Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La fin de la France, dissoute dans l’UE

La fin de la France, dissoute dans l’UE

L’UE est sur le point d’adopter un embargo sur le gaz et le pétrole russe. Mais

“pas avant la fin de la présidentielle française, afin que la hausse du prix à la pompe qui s’ensuivrait ne favorise pas la populiste Marine Le Pen au détriment d’Emmanuel Macron”.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Une seule réponse, le barrage français le 24 avril ! Sinon, c’est trop tard.
    Tout le reste, on peut en parler après, pour l’heure c’est survie !

  2. Alors les cathos ?

    Parti socialiste républicain ou la république turbo Reset ?

    #démocratie #lowl

  3. la pourriture est partout, mais si on coupe le gaz russe le copain Zélensky va crever de faim puisque cette pourriture continue à toucher de l’argent de Poutine pour laisser passer le gaz russe pour lui bien sûr et pour les pays d’Europe (c’est marrant il ne crache pas sur cet argent et surtout il ne s’en vante pas et les imbécilles s’ils font élire le poudré s’en mordront les doigts. Mais lui le poudré continuera à nous détruire alors les cathos qui vont voter pour cet ectoplasme à leur place j’irai me confesser avant que les porftes de l’enfer ne s’ouvrent

  4. Après le remplacement du drapeau français par le drapeau européen au-dessus du Soldar inconnu, notre psychopathe national remplace le drapeau français par le drapeau européen sur son compte officiel chez Twitter.

  5. Il est clair qu’aucun catho ne doit voter pour macron le démoniaque. Réveillez-vous un bonne fois, le 24 Avril risque bien d’être la date de la dissolution de la France fille aînée de l’Eglise! . Et puis svp la France avant le porte feuille! Donc le vote LMP s’impose regardez son bilan sur les points non négociables définis par Benoît XVI!

  6. Si les électeurs n’ont pas encore compris cette destruction programmée de la France , alors que leur faut-il donc encore comme preuves de la félonie de micron ?

  7. Voici un texte que je vous propose d’imprimer et ‘boîter’ dans votre voisinage immédiat afin d’affaiblir le socle des ‘vieux terrorisés’ qui constitue l’essentiel de son électorat.

    Pour un choix en conscience
    Aucun catholique – ou chrétien – ne peut en conscience apporter son suffrage à un candidat qui a fait de la guerre contre les faibles et du rejet de la Création le point central de son mandat : il mettrait en jeu son propre salut (CEC 1703, 1738, 1756, 1859, 1874, 1868, 1902, 2270, 2272, 2284-2287). Entendons la voix discrète des évêques de France et celle, plus vibrante de l’évêque de Bayonne (http://diocese64.org/actualites/item/2293-la-politique-forme-eminente-de-la-charite)
    La « boussole » inaltérable pour un chrétien est l’avortement (discours de Mère Thérésa lors de son prix Nobel). La frontière qui marque le basculement est le rejet de la Création, à travers les « théories » progressistes (‘genre’, ‘woke’ et autres inventions déconnectées du réel), ou de notre Histoire, bonne ou mauvaise.
    De ce fait un chrétien ne peut en conscience supporter de candidat(e) ayant apporté un appui et soutien financier significatif aux acteurs de ces « théories ». Les parents avertis verront un danger dans l’incitation à les écarter des questions que se posent leurs propres enfants, fragilisés par l’intervention dès l’école primaire « d’associations » extérieures dont ils n’ont pas été avisés.
    Le candidat sortant « coche toutes les cases » en termes de transgression du décalogue. Outre la mise en péril du salut de ses électeurs, un vote qui lui serait favorable aurait d’autres conséquences immédiates. Sur la base des déclarations publiques et des actes déjà posés on peut raisonnablement s’attendre à :
    – la disparition brutale de l’épargne des Français (Chypre 2.0) au profit de ses soutiens privés (McKinsey, GE/Alstom, Pfizer…) ;
    – la fin de l’état de droit (répétition en ce moment à Shanghai) : les manifestations récentes de magistrats nous ont alertés ;
    – l’explosion de la guerre civile, actuellement larvée (attaques en quasi impunité des FDO par des délinquants organisés) ;
    – la généralisation du ‘home-jacking’ dans une impunité de fait ;
    – l’élimination des petits, des malades, des vieux, dans la solitude et l’indifférence ;
    – la poursuite de la destruction du système de santé au profit de sociétés privées ;
    -…
    Son opposante est loin d’être le candidat idéal. Mais peut-on raisonnablement croire à la sincérité de toutes les accusations qui la visent lorsqu’elle a visiblement été soutenue jusqu’au 10 avril à 20h01 ?
    La solution est bien dans le renvoi du responsable direct de nos ennuis actuels. Puis dans un « 3ème tour » législatif qui rende le pouvoir à des hommes et femmes de conviction – en éliminant les absentéistes.

Publier une réponse