Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / L'Eglise : Vie de l'Eglise

La dimension eschatologique de la christianophobie

Lu sur le blog d'un prêtre diocésain :

"Personnellement, comme prêtre diocésain attaché à l’obéissance au Saint Père, je trouve qu’il n’est pas mauvais que les catholiques montrent leur désapprobation en priant publiquement et silencieusement devant les théâtres où le Christ est bafoué. N’imaginons pas un instant que l’on puisse dialoguer facilement avec l’art contemporain antichrétien. Quel mal y a-t-il à faire une réparation publique ? On la fait souvent dans une église où les hosties ont été profanées, avec souvent l’évêque en tête, même si certains pensent qu’on peut aussi bien rester chez soi et prier secrètement pour cette profanation. Qui ne voit pas que les deux attitudes sont complémentaires ? On peut donc pareillement prier publiquement autour d’un théâtre où le visage du Christ est profané. […]

La mauvaise foi de ces médias est révélée par l’affaire de Rennes. D’un côté, ils reconnaissent que l’évêque de Vannes, Mgr Centène, est contre cette pièce, et qu’il appelle ses fidèles à manifester leur désapprobation, de l’autre, les mêmes médias refusent de voir parmi les manifestants un seul catholique pratiquant non intégriste ! Où sont passés les cars des fidèles de Mgr Centène ? Ainsi, tout catholique opposé à cette pièce devient intégriste du seul fait qu’il met le pied dans une manifestation de réparation par la prière, à l’insulte de l’art contemporain contre le visage du Christ. Cela arrange les médias, les artistes et les hommes politiques. On veut nous faire croire que les catholiques qui ne sont pas intégristes ne sont pas dans les manifestations. Donc, comprenez : « Les catholiques, dans leur grande majorité, n’ont rien contre cette pièce ». Triste et horrible mensonge ! Dans toutes les familles catholiques pratiquantes où je suis invité, j’entends avec quelle consternation est ressentie l’offense faite au Christ, et ces personnes me disent que l’on n’en ferait jamais le dixième sur une représentation de Moïse ou de Mahomet ! […]

Aussi, les catholiques de base ont-ils été étonnés que le président de la Conférence des évêques de France, Mgr Vingt-Trois, après la première représentation de cette pièce, n’ait rien dit de la provocation déplacée de l’auteur, mais ait dénoncé uniquement ceux qui cherchaient à défendre le visage de notre Sauveur, même si une minorité d’entre eux l’ont fait maladroitement. Deux poids et deux mesures, ont-ils jugé. Certes, l’Archevêque de Paris a voulu désamorcer l’affaire. Ils n’ont pas compris non plus qu’un prêtre bien connu à Versailles, l’abbé Pierre-Hervé Grosjean, qui vient du milieu traditionnel, ait trouvé que les catholiques présents aux manifestations s’étaient fait piéger par les intégristes : "on nous a menti, manipulé en criant au blasphème". Ils ont été encore plus surpris que Mgr d’Ornellas, archevêque de Rennes, ne voie « aucune christianophobie »dans cette pièce, y trouve même un sens spirituel et déclare que les opposants « se trompent de perspective » ; et que cet évêque, pour conclure, leur ait demandé« de se replonger dans les déclarations de l’auteur ». […]

Certains disent : « Il fallait se taire ». Mais ce serait revenir au « tout laisser faire » qui a prévalu jusqu’ici, le célèbre « enfouissement » qui n’est plus de mise aujourd’hui depuis que les papes Jean-Paul II et Benoît XVI nous ont demandé d’afficher notre foi, de ne pas la laisser dans le domaine privé, et d’entrer en politique pour remettre le véritable bien commun de l’homme à l’honneur. D’autres voudraient en découdre, ce n’est pas la solution, ce ne serait pas évangélique. Il ne s’agit pas de faire comme Pierre et de sortir l’épée, il n’en est pas question. Mais Jésus a tout de même dit à Pierre, avant d’être arrêté dans la même nuit, à Gethsémani : « Ainsi, vous n’avez pas eu la force de prier une heure avec moi ! » (Mt. 26, 40). Or personne ne pourra dire que les catholiques engagés, présents autour du théâtre, n’ont pas eu la force de prier avec le Christ durant la nuit, à Paris et à Rennes. Certains de ces catholiques engagés sont certes Lefesvristes, et même s’ils ne sont plus excommuniés, il ne faut pas se cacher qu’ils ne sont pas dans la pleine communion avec le Magistère de l’Eglise. Mais c’est bien à eux, dans les événements qui nous occupent, que l’on peut, à juste titre, appliquer les paroles du Christ : « Qui n’est pas contre nous est pour nous » (Mc 9, 40). […]

Par ailleurs, il est inutile d’opposer ceux qui se déplacent sur le lieu où la pièce est jouée, et ceux qui se contentent de prier dans une église voisine. Les deux comportements sont nécessaires, et ceux qui prient sur place sont heureux d’être soutenus par ceux qui prient devant le saint Sacrement exposé. Pourquoi les opposer ? […]

Il ne faut pas oublier que nous sommes dans une dimension eschatologique, où les forces du mal sont déchaînées contre les commandements les plus élémentaires du Créateur, contre la vie même (avortement, euthanasie), contre la vérité sur l’homme et son rôle sur terre (mariage homosexuel, attaques contre la famille et contre les consacrés). C’est le refus de faire retourner vers Dieu l’amour gratuit reçu de lui. C’est une cassure effrayante qui est en chacun de nous, mais qui est entrée massivement dans l’art contemporain, non pour dénoncer le mal mais pour s’y complaire. Cet art là, il ne faut pas avoir peur de l’appeler antichrétien."

Demain, 29 novembre, une manifestation est organisée à Villeneuve d'Ascq (place Salvador Allende à 19h30) où sera jouée la pièce de Castellucci. La communauté de Riaumont soutient cette action et le père Alain a prévu d'être présent.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services