Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / L'Eglise : François

La famille est la source de toute fraternité et la première route de la Paix

PfPar ces mots, le pape François rappelle à tous que la fraternité ne se decrète pas par une devise gravée sur les frontons d'établissements de l'Etat ou les membres des loges, mais qu'elle est la conséquence d'une paternité et d'une maternité, constituantes de la famille, tout en puisant sa réalité dans l'amour donné par Dieu :

"Il faut immédiatement rappeler que la fraternité commence habituellement à s’apprendre au sein de la famille, surtout grâce aux rôles responsables et complémentaires de tous ses membres, en particulier du père et de la mère. La famille est la source de toute fraternité, et par conséquent elle est aussi le fondement et la première route de la paix, puisque par vocation, elle devrait gagner le monde par son amour (…) 

Dans de nombreuses parties du monde, la grave atteinte aux droits humains fondamentaux, surtout au droit à la vie et à la liberté religieuse ne semble pas connaître de pause. Le tragique phénomène du trafic des êtres humains, sur la vie et le désespoir desquels spéculent des personnes sans scrupules, en représente un exemple inquiétant. Aux guerres faites d’affrontements armés, s’ajoutent des guerres moins visibles, mais non moins cruelles, qui se livrent dans le domaine économique et financier avec des moyens aussi destructeurs de vies, de familles, d’entreprises.

Comme l’a affirmé Benoît XVI, la mondialisation nous rend proches, mais ne nous rend pas frères.[1] En outre, les nombreuses situations d’inégalités, de pauvreté et d’injustice, signalent non seulement une carence profonde de fraternité, mais aussi l’absence d’une culture de la solidarité. Les idéologies nouvelles, caractérisées par un individualisme diffus, un égocentrisme et un consumérisme matérialiste affaiblissent les liens sociaux, en alimentant cette mentalité du “ déchet ”, qui pousse au mépris et à l’abandon des plus faibles, de ceux qui sont considérés comme “ inutiles ”. Ainsi le vivre ensemble humain devient toujours plus semblable à un simple ‘do ut des’ pragmatique et égoïste.

En même temps, il apparaît clairement que les éthiques contemporaines deviennent aussi incapables de produire des liens authentiques de fraternité, puisqu’une fraternité privée de la référence à un Père commun, comme son fondement ultime, ne réussit pas à subsister.[2] Une fraternité véritable entre les hommes suppose et exige une paternité transcendante. À partir de la reconnaissance de cette paternité, se consolide la fraternité entre les hommes, c’est-à-dire l’attitude de se faire le “ prochain ” qui prend soin de l’autre (…)

La racine de la fraternité est contenue dans la paternité de Dieu. Il ne s’agit pas d’une paternité générique, indistincte et inefficace historiquement, mais bien de l’amour personnel, précis et extraordinairement concret de Dieu pour chaque homme (cf. Mt 6, 25-30). Il s’agit donc d’une paternité efficacement génératrice de fraternité, parce que l’amour de Dieu, quand il est accueilli, devient le plus formidable agent de transformation de l’existence et des relations avec l’autre, ouvrant les hommes à la solidarité et au partage agissant.

Pf2En particulier, la fraternité humaine est régénérée en et par Jésus Christ dans sa mort et résurrection. La croix est le “lieu” définitif de fondation de la fraternité, que les hommes ne sont pas en mesure de générer tout seuls. Jésus Christ, qui a assumé la nature humaine pour la racheter, en aimant le Père jusqu’à la mort, et à la mort de la croix (cf. Ph 2, 8), nous constitue par sa résurrection comme humanité nouvelle, en pleine communion avec la volonté de Dieu, avec son projet, qui comprend la pleine réalisation de la vocation à la fraternité (…)

Dans le Christ, l’autre est accueilli et aimé en tant que fils ou fille de Dieu, comme frère ou sœur, non comme un étranger, encore moins comme un antagoniste ou même un ennemi. Dans la famille de Dieu, où tous sont enfants d’un même Père, et parce que greffés dans le Christ, fils dans le Fils, il n’y a pas de “vies de déchet”. Tous jouissent d’une dignité égale et intangible. Tous sont aimés de Dieu, tous ont été rachetés par le sang du Christ, mort et ressuscité pour chacun. C’est la raison pour laquelle on ne peut rester indifférent au sort des frères".

Sur ces fondements de vérité, s'érigent les autres points du message du Pape pour la journée mondiale de la Paix, applications concrètes et voie de progrès : Fraternité, prémisse pour vaincre la pauvreté; La redécouverte de la fraternité dans l’économie; La fraternité éteint la guerre; La corruption et le crime organisé contrecarrent la fraternité; La fraternité aide à garder et à cultiver la nature.

Et le Saint-Père de conclure : 

"La fraternité a besoin d’être découverte, aimée, expérimentée, annoncée, et témoignée. Mais c’est seulement l’amour donné par Dieu qui nous permet d’accueillir et de vivre pleinement la fraternité".

Alors que sont si nombreux ceux qui se mobilisent actuellement, l'occasion est ainsi donnée d'abandonner la fausse acception de la fraternité – et tant d'autres erreurs – assénée depuis plus de 200 ans et de revenir à la Vérité pour proposer dans les crises que nous traversons, des solutions viables et conformes à l'enseignement de l'Eglise, seules capables de tendre vers le Bien des hommes.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Quelle merveille que ce texte ! On en achève la lecture ému au plus profond de soi-même, et tellement désireux de pouvoir se montrer “fraternel”, avec le soutien de Notre Seigneur et sur Sa Voie.

  2. Si notre vénéré président est reçu par le Pape François, qu’il lise bien avant de le rencontrer son homélie de dimanche…il comprendra peut être le ras le bol des français et surtout des familles françaises.
    Il choisira la voie de la raison, qui sait ! A moins que les lobbys (LGBT entre autre) comptent plus à ses yeux !
    Dans ce cas, soit notre vénéré président est débile, soit il n’a pas de c….cervelle !

  3. Belle réflexion. Cela fait du bien de lire ces lignes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique