Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

La diffusion d’un film les fait trembler

La diffusion d’un film les fait trembler

Il en faut peu pour exciter les militants de l’avortement. Ceux qui n’ont que le mot “choix” à la bouche dévoilent ainsi la nature totalitaire de leur idéologie : il est interdit de remettre en cause le massacre des enfants à naître.

La diffusion sur C8 du film américain “Unplanned”, qui a connu une “réussite d’une ampleur inattendue” avec “plus de 6 millions de dollars de recettes en un week-end”, fait trembler les réseaux assoiffés du sang des foetus.

Sarah Durocher, co-présidente nationale du Planning Familial, la sénatrice PS Laurence Rossignol, dénoncent un réseau international, de riches donateurs et bénéficiant de relais médiatiques. Sic. Un peu plus et ce seraient les réseaux de Soros qui diffuseraient le film.

C8 serait devenu “un média de propagande au service des anti-choix”. Les autres chaînes de télévision ne sont sans doute pas des médias de propagande au service du lobby de l’avortement…

Un journaliste qui a pu voir le film décrit des scènes “traumatisantes”… On croit rêver… L’avortement ne serait donc pas l’ablation d’un amas de cellules ?

Une pétition demande au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel de “rappeler C8 à ses responsabilités”.

La propagande pro-avortement ne souffre aucun écart. Il est interdit de remettre en cause les sacrifices humains des temps modernes.

Partager cet article