Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / France : Politique en France

La dernière lubie (pro-mort) de Ségolène Royal

La présidente de la région Poitou-Charentes Ségolène Royal a annoncé aujourd'hui qu'elle allait envoyer dans les lycées de sa région des "chèques-contraception" qui seront distribués par les infirmières scolaires, sans avoir "pour l'instant" reçu l'aval du ministère de l'Education.

Chaque carnet, gratuit, offre un ticket qui permet "d'aller faire une consultation médicale gratuite", un deuxième "pour accéder à l'achat de contraceptifs", un autre "pour faire des analyses médicales" et un dernier "pour faire une visite de contrôle".

"Je veux lutter contre les grossesses précoces des filles mineures".

C'est déjà elle qui avait permis aux pilules du lendemain d'être distribuées dans les établissements scolaires par les infirmières.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Sachez, Madame Royal, que pour lutter contre la grossesse précose des filles mineures il faut commencer par l’éducation qui va de la tenue vestimentaire, à la conduite respectueuse envers l’autre en passant par le langage et la modération. Ensuite l’apprentissage d’une vie sexuelle sérieuse. Mais là avec votre programme vous n’empêcherez guère les grossesses d’arrivées et vous tuerez des innocents en vous rendant coupable.

  2. oui. et on peut aussi installer directement des centres d’avortement dans les lycées et collèges. Entre deux cours de maths, c’est plus simple,ça évite de se déplacer jusqu’au planning familial.

  3. Marie Ségolène fera tout, tout, vraiment tout pour extirper ce qui ressemble à son milieu d’origine.
    Vengeance de fille à papa catho des années 60, énarque socialiste et mère de famille nombreuse qui allait voter à “sa” présidentielle en tenant sa petite dernière par la main devant les caméras !
    J’aimerais vraiment savoir comment les gens de la gauche populaire ont pu voter pour elle. Y a t il 47% de bobos socialos en France ? La question se pose aussi pour l’autre fille à papa, Aubry, énarque socialiste itou.
    Les pauvres filles populaires “engrossées” et avortées, de manière inconsidérées dans les deux cas, ne lui demanderont bien sûr jamais des comptes même lorsqu’elles auront des complications psychologiques et autres.
    Où est ce de la part (inconsciente) de Marie Ségolène, fille de militaire “droitier”, un hommage posthume rendu à son papa qui se serait peut être accomodé de l’avortement en masse de nombreuses “filles de banlieue” ?

  4. Elle ne sait pas que la SECU est en déficit.
    Qui va encore payer ?
    On va rembourser ce genre de visite et pillule alors qu’on oblige des malades à prendre des médicaments génériques qui ne sont pas toujours sans effets secondaires !
    On supprime des unités chirurgicales bien plus utiles que ces nouvelles élucubrations !
    Accorder cela à des jeunes filles est honteux, elles sont en cours d’abord pour étudier et on ne voit pas au nom de quoi cette dame se permet de s’occuper de la vie sexuelle de ces jeunes !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services