Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La crise économique est une épreuve de vérité

De Ivan Rioufol :

"Il ne faut évidemment pas attendre de ceux qui ont été à la source des crises actuelles qu'ils courent devant les micros reconnaitre leurs responsabilités. C'est ainsi que la crise de l'endettement public, qui devrait être l'occasion d'une remise en cause des politiques socialistes et interventionnistes, devient prétexte, au contraire, à accuser les banques, les spéculateurs, le capitalisme et ses mains invisibles. Quant à la rigueur et à l'austérité, ces deux mots restent imprononçables y compris à droite, alors qu'il faudra forcément en passer par là pour réduire les déficits. Mais les crises sont des épreuves de vérité, et la droite comme la gauche retardent en vain cette pénible échéance en se rassurant comme elles peuvent sur l'état de la société ou des finances. Or les citoyens sont beaucoup plus lucides que leurs dirigeants, en tout cas sur les réalités quotidiennes qui ne correspondent pas aux descriptions melliflues de la pensée dominante. Ceci n'est certes pas une nouveauté, mais cet été n'a fait qu'aggraver le problème. A quoi bon toujours retarder l'inexorable inventaire des erreurs commises et des rêves brisés ?"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services