Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France / France : Société

La France au Mali : rogner sur les dépenses liées à sa propre défense serait l’erreur suicidaire pour la France

SfAnalyse pertinente d'Ivan Rioufol :

"L’armée française mène, au Mali, une  guerre exemplaire. Elle y a perdu trois de ses hommes, mais a infligé de lourdes pertes dans les rangs islamistes. Les deux chefs djihadistes, Abdelhamid Abou Zeid et Abdelkader Mokhtar Belmokhtar, auraient notamment été tués, ce que l’armée ne confirme pas à cette heure. "Nous sommes en train de casser les reins d’Al Qaïda au Maghreb islamique et ça, c’était l’objectif tel qu’il nous avait été fixé par le président de la République", a expliqué ce lundi matin (Europe 1) le chef d’état-major des armées, Edouard Guillaud. "Nous avons affaire à des fanatiques, des terroristes fanatisés, entraînés depuis des mois et même des années (…) Nous découvrons littéralement une organisation industrielle du terrorisme". Même si François Hollande, qui a repris sa chute dans les sondages, ne bénéficie déjà plus de l’effet Mali, il faut mettre à son crédit cette stratégie offensive contre ce qu’il appelle trop vaguement le terrorisme.

L’adversaire est plus précisément le "fascisme islamique", expression usuelle sur ce blog, même si l’on pourrait aussi parler de "d’islamo-communisme" comme me le faisait remarquer un lecteur. Or je me réjouis de constater que le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a repris dernièrement à son compte ce "fascisme islamique" pour désigner les dérives totalitaires dans les pays du "printemps arabe". Cette guerre fait honneur à la France, et 69% de sondés approuvent son intervention.
 
Ceux qui aimeraient désarmer la nation, au sens propre et figuré, voient leur angélisme démenti par les faits. Tandis que les dénégationnistes assurent que tout va bien, le pays doit non seulement  affronter un "ennemi intérieur", ce que Valls a aussi fini par admettre, mais "un monde qui s’embrase", pour reprendre le titre du dernier livre de Laurent Artur du Plessis (1). Comme l’a écrit Max Gallo (Le Figaro, 17 août 2012), une guerre mondiale nous guette, dont l’épicentre est au Moyen-Orient mais qui pourrait opposer aussi la Chine et les Etats-Unis, notamment. L’académicien citait l’écrivain Francis de Pressensé – ami de Jaurès – qui écrivait en avril 1911 : "Le climat du pays  est caractérisé par une universelle lassitude, un universel dégoût, la République n’est plus qu’un conglomérat de clientèles… Il me paraît évident que nous glissons les yeux fermés sur une pente au bout de laquelle s’ouvre, béant, l’abîme d’une grande guerre …".

L’erreur suicidaire serait, pour la France, de rogner sur les dépenses liées à sa propre défense, alors même que l’Europe s’est militairement affaiblie et que le reste du monde s’est engagé dans une  course à l’armement. Le politiquement correct, qui nie les chocs, les fractures, les conflits, est la plus sournoise des menaces pour la France qui, Dieu merci, n’entend visiblement pas courber l’échine."

(1) Le monde s’embrase (Sahel, Proche-Orient, Iran, Chine Russie), Editions Jean-Cyrille Godefroy

Partager cet article

10 commentaires

  1. Je pense que question budget on doit pouvoir rogner sur tout, jusqu’aux plus petites retraites, mais surtout ne pas toucher aux émoluments de notre bien aimée et inspirée “casse dirigeante”

  2. “Nous découvrons littéralement une organisation industrielle du terrorisme”.
    Elle était connue avant même la Libye mais ce n’était pas correct de le dire. Mais avec la suite de la chute de la Libye, cela devient vraiment trop gros. Est ce que l’affaire malienne va faire évoluer la politique du gouvernement français par rapport à certains pays et aux financements qu’ils procurent à des dits “terroristes”? Là est tout le problème.
    Les vaillants soldats ne sont malheureusement pas tout dans cette affaire…

  3. Sauf que ces mêmes socialistes, qui combattent AQMI au Mali apportent un soutien logistique et militaire non négligeable aux combattants de la pseudo ASL, le pendant d’AQMI en Syrie.
    En paraphrasant Pascal, les démagos socialos pourraient écrire aujourd’hui “vérité au Mali, erreur en Syrie”.

  4. ” SI VIS PACEM, PARA BELLUM ”

  5. “Les deux chefs djihadistes, Abdelhamid Abou Zeid et Abdelkader Mokhtar Belmokhtar, auraient notamment été tués, ce que l’armée ne confirme pas à cette heure.”
    Serait-il hautement surprenant que la confirmation de ces morts ait lieu en France vers le 23-24 mars?

  6. D’un autre côté, l’armée n’est pas très maligne…
    Ça fait des années qu’on ampute son budget et ces andouilles nous font deux guerres coup sur coup parfaitement réussies et maîtrisées brillamment !
    Pensez bien qu’ensuite, ça va les conforter pour continuer à leur serrer le citron…

  7. L’expression “fascisme islamique” est une absurdité … digne des primates que forment notre “éducation nationale”
    Quel rapport entre la société islamique de l’Iran et l’Italie rêvée par Mussolini ?

  8. Cette guerre, qui devait être courte d’après le généralissime Hollande, perdure. Elle a déjà coûté le vie à trois de nos soldats et 70 millions d’euros aux contribuables.
    Tandis que des association comme Droit au logement et d’autres de ce genre, squattent des immeubles en France pour loger les immigrés clandestins dont beaucoup sont venus du Mali, pourquoi ces gens ne se constituent-ils pas en “brigades internationales” pour participer à la reconquête du Mali ? Pourquoi ne retournent-ils pas participer à la reconstruction de leur véritable patrie ?

  9. Oui, le “fascisme islamique” permet à beaucoup de s’engager contre le “terrorisme”, mais cela a le tord de deédouaner l’islam qui est à la racine de ce “terrorisme”. En fait le jihad utilise TOUS les moyens et en ce moment, le terrorisme reste la seule option possible. Mais si l’arme nucléaire était disponible, elle serait mise en oeuvre, au moins au stade de la menace.
    Comment peut-on combattre au Mali et pas en France, cet islam conquérant?

  10. @ Clément,
    « Comment peut-on combattre au Mali et pas en France, cet islam conquérant? »
    Il faut toujours commencer par quelque part… On a commencé réellement en Afghanistan puis on continue en Afrique… Voyez comme doucement, on se rapproche de la France… Et ce jour-là, nos troupes seront aguerries…
    Certes les raisons qui ont provoquées cette guerre sont sans doute douteuses mais sachons d’un malheur en tirer les bonnes choses :
    – il faut garder notre pré-carré africain
    – il faut aguerrir nos troupes
    Le bon coup joué par l’armée de terre en plein retravail du livre blanc va sans doute sauver pas mal de choses qui seraient passer à la trappe (comme les TAP hors FS)…
    Courage les p’tits gars : les vrais Français sont derrière vous… On prie pour vous et que Saint Michel veille bien sur vous !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services