Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La famille de nouveau dans l’angle mort du Gouvernement

La famille de nouveau dans l’angle mort du Gouvernement

Communiqué de La Manif Pour Tous :

L’annonce du nouveau Gouvernement confirme l’absence complète d’ambition de l’Exécutif pour la famille qui n’est mentionnée dans aucun portefeuille ministériel. La Manif Pour Tous regrette cette orientation politique qui donne un avant-goût du quinquennat à venir.

Irremplaçable pour accueillir, aimer et éduquer les enfants, premier lieu de solidarité, protectrice des plus vulnérables, moteur de l’économie, la famille est plébiscitée par toutes les enquêtes d’opinion. Pourtant, elle devra une nouvelle fois se contenter de la part du pauvre des politiques publiques puisqu’aucun ministre ne se consacrera aux presque 19 millions de familles que comptent la France : leurs besoins sont pourtant urgents, nombreux et spécifiques.

La déception est d’autant plus importante que les crises qui se sont succédées ont toutes souligné l’importance de la famille. Lors de la crise des gilets jaunes, les cahiers de doléances faisaient écho à la place de la famille pour chacun, en particulier dans la solidarité intergénérationnelle. Celle-ci est bien souvent un passeport pour l’emploi dans de nombreux territoires où des jeunes doivent compter sur le soutien de leurs parents ou grands-parents pour passer leur permis de conduire et s’acheter une première voiture qui leur ouvre les portes du marché du travail. La crise du covid a aussi été un révélateur de l’importance de la famille pour les Français qui se sont confinés, en grande majorité, en famille. La douleur ressentie face à l’impossibilité d’accompagner les derniers instants des proches victimes du covid a ému la France entière autant qu’elle a suscité incompréhension voire colère.

Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour tous, résume :

« L’avenir se construit avec les familles. Les laisser dans l’angle mort du gouvernement est plus qu’une erreur, c’est une faute politique. Alors que le Président de la République, Emmanuel Macron, a fait de la réforme des retraites une priorité, il est inconcevable de ne pas s’appuyer sur la famille pour soutenir la natalité, facteur indispensable pour assurer l’équilibre des retraites à moyen et long terme ».

Partager cet article

2 commentaires

  1. “familles , je vous hais”

    cri du cœur du pédophile André Gide.
    c’est aussi le cri du cœur de nos républicains nihilistes ,ivres adorateurs de Dionysos, qui font la fête à l’ Elysée
    pour célébrer la Musique.

  2. Je valide ces propos. La famille est le dernier élément sur lequel on peut compter lorsque tout le reste est perdu.

Publier une réponse