Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

La flèche de Notre-Dame de Paris datait du XIIIe siècle

La flèche de Notre-Dame de Paris datait du XIIIe siècle

Contrairement à ce que l’on a dit ici ou là, la fameuse flèche « de Viollet-le-Duc » n’est pas exactement de Viollet-le-Duc.

Explications par l’architecte Viollet-le-Duc lui-même :

« Notre-Dame de Paris possédait une flèche de bois recouverte de plomb, qui datait du commencement du XIIIe siècle. Cette flèche démolie il y a cinquante ans, était certainement la plus ancienne de toutes celles qui existaient encore à cette époque ; sa souche était restée entière, à l’intersection des combles, jusqu’à ces derniers temps. Or, des flèches de charpente, la partie la plus importante, celle qui demande le plus d’étude et de soins, au point de vue de la construction, est la souche. Aussi avons-nous relevé exactement ces débris de l’ancien clocher central de Notre-Dame de Paris, avant de les enlever pour y substituer la charpente nouvelle, qui, du reste, est établie d’après le système primitif. Voici en quoi consiste ce système. […]

[Suivent quinze pages d’explications techniques et de croquis, avant cette conclusion :]

La flèche de Notre-Dame de Paris est entièrement construite en chêne de Champagne ; tous les bois sont recouverts de lames de plomb, et les ornements sont de plomb repoussé. L’ensemble, y compris les ferrures, pèse environ 500000 kilogrammes. Le plomb était plus cher autrefois qu’il n’est de nos jours. Nous avons constaté bien des fois déjà que l’architecture du Moyen Age se prête à l’exécution des œuvres les plus modestement conçues comme à celle des œuvres les plus riches : cela seul prouverait que c’est un art complet. Si l’architecture ne peut s’appliquer qu’à de somptueux édifices et si elle se trouve privée de ses ressources quand il faut s’en tenir au strict nécessaire, ce n’est plus un art, mais une parure sans raison, une affaire de mode ou de vanité. »

(Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIesiècle, Tome IV. Réédition en fac-similé aux Editions Bibliothèque de l’Image, volume II, article Flèche, pages 415 et suivantes.)

Partager cet article