La France au bord du précipice de l'UE

Et ce n'est pas pour cela qu'on sortira de l'UE ! Plus dure sera la chute :

"C'est le bilan inquiétant que dressent les experts de Bruxelles au bout de leur exercice annuel d'enquête sur les «déséquilibres macroéconomiques» dans les pays de la monnaie commune. Le chapitre consacré à la France décrit une économie qui a perdu 11,2% de ses parts de marché à l'exportation de 2006 à 2011 et s'enfonce dans un cercle vicieux où des charges croissantes laminent la capacité des entreprises à investir et à innover.

«La résistance du pays aux chocs extérieurs diminue et ses perspectives de croissance à moyen terme sont de plus en plus entravées par des déséquilibres de longue date, écrivent les auteurs dans le document rendu public mercredi. La faible profitabilité des entreprises, en particulier dans le secteur industriel, couplée à leur endettement, est une menace pour la compétitivité de l'économie française tout entière

9 réflexions au sujet de « La France au bord du précipice de l'UE »

  1. topaze

    Tout ceci est la faute au mondialisme et c’est aussi le faite que les dirigeants français ont préféré être les valets des fonds anglo-saxons en leur versant les 15% requis plutôt que d’investir et d’innover

  2. Maroussia

    un cercle vicieux où des charges croissantes laminent la capacité des entreprises à investir et à innover…
    Et des charges croissantes qui laminent la capacité des particuliers à consommer pour faire vivre ces entreprises…

  3. pm

    En 1992, l’armateur néo-marxiste européen sortait le fleuron de sa flotte avec “l’Euro-Maastricht”, promettant aux peuples eurosceptiques, des lendemains heureux à bord d’une nouvelle croisière, qui aller bientôt faire route vers un océan de dettes! Mais ce navire n’était pas étanche à la base et prend, aujourd’hui, l’eau de toute part. Seulement, on connaît les limites de résistance de ces navires soit disant insubmersibles !

  4. coco

    Il faut qu’on demande un référendum sur la sortie de l’Europe et de l’euro, mais… le problème c’est que nous demande seront traitées de la même façon que notre refus du mariage pour tous!!! Alors depuis quelques jours, je me demande si je ne devrais pas écrire directement à l’euro-secte à Bruxelles pour les engueuler un bon coup. Le printemps français pourrait peut-être s’inviter à Bruxelles… En plus, peut-être que nos amis grecs, espagnols , italiens et chypriotes bien éprouvés par les cures d’austérité qu’ont leur impose, seraient encouragés à résister à leur tour et à dire non à toutes les horreurs que l’Europe nous fait subir…
    Peut-être que c’est vers cela que nous devons aller.

  5. mbz

    ce n est pas l europe qui nous pousse vers le precipice mais les piliers du modele francais herites de la libération : secu, retraite par repartition, syndicalisme, code du travail, smic, education nationale … tout cela a un nom : socialisme. ou etatisme, defendu a la fois par les partis dits de droites. FN. ump centre. et pousses par la gauche. ce systeme est a bout de souffle, comme un parasite il a progresivement asphyxie l economie du pays, il est comme une drogue qui persuade le peuple et les elites que l etat a un role a jouer dans la croissance, le progres, vivement la faillite

  6. Goupille

    Ne nous leurrons pas : le projet européen vise au démentèlement de la France.
    Ils veulent la ramener aux dimensions de ce qu’elle était avant Charles VII, quand il ne restait rien de ce pays que le “Royaume de Bourges”…
    Eh bien, soit. J’en suis originaire, et suis revenue y vivre. Résistance !
    http://lesbrindherbes.org/2013/04/08/connaissiez-vous-les-contours-de-la-future-europe-federale-qui-va-remplacer-les-nations/

Laisser un commentaire