Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

La France a vu se lever un vaste mouvement social et culturel de droite

Bonne analyse qui prend du recul sur les évènements politiques, sociaux et culturels qui auront marqué et façonné la droite ces 10 derniers mois et qui permettent à l'auteur d'affirmer avec François Hollande qu'un Tea party à la française est bien né.

"En évoquant un « Tea Party à la française », François Hollande pointe non pas un simple calque français du mouvement états-unien inspiré essentiellement par Ron Paul (ou son fils Rand, sénateur du Kentucky) mais le fait que la France a vu se lever un vaste mouvement social et culturel de droite dont on aurait tort de mésestimer la puissance et la portée.

En une occasion, il aurait même pu prendre une forme insurrectionnelle, le 24 mars. A part quelques milliers d’activistes arrivés sur les Champs-Elysées, la Manif pour tous n’a pas tourné au scénario « à la vénézuélienne » (lorsque, le 11 avril 2002, la manifestation de l’opposition de droite à Chavez s’est détournée pourmarcher sur le palais présidentiel).

Les droites sont néanmoins passées à l’offensive culturelle au cours de l’année écoulée. Mais en se focalisant exclusivement sur le Front national ou les déboires internes de l’UMP, on a omis d’analyser l’évolution en profondeur de notre société et de ses représentations.

Le vaste mouvement que nous avons connu est né d’une « panique morale ». Concept forgé par Stanley Cohen au Royaume-Uni, la « panique morale » désigne une réaction souvent disproportionnée à une attitude minoritaire jugée dangereuse pour la société.

En reprenant le terme « mariage », la majorité de gauche a modifié un ordre symbolique. C’est à la défense de cet ordre symbolique que la Manif pour tous s’est dédiée. Et si les catholiques pratiquants ont fourni le gros des bataillons de manifestants, on aurait tort de croire que cette contestation est cantonnée à l’unique petit monde des 4% de messalisants. Il va bien au-delà.

Cette panique morale a enclenché une forme de recomposition à droite. Une fusion tendancielle des différents électorats de droite et d’extrême droite. A l’image de ces manifestations qui ont vu défiler côte à côte des catholiques mobilisés par leurs paroisses, des électeurs centristes, des militants UMP ou des Identitaires. Compatibles les uns avec les autres, ces différents secteurs de la droite semblent désormais connaître une véritable osmose. Un bloc culturel, politique et demain sans doute électoral est en train de naître" (suite).

Partager cet article

5 commentaires

  1. « de droite », c’est extrêmement réducteur.

  2. Article fort intéressant. La vague de fond qu’ont représntée les Manifs Pour Tous se situe bien au-dessus des partis politiques qui ne pèsent plus lourds en comparaison. Ne serait-ce pas une réaction de survie, due au patrimoine génétique que les Français de sang portent en eux, et dont on ne fait jamais cas ? Il ne faut pas oublier que la France a été bâtie en 1.500 ans, sous le règne de quelques quarante-cinq rois Trés Chrétiens, vénérés par nos ancêtres. Ceci a immanquablement laissé des traces en chacun de nous. Avec, en plus, l’apport des Français de coeur, nos frères. Qu’est-ce, en comparaison, que deux siècles de vagues républiques sans âme, quand même ponctués de deux empires et trois monarchies ?

  3. Continuons le combat et pour nos valeurs et pour nos racines
    ne trahissons pas nos ancêtres, protégeons nos enfants et… leurs enfants.

  4. « un « Tea Party à la française »… »
    Etonnante hollandie qui s’efforce par la loi
    de mettre au pilon, les mots race, père, mère, famille…
    d’incruster dans la société l’inégalité des sexes par l’égalité des genres…
    d’éradiquer la structure matrimoniale par l’individualisme libéral et libertaire…
    de gommer la « nation France » sous l’hyponyme du fumeux « Truc »… de De Gaulle.
    Aujourd’hui face à un peuple qui défile sagement Hollandouille cherche à l’étiqueter,
    à définir à ce mouvement de masse le géniteur et la génitrice,
    à cerner son genre ou ses genres…
    à labelliser l’individualisme libéral qu’il perçoit…
    à nommer cette entité qui croit de jour en jour…
    Le mot magique « Tea Party »…un soupçon d’Amérique…en hollandie les frères de la côte on les connaît très bien, on participe (l’OTAN), on vend…les marques, les usines…les banques, l’agriculture en fait tout…si cela est possible.
    Et bien non, hollandouille ! cette marée qui monte est immatérielle, pas de nom, pas de biens,pas d’impôts à percevoir sur cette bête fantomatique à l’allure de « Papa Doc ».
    Le fait de nommer cette vapeur rosée,bleutée, blanchâtre « Tea Party » atténue cette angoisse profonde politico-médiatique…ils sont qui ?…ils veulent quoi ?…ils habitent où ?…
    Hollandouille, les tripes serrées, imagine un contre-feu culturel anti-panique,
    « une riposte de la gauche ne peut être désormais que celle d’un combat culturel frontal, combinant à la fois l’édification d’une représentation du monde alternative à celle de droite et les outils lui permettant de répliquer ».
    En hollandie SOS Fantômes est de retour…une équipe va être mise en place, nos trois célèbres chercheurs, Ray Strant, Egon Spengler et Peter Venkman seront hors jeu….
    Mais Bouffe-Tout sera présent…il connaît bien « LMPT »…c’est une copine !

  5. Pourquoi lire la suite de cet article? Il reprend des mots creux stérilisateurs de la pensée, comme « panique morale », et n’arrive pas à parler du phénomène autrement qu’en le comparant à ceux qui ont pu être observés dans d’autres pays. C’est assez minable à mon avis. Je ne sais pas qui a écrit ça, mais, pour révéler l’originalité éclatante des MPT il faudrait une pointure intellectuelle d’un niveau supérieur!

Publier une réponse