Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Laïcité à la française

La croix de Bazouges-Cré-sur-Loir : magnifique exemple d’une laïcité bien comprise

La croix de Bazouges-Cré-sur-Loir : magnifique exemple d’une laïcité bien comprise

Seule une poignée d’anticléricaux et laïcards se sont indignés :

La remise en état d’une croix sur un terrain communal de Bazouges-Cré-sur-Loir est un bel exemple de collaboration entre une mairie et l’Église. Malgré la colère des libres-penseurs locaux…(…) Au printemps dernier, c’est curieusement la restauration et la réimplantation d’une croix sur un terrain communal qui a suscité la colère des militants départementaux de la Libre-pensée.

Il faut dire que ce calvaire ne passe pas inaperçu : il fait 1 m 80 de haut et pèse 120 kg. Édifié sur un terrain privé au XIXe siècle, il fut ensuite oublié dans une grange pendant une cinquantaine d’années. L’association l’a reçu de la part d’une veuve qui mettait en vente sa propriété et Michèle Sadoulet a sollicité la Fondation Notre-Dame pour restaurer ce Christ. Le maire de la commune, Gwenaël de Sagazan, lui a trouvé un endroit sur une parcelle communale, pour que cette croix soit au plus près de son emplacement d’origine, le long d’un chemin de randonnée.

C’est alors que les anticléricaux de la Libre-pensée ont brandi la loi de 1905 et se sont par la suite émus d’une bénédiction, le 27 juin dernier, en présence du député de la circonscription et de nombreux élus. «  Comment comprendre cette inauguration officielle avec prêtre et édiles réunis, alors que la République a séparé les Églises de l’État depuis 1905 ?  », argumentent-ils dans un communiqué. Michèle Sadoulet, de son côté, se place sur le terrain culturel : «  Ce n’est pas de ma faute si notre patrimoine est essentiellement chrétien !  »

La présidente de l’association à l’origine de la remise en état continue : «  La mairie précise, elle, qu’elle n’a pas mis un euro d’argent public.  » La réimplantation de la grande croix a fait l’objet d’une délibération au conseil municipal, ce qui fait dire au Père François Cléret, curé des paroisses de Bazouges-Cré, «  qu’il y a eu beaucoup de fluidité dans la concertation pour remettre le Christ dans le paysage de la commune. Chacun est resté à sa place, dans l’ordre : mairie, Église, citoyens, et nous avons été capables de travailler ensemble. Je me réjouis que tous aient eu à cœur de rendre de nouveau visible ce signe de la foi des chrétiens.  »

La Libre Pensée est un mouvement d’extrémistes laïcards incapable de comprendre la véritable démocratie et le respect mutuel. Leur devise est tout un programme : “Ni dieu ni maître, à bas la calotte et Vive la Sociale !”

 

 

Partager cet article

2 commentaires

  1. Bravo ! Mais il va bien se trouver une paire de c…s pour aller la déteriorer

  2. les mêmes s’étaient ils offusqués quand elle avait été détériorée ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services