Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La famille Trintignant trinque

La presse revient longuement sur la libération de Bertrand Cantat, qui, comme tout détenu, peut voir sa peine réduite à mi-parcours. La mère de Marie Trintignant, la réalisatrice Nadine Trintignant, avait jugé "prématurée" en septembre l’éventuelle libération anticipée de Cantat. Elle a regretté, lors de l’inauguration lundi d’un centre d’hébergement pour femmes battues à Paris, les libérations anticipées d’hommes ayant tué leur compagne :

"Par la loi un homme qui tue sa compagne ou sa femme pourrait être condamné à 20 ans, 25 ans, perpétuité. Or ça ne dépasse jamais les 8 ans et ils n’en font que quatre".

Interrogé sur Europe 1, le premier mari de Marie Trintignant s’indignait de ce qu’on ne fasse pas cas de leur fils, qui pleure toujours sa mère. A perpétuité.

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!