Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie / Immigration

La démographie est l’option préférentielle de l’Eglise et non l’immigration

José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, a organisé à Bruxelles, jeudi, un sommet entre les « représentants religieux » et les institutions européennes. Au menu : la « solidarité intergénérationnelle » et le vieillissement de la population européenne. Il fut question d’immigration et les musulmans ont insisté sur les aspects positifs de cette dernière. Comme le note Présent :

"Juifs et chrétiens se sont montrés plus circonspects à cet égard. Ainsi le rabbin italien Ricardo di Segni : «Aux racines de la crise économique dans l’Union européenne, il y a la contraction démographique

Mgr André-Joseph Léonard, Primat de Belgique, a ajouté :

« Une autre réaction consiste à favoriser l’immigration ciblée des populations étrangères aptes à combler les lacunes de notre démographie. Mais c’est une option qui risque d’accentuer les tensions liées à une forte immigration.

« Notre option préferentielle serait d’encourager vigoureusement le redressement des démographies en Europe. Cela permettrait une solution plus durable du problème. Mais cette approche, qui fait confiance à l’avenir, implique des mesures courageuses. Il faut adopter des politiques fiscales favorables à la famille, encourager résolument par les allocations familiales la naissance du troisième, voire du quatrième enfant, prévoir des structures d’assistance à l’enfance, aider les familles à concilier vie professionnelle et vie familiale, valoriser la contribution sociale et économique que représente le travail éducatif des mères, etc.

« Plusieurs pays ont pris des mesures afin de ne pas discriminer les formes de partenariats autres que la famille traditionnelle. De même, plusieurs pays ont mis au point des législations simplifiant les procédures de divorce. Mais l’avenir de notre démographie exige que nous soyons surtout soucieux de soutenir la famille au sens premier du terme (père, mère, enfants), sans nous laisser conditionner par l’idéologie du “genre”. »

Mgr Gianni Ambrosio, évêque de Piacenza Bobbio, a affirmé :

« L’augmentation du taux de fécondité est absolument nécessaire, même en tenant compte de l’apport de l’immigration ».

Partager cet article

7 commentaires

  1. Ce qui interresse José Manuel Barroso, c’est que le chaos total s’instaure dans un monde devenu très violent et dans lequel des guerres font rage partout. Celà permet à la finance de faire ses petites affaires et pour “les autres” de pouvoir éradiquer le christiannisme, qui les embête bien… On ne met pas n’importe qui à des postes qui ont une capacité décisionnelle. On y met des athées ou des révolutionnaires. Jose Manuel Barroso est ainsi au départ… un maoïste : http://www.bing.com/videos/search?q=jose+manuel+barroso+maoiste+youtube&view=detail&mid=344CBEA2E41FA896DC65344CBEA2E41FA896DC65&first=0&qpvt=jose+manuel+barroso+maoiste+youtube
    Tout le monde sait comment Mao s’est occuppé de son peuple, non?

  2. Même les évêques pensent à l’immigration comme un “apport” et non comme une catastrophe de remplacement.
    Oui au redressement démographique mais l’immigration c’est tellement bien au fond.

  3. Je ne veux pas être pessimiste, mais des familles catholiques avec des enfants ne voteront pas pour les Barrosso et cie et seront vigilantes pour tenter d’éviter l’instauration d’une dictature nouvelle formule (capitalisme-consumérisme à court terme), et pourront même aller aider les pays de l’immigration (notamment Afrique) à prendre enfin personnellement leur destin en mains sur place, au lieu d’attendre tout d’autres pays et se priver de leurs “élites”, en laissant le pouvoir aux potentats locaux.
    Ce n’est évidemment pas l’optique des mondialistes qui veulent pour continuer à s’enrichir et rester en petit comité, des masses dociles et consommatrices. Et si elles ne font pas selon leurs désirs, on les chance, après les Africains, les Chinois, etc. jusqu’à l”apocalypse” du système.
    Cette réunion de Barrosso c’est surtout pour conforter les immigrationnistes…et surtout pas pour prendre les seules mesures raisonnables pour tous.

  4. @ jejomau,
    votre référence à Mao ne colle pas trop bien avec cet article, car s’il a commis des erreurs plus grosses les unes que les autres – surtout sa deuxième femme, dont on ne parle peu – il a surtout renvoyé les intellectuels et pseudo-penseurs sous le cul des vaches pour leur apprendre à vivre ( pas les vaches :o) ), ce qui manque terriblement à notre belle et chaleureuse démocratie.

  5. Vous savez je suis viscéralement un anti-communiste primaire. Dès que j’en vois un .. Je vois rouge !
    Le “cul des vaches” ? C’est marrant çà . Excellent même !

  6. Barroso est un ancien trotskyste et même s’il est bien installé dans le luxe, je ne crois pas qu’il ait évolué dans son nihilisme suicidaire de l’Europe, comme une grande partie de ceux qui sont dans des postes de ce genre à Bruxelles et ailleurs.

  7. @ blh,
    oui, imaginez Bernard Henri Lévy, Alain Juppé, Dominique Villepin, NKM et autres personnages “distingués” en train de traire les vaches. Réjouissant!
    Il faut envoyer les bobos patauger dans la bouse, çà les rapprochera du peuple!

Publier une réponse