Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

La “farine d’Oelenberg” : la pépite des moines trappistes alsaciens

La “farine d’Oelenberg” : la pépite des moines trappistes alsaciens

L’abbaye Notre-Dame d’Oelenberg, située non loin de Mulhouse, est le seul et unique monastère d’hommes en Alsace. Fondée en 1046, cette abbaye a un passé bientôt millénaire… Encore aujourd’hui, les moines trappistes de l’abbaye d’Oelenberg prient et travaillent. Leur produit phare ? La fameuse “farine d’Oelenberg”, qui sort du moulin de l’abbaye depuis plus de 2 siècles, et assure environ 50% des recettes de l’abbaye aujourd’hui ! Mais d’où vient sa réputation ? Quel est son secret ? Allez, attachez vos ceintures, Divine Box vous raconte tout sur la farine d’Oelenberg !

“On n’a pas d’argent, mais on a du blé !”

L’abbaye d’Oelenberg possède ses propres terres : environ 50 hectares de forêt, et 100 de champs. Dans ces derniers, on trouve des pommes de terre, des légumes, du maïs, du colza et bien sûr… du blé !

Tout ce blé sert à la production de la farine d’Oelenberg, qui intègre aussi un peu de blé alsacien d’agriculteurs locaux. Au total, sur 1 kg de farine d’Oelenberg, environ ⅓ est issu des blés de l’abbaye, et ⅔ vient d’autres agriculteurs du coin.

Au global, les farines sont constituées de 7 variétés différentes de blé, source d’une incroyable qualité.

Bref, autant en quantité qu’en qualité et en diversité, la farine d’Oelenberg s’appuie sur des atouts précieux ! D’où la phrase amusante de  Dom Dominique-Marie, père abbé de la communauté : “on n’a pas d’argent, mais on a du blé !”

Mais sans un bon moulin, cela ne ferait rien… Bonne nouvelle, ce moulin est aussi à l’abbaye !

La T45 (000), une farine connue et réputée pour sa finesse © m2A

Un atout clé pour la farine : le moulin

Une fois le blé récolté, il faut bien sûr le moudre pour que cela devienne de la farine. Ce sont donc les grandes meules en pierre du moulin de l’abbaye, qui écrasent le grain depuis près de deux siècles… À l’origine, les paysans des environs venaient avec chevaux et charrettes pour emmener faire moudre leur blé à l’abbaye. Cela tournait donc plutôt bien, et les moines maîtrisaient ça à la perfection, au point qu’on raconte qu’ils arrivaient à faire tourner le moulin 24h/24 !

Le moulin, tel qu’il existe de nos jours, à été reconstruit en 1947, après les guerres qui ont endommagé une bonne partie de l’abbaye. Aujourd’hui, le moulin de l’abbaye produit 1100 tonnes de farine d’Oelenberg par an ! L’abbaye compte heureusement sur l’aide précieuse de 17 laïcs salariés dévoués. Dom Dominique-Marie dit par exemple que « nous employons des gens compétents, nous sommes sévères sur la qualité de notre blé et nous ne faisons pas tourner le moulin à outrance ». Mesure et rigueur seraient donc les maîtres mots des moines de Notre-Dame d’Oelenberg.

Sans parler bien sûr de la prière des frères, qui soutient forcément cet artisanat de qualité de l’abbaye…

C’est dans ce moulin qu’est transformé l’or blanc d’Oelenberg ​© Credofunding

2 labels de qualité

Notez aussi qu’en plus des avis dithyrambiques des clients, les farines d’Oelenberg sont doublement certifiées de deux marques engagés sur l’origine, la traçabilité et la qualité des produits :

  • “Monastic ®” qui authentifie l’implication et l’investissement de la communauté dans la conception, la fabrication et la distribution du produit
  • “Savourez l’Alsace Produit du Terroir ®” qui affirme plutôt son identité alsacienne forte ! Cette marque garantit une matière première alsacienne, des produits transformés en Alsace, et un contrôle indépendant de l’origine et de la traçabilité.

Différentes farines à Oelenberg !

Eh oui, car on parle beaucoup de “la” farine d’Oelenberg, mais en réalité, l’abbaye produit plusieurs types de farine, selon la finesse du grain et les mélanges possibles de céréales :

  • La farine d’Oelenberg T55 est la farine boulangère par excellence. Elle est parfaite pour toute la boulangerie au sens large, les pâtes à pain (à la main ou dans une machine à pain), les pâtes à pizza, les tartes, et autres quiches… La T55 est aussi utilisée en cuisine pour épaissir les sauces, fariner viandes et poissons, glacer, paner etc…
  • La farine d’Oelenberg T45, quant à elle, est une farine plus pâtissière. La farine type 45 (000) est le petit bijou de l’abbaye, ou en tout cas son produit phare ! Le type 45 “triple zéro”, signifie que cette farine est la plus fine que l’on puisse trouver sur le marché. Très fine et sans grumeaux, cette farine T45 sera parfaite pour la pâtisserie : tartes, gâteaux, crêpes, beignets, sauces plus fines comme la béchamel… Voilà de quoi vous faire plaisir !
  • La farine “complète” de l’abbaye est la moins raffinée. Elle contient le son et le germe du grain de blé. En la mélangeant avec un peu de farine blanche (la T55 par exemple), elle est idéale pour la pâte des pains dits “spéciaux” !
  • Le son de blé d’Oelenberg. Il est obtenu en ne gardant que le grain de blé débarrassé de son enveloppe. Grâce à sa haute concentration en minéraux, phosphore, magnésium et fer, on le recommande notamment pour les personnes souffrant de problèmes de constipation, de « mauvais cholestérol sanguin » ou encore de diabète, car il permet de réguler plus facilement les variations des taux d’insuline. Côté utilisation, on peut l’incorporer dans la pâte à pain, la pâte à pizza, en saupoudrant une salade ou encore dans un yaourt.
  • La semoule de blé tendre de l’abbaye Notre-Dame d’Oelenberg est une sorte de « farine granuleuse ». Elle est idéale pour vos potages, vos couscous, vos bouillies, vos gâteaux à base de semoule ou vos spécialités alsaciennes (ex : griespflutta, knepfles…)

Les moines de l’abbaye d’Oelenberg en prière dans leurs stalles, avant de retourner aux champs © Le Pèlerin

Et maintenant ?

Rendez-vous sur place pour aller contempler les champs de blé et partager quelques offices avec les moines ! Voici l’adresse : abbaye d’Oelenberg, rue d’Oelenberg, 68950 Reiningue ! Vous pourrez notamment :

  • déguster leurs produits ou les acheter à la boutique à l’entrée
  • séjourner là-bas quelques jours dans l’hôtellerie des moines pour une halte spirituelle

Sinon, vous pouvez cliquer ici pour acheter en ligne les produits de l’abbaye d’Oelenberg, ou là pour en savoir plus sur l’abbaye d’Oelenberg (et notamment sur sa bibliothèque ou ses pâtes fraiches !).

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services