La Défense d'une ligne rouge à l'autre

D'un côté, on lit ce très bon article qui rappelle à l'occasion de la mort d'un sous-officier français au Mali que la guerre tue et qu'il convient d'avoir la décence de ne pas s'en étonner. D'un autre côté, on découvre que nos soldats vont une année de plus payer le prix fort des économies de l'Etat, prix plus important qu'annoncé avec 384 millions d'euros, soit près de 20% de l'effort national!

Quand on croise ces deux articles avec cet élogieux bilan d'une victoire française fulgurante annoncée au Mali malgré des moyens à peine suffisants ou au minimum comptés, on en vient avec amertume à se demander dès la lecture des commentaires des lecteurs, si demain la mort de nos soldats en opération ne sera pas seulement la conséquence d'un noble engagement, mais aussi celle de matériels ou d'équipements déficients ou absents due à une coupe budgétaire de trop d'un Gouvernement sans scrupule ni reconnaissance.

La question est désormais d'une inquiétante actualité : sous Hollande, l'armée française perdra t-elle sa capacité à défendre la France et ses intérêts?

6 réflexions au sujet de « La Défense d'une ligne rouge à l'autre »

  1. Exilé

    Et sous les prédécesseurs de Hollande, l’armée française était-elle mieux dotée et équipée ? C’est bien Chirac et Sarko qui ont réduit le format de nos forces de défense, dans toutes les armes, et pour tous les effectifs matériels. Hollande leur succède et la courbe de la descente continue : il ne l’a pas initiée.
    [Oui, et c’est exactement ce qui est écrit quand je parle de la coupe budgétaire de trop, quand je dis que nos soldats vont payer “une année de plus”, etc.
    JL]

  2. PK

    Soyons réaliste : ça fait longtemps que l’armée française est au mieux une armée de supplétifs… Il faut quand même être capable d’ouvrir les yeux…
    Déjà en 91, on a peiné – alors qu’on sortait de la guerre froide – à équiper une division avec des moyens légers (des RC10, pas de chars lourds) tandis que le PA emportait gaiement… des gazelles.
    À comparer cruellement avec nos voisins d’outre-Manche…
    L’armée depuis n’a fait de que décliner ; de très bas, elle laboure aujourd’hui les sous-sols.
    Certes, on fait figure honorable face à une bande de pouilleux, que ce soit des Libyens ou des Maliens mais cela reste quand même des armées de troisième zone… Ça n’enlève aucun mérite à nos soldats – bien au contraire – ni aucune difficulté à l’âpreté des combats actuels (qui restent avant tout une histoire d’homme en Afrique) mais il faut être conscient de l’état de déliquescence de l’armée aujourd’hui…
    On n’est déjà plus une vraie armée depuis longtemps : à peine une dizaine de navires de combat, à peine 50 rafales et une armée de terre qui ne tiendra plus bientôt la comparaison avec une manif de la CGT… C’est-à-dire moins que l’armée suisse du temps de sa splendeur…
    Oui, la vitrine est belle mais il ne faut surtout pas aller voir derrière !

  3. claude de rouen

    –Ne parlez pas d’armée française mais de milice depuis que la conscription a été supprimée.l’utilisation de l’armée n’est plus soumise au parlement.
    –Ne parlez plus d’intérêts de la France mais d’intérêts financiers privés étrangers.On pourrait faire la genèse des guerres d’Irak,d’Afghanistan,de Libye,de Syrie et du Mali.On ne paye pas l’essence moins chère bien au contraire.
    –S’il faut défendre la France ce n’est pas la peine d’aller chercher l’ennemi à l’extérieure puisqu’il se trouve à l’intérieur à commencer par tous nos politicards qui se sont succédés après de Gaulle.On pourrait peut-être demander des comptes à ceux qui vivent encore et les traduire devant un tribunal populaire eux qui aime tant la révolution française.ils ont assassiné Louis XVI pour bien moins que çà.
    — Dernière réflexion:si on veut défendre la France,il faut se dépêcher car bientôt elle n’existera plus.

  4. L'épitre de saint Jacques

    C’est méprisant d’écrire :”Une bande de pouilleux” pour désigner les gens qui se font tuer par les militaires français,ces gens ne sont pas venu nous attaquer en France,ils sont africains,ils sont en Afrique.C’est l’armée française qui attaque et qui tue des africains en Afrique,ce sont les français les ennemis des africains et les envahisseurs en Afrique.Les médias diaboliques nous mentent quand ils nous disent que cette guerre de F.Hollande défend les africains.Le sous-sol du Mali est très riche et peut enrichir F.Hollande et ses amis.Un adultère qui trompe sa compagne et délaisse ses enfants,peut aussi tromper la France…Je suis française,parisienne née en 1962,mon père Daniel Berthelage,né à Paris en 1934,fils unique d’une veuve pauvre,a fait son service militaire obligatoire en Algérie,dans les années 1950,il n’était pas un tueur professionnel,il était postier à la poste à Paris,il est revenu de la guerre d’Algérie, blessé,un peu défiguré,malade,et brisé moralement,je l’ai toujours vu triste et malade.Il était pauvre,l’état français ne lui a rien donné,il n’était pas considéré et traité comme un ancien combattant,car les politiciens disaient que ce n’était pas une guerre en Algérie,que c’était le maintien de l’ordre,ils mentaient effrontément pour tromper les français.Mon père est mort de maladie à 55 ans,mes enfants ne l’ont pas connu…Les sales guerres de la république française impie et méchante,ont toujours fait beaucoup de mal aux gens,surtout aux innocents.Dieu,Jésus,est Tout Puissant,il défend et il venge les victimes des assassins et des tortionnaires.Il récompense les justes au paradis.Salut!

  5. HA

    L’ex Armée française n’est déjà plus en capacité de défendre la Patrie depuis des années.
    Je me souviens des résultats d’une vieille simulation qui indiquait que pour rassembler d’urgence 15 000 hommes opérationnels ( donc Paras et Légion ), il fallait compter 6 mois !!!
    Heureusement que dans notre belle Europe Fédérale, tout n’est que Paix, Prospérité, et Insouciance pour 1000 ans ….

  6. pm

    La République, née de la Révolution française, donne là toute la mesure de sa médiocrité et de son incompétence, qu’il s’agisse de la gauche socialo-bobo-communiste ou de la pseudo-droite libéralo-mondialiste. La France ne pourra pas compter sur ces gens là pour se relever du désastre qui l’attend, bien au contraire. Il ne reste plus au chevet de la France moribonde, que des âmes de bonne volonté et les prières adressées à la Vierge Marie, protectrice de la France depuis le voeu de Louis XIII en 1637.

Laisser un commentaire