre le vote des Français, on trouve ces chiffres :

« Pour » regroupe les électeurs qui ont voté pour le candidat en raison de son programme, de sa personnalité ou du renouvellement qu'il représente (selon l'électeur).

M. Macron a donc le soutien d'un Français sur trois et Mme Le Pen de près d'un Français sur quatre. Mais 43,2 % des Français ont voté « contre » ! Plus précisément : un sur dix n'a pas voulu trancher et près d'un sur trois a voté pour un candidat par rejet de l'autre.

Il est d'ailleurs intéressant de noter que, selon le sondage, 78 %  des électeurs de Mme Le Pen ont voté pour elle alors que M. Macron n'a convaincu véritablement que 57 % de ses électeurs.

C'est la grande faillite de l'élection présidentielle, censée être la « reine » des élections. Avec les primaires, les deux « grands partis de gouvernement » se sont divisés au point d'être absents du second tour (ou apparemment absent en ce qui concerne le parti socialiste) et d'être près d'imploser. Au second tour, c'est la France qui est en miettes et M. Macron ne semble pas bien parti pour recoudre les morceaux. Déjà le Front social (CGT, Sud ou Unef…) défilait aujourd'hui depuis la place de la République.

La fonction de Chef de l’État – qui joue un rôle symbolique essentiel pour les Français – est de plus en plus mis à mal. Le scrutin au suffrage universel ne lui assure plus sa légitimité depuis Sarkozy (au moins) et la constitution de la Ve République, détricotée peu à peu, perd de plus en plus de son efficacité.

Plus que jamais, le problème est institutionnel. Nous ne sortirons pas de la crise si le régime républicain ne peut pas nous donner des dirigeants qui nous représentent, qui nous rassemblent, qui ont la capacité de gouverner et de réformer avec un minimum d'assentiment populaire. Or, de telles personnalités ne sortent pas des élections ; celles-ci ne font émerger que des batteurs d'estrade et des ambitieux : Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron…

La France mérite mieux. La France mérite un Roi ! Il n'a pas à conquérir sa place au prix de la division des Français ; il ne travaille pas à sa prochaine (ré)élection, il travaille pour la prochaine génération.

Vive la France ! Vive le roi !"

 

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services