Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

La culture contraceptive ne fait pas baisser le nombre d’avortements

Dans Présent, Rémi Fontaine commente la décision du ministre de la Santé, Marisol Touraine, de rembourser intégralement la contraception des jeunes filles de 15 à 18
ans :

T"Contrairement à ce que répètent les partisans du « tout-contraceptif », l’accès à la contraception et son prix ne sont pas des «déterminants significatifs», puisque l’on sait qu’au Royaume-Uni où la contraception est gratuite, le taux d’IVG
est comparable à celui de la France, les deux pays possédant l’un des
taux de contraception les plus élevés au monde
(moins de 5% des femmes
concernées n’utilisent aucune méthode contraceptive).

C’est plutôt que la culture de mort commence avec la mentalité
contraceptive
, (d’autant plus que certaines pilules sont potentiellement
abortives, tout comme le stérilet). Après ce « droit »  des femmes (et des plus jeunes) à la contraception, l’avortement présenté à son tour comme une liberté et un « droit »,
est nécessairement considéré comme l’ultime remède de la palette
contraceptive, d’autant plus qu’on peut maintenant le pratiquer à
domicile par « l’IVG médicamenteuse » comme pilule du sur-lendemain (de la mort) !

C’est sans doute ce qui explique les résultats de l’enquête Fecond
Inserm-Ined, récemment publiée : la pilule (commune) reste, avec ses
contraintes très peu écologiques et ses effets secondaires, la
principale méthode de contraception en France mais son usage a
légèrement diminué depuis les années 2000 (-4,4% chez les jeunes de
18-19 ans, -10,4% chez les femmes de 20-24 ans). Cherchez notamment
l’explication de cette baisse dans la hausse des avortements, avec un
sinistre effet de vases communicants dont le contenu demeure la
mentalité contraceptive. Ce n’est pas par hasard, même si on est dans la
contradiction révélatrice du sophisme de cette culture contraceptive,
qu’on nous annonce parallèlement la gratuité de l’« interruption
volontaire de grossesse ».

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services