Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Histoire du christianisme

La France de Jeanne d’Arc est-elle si différente de la nôtre ?

Discours prononcé par Madame le Maire de Bollène, Marie-Claude Bompard, à l'occasion de la fête Jeanne d'Arc : 

Monsieur le curé,

Mesdames, Messieurs,

Chers amis,

JEANNE D'ARC !

IMG_8293Ce nom claque dans le roman national comme la bannière blanche, ornée de Jésus et Marie, dans le ciel de France presque 600 ans plus tôt.

Jeanne d'Arc, un destin ciselé à l'épée, voulu par Dieu, pour la France. Un héros, hors du commun, comme seule notre belle patrie sait en créer.

Jeanne d'Arc, l'âme profonde de la France : le courage, l'insoumission, la foi, la charité, l'espérance.

Jeanne, une jeune bergère qui ne sait ni lire ni écrire. Elle ne connaît que le Pater et l'Ave que sa maman lui a appris. Simple, douce, elle va devenir un chef de guerre plein de panache lorsqu'elle aura achevé sa mission de « bouter les anglais hors de France » et fait couronner le dauphin Charles VII.

Jeune fille de France mêlant l'extraordinaire des voix qu'elle entend à l'ordinaire de sa vie de jeune fille.

Jeanne est un exemple et un modèle pour chacun d'entre nous. Un modèle de foi, de courage et de vaillance.

La bannière de Jeanne d'Arc flotte au dessus d'une France dépossédée de son pouvoir, une France qui souffre, une France divisée, une France qui ne croit plus. Les conflits et la violence se déchaînent. La situation semble désespérée et pourtant sur les terres de Lorraine, une jeune bergère va se lever, guidée par Dieu, elle va redonner confiance au peuple, conduire les hommes à la bataille et redresser le royaume de France. Jeanne n'existe plus pour elle-même, elle est entièrement dévouée à sa mission. Elle doute, elle souffre mais elle ne renonce jamais. Jusqu'à son procès scandaleux elle reste digne, courage des martyrs et honneur des Saints.

Jeanne d'Arc est l'un des plus beaux liens unissant la terre de France et le Ciel.

Jeanne illustre à elle seule l'extraordinaire capacité de la France à se tirer des situations les plus difficiles. Elle nous apprend que lorsqu'il n'y a plus d'espoir, il reste l'espérance.

Nous avons le devoir de transmettre ces morceaux de gloire. La vie n'est pas seulement faite de réussites sociales et de consumérisme, mais également d'idéaux, de foi et de grandeurs. Si l'école refuse de transmettre, c'est à chacun de nous que revient le devoir d'expliquer ce qui fait la grandeur de notre patrie.

Presque 600 années sont passées et Jeanne est toujours présente dans nos cœurs. Quelles que soient les époques, elle a toujours beaucoup à nous apprendre, sur nous-même et sur notre société.

Comparaison n'est pas raison mais la France de Jeanne d'Arc est-elle si différente de la nôtre?

Trahison des élites, désespérance, conflits, violences, colère du peuple… Les maux ne sont pas nouveaux, nous y avons seulement ajouté l'islamisation de notre pays et les attentats terroristes !

Lorsque notre pays sombre, il faut se tourner vers les pages glorieuses de notre histoire. Jeanne, comme tant d'autres, incarne un guide dans l'obscurité. Nous savons tous combien la vie de nombreux compatriotes est difficile : solitude, chômage, dislocation des familles, violences…

Ne désespérez jamais de voir la France sombrer. Notre pays sait toujours se relever de ses souffrances. Soyez fidèles jusqu'au dernier souffle, à l'image de Jeanne d'Arc, n'abandonnez jamais.

Ceux qui veulent nous faire croire que la France est trop petite pour l'Europe, trop petite pour le monde, qu'elle n'est plus adaptée, ou incapable de résister aux menaces, se trompent. Il n'ont plus confiance en ce qu'ils sont. Ils refusent l'héritage multi séculaire de notre patrie. Le passé de notre pays nous engage, nous oblige.

Il y a tout de même quelques lueurs au milieu du marasme que nous traversons.

L'anneau. Le fameux anneau de Jeanne, volé par les anglais durant son procès revenu sur la terre de France. Récupéré par Philippe de Villiers et par la fondation du Puy du Fou. Cet anneau oublié, quasi relique de la sainte, est venu raviver le souvenir glorieux de l'épopée de Jeanne auprès de nos compatriotes. Cet anneau est également la relique de l'âme profonde de la France : chevaleresque, fidèle et insoumise, cette âme qui n'attend que le réveil…

L'histoire de France est belle, l'histoire de France est grande, ne baissez jamais la tête, vous êtes Français."

Partager cet article